Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Antonin Décarie et GYM, c’est fini

Publié par TVA Sports, par Jennyfer Exantus, le 12 novembre 2013

Toute bonne chose a une fin dit-on.

La relation qui unissait Antonin Décarie au Groupe Yvon Michel est maintenant chose du passé.

Le tout s’est déroulé «sans anicroche», selon les dires du boxeur montréalais de 30 ans. En fait, c’est une divergence au sujet de son avenir qui a mené au divorce.

«Ça s’est bien passé, c’était vraiment une décision prise d’un commun accord. La vision de GYM ne concordait plus avec la mienne et sa façon de faire a grandement changé, a souligné Décarie lors d’un entretien avec la chaîne TVA Sports, mardi.

«GYM a maintenant un champion du monde (Adonis Stevenson, NDLR). Le groupe organise dorénavant de gros évènements. Il y a donc moins de galas, mais ceux-ci sont de plus grosse envergure. Donc pour les boxeurs comme moi, c’est plus difficile de se faire une place et d’obtenir des opportunités.»

Décarie (28-2, 8 K.-O.) ne se sentait pas délaissé pour autant. Mais sa priorité est de demeurer actif.

Son dernier combat remonte au 28 septembre dernier alors qu’il s’est battu en sous-carte du gala mettant en vedette Adonis Stevenson et Tavoris Cloud.

Décarie avait eu le dernier mot face au Français Salim Larbi en gagnant par décision unanime des juges.

Le Québécois ne compte donc pas s’arrêter là.

«Je comprends la vision de GYM, mais les dirigeants ont eux aussi compris que ce n’était pas ce que je recherchais. Je n’étais pas heureux de rester dans les coulisses, même s’il restait une année à mon contrat, a indiqué le pugiliste d’Eye of the Tiger Management.

«Je veux boxer sur une base régulière. GYM ne pouvait pas m’offrir cela puisqu’il y a moins de galas, donc moins d’opportunités.»

Décarie en vedette le 5 février

Une association se termine, mais son équipe reste avec lui. Marc Ramsay demeure son entraîneur.

Par ailleurs, les deux comparses auront du pain sur la planche puisque Décarie prendra part à la demi-finale d’un gala organisé par Eye of The Tiger Management, le 5 février prochain.

«Ce sera le début d’une nouvelle série, a expliqué celui qui a remporté 28 de ses 30 combats professionnels, dont huit par K.-O. C’est encore trop tôt pour savoir qui sera mon adversaire.»

C’est le Montréalais Ghislain Maduma qui fera la finale du 5 février, au New City Gas.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils