Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Artem Oganesyan en cinq questions

Par Richard Cloutier

Le super mi-moyen (154 lb) Russe Artem Oganesyan (8-0-0, 7 KO), disputera samedi son troisième combat en sol canadien. Après des performances à Québec et Rimouski, le boxeur gaucher de 19 ans sera l’une des principales têtes d’affiche – avec le poids lourd Arslanbek Makhmudov – du premier (12h30) des deux galas que présentera son promoteur, Eye of the Tiger Management, au Cabaret du Casino de Montréal. Oganesyan fera face pour l’occasion au Mexicain invaincu Damien Sosa (11-0-0, 5 KO). Le titre mondial WBO junior sera à l’enjeu. Nous lui avons posé cinq questions, auxquelles il a répondu avec plaisir.

1 – Pourquoi la boxe ?

Artem Oganesyan (AO) : Mon père m’a amené dans un gym de boxe pour la première fois à l’âge de 10 ans parce que mon frère et moi on se tiraillait constamment (rires) ! J’ai tombé immédiatement en amour avec le sport. Ma fiche chez les amateurs est de 88 victoires et 3 défaites, qui ont toutes été très controversées et qui m’ont d’ailleurs poussé faire le saut chez les pros. 

 2 – Tu as amorcé ta carrière en Russie (6 premiers combats professionnels), pourquoi avoir choisi de venir boxer au Canada ?

(AO) : J’ai beaucoup entendu parler de Camille [Estephan, fondateur de Eye of the Tiger Management, NDLR] et je connaissais plusieurs de ses boxeurs. C’est un homme honnête qui a une très bonne réputation, chose assez difficile à trouver dans le milieu de la boxe. Je suis heureux d’avoir pris cette décision et suis prêt à faire les sacrifices nécessaires pour atteindre mes objectifs.

3 – Quel est ton plus beau moment depuis tes premiers pas sur le ring ?

(AO) : J’ai connu plusieurs moments forts dans ma carrière, notamment lorsque j’ai remporté le championnat du monde junior de l’AIBA en 2015.

 4 – Quel est le combat que tu aimerais disputer ou à quel adversaire aimerais-tu être confronté ?

(AO) : Je n’ai pas d’adversaire spécifique en tête mais un objectif bien précis: devenir champion du monde et le meilleur boxeur livre pour livre au monde.

5 – Le 16 mars tu dois déjà te battre pour un titre mineur (WBO Youth). À quoi les amateurs doivent s’attendre pour la prochaine année ?

(AO) : Je suis entièrement concentré sur le combat de samedi, que je prends très au sérieux. Je suis très content de me battre pour ma première ceinture. C’est une grosse étape dans ma carrière. J’ai travaillé extrêmement fort pour ce combat et suis prêt à donner un bon spectacle. 

Notons qu’en vue des deux galas de samedi, les amateurs sont invités à assister à la pesée officielle, le vendredi 15 mars à compter de 11h au bar le Valet, au Casino de Montréal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *