Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Artur Beterbiev signe une victoire à la Jack Dempsey!

Par Martin Achard

1926667_709460479123370_4592613785247996480_nLe Groupe Yvon Michel (GYM) et InterBox ont présenté ce soir au Centre Bell, avec la collaboration d’Eye of the Tiger Management (EOTTM), le gala «L’aube rouge», qui mettait en vedette l’ancien champion du monde chez les amateurs, Artur Beterbiev. Le Tchétchène disputait un combat pour le titre du North American Boxing Association (NABA), visant à le hisser, dès sa sixième sortie chez les professionnels, au rang d’aspirant mondial chez les mi-lourds.

Beterbiev (6-0-0, 6 K.-O.) n’a pas déçu les attentes, servant une raclée en règle à l’ancien champion IBF des 175 livres, Tavoris Cloud (24-3-0, 19 K.-O.), dans une victoire par K.-O. au deuxième round. L’athlète de 29 ans a envoyé l’Américain pas moins de trois fois au plancher au premier round, à chaque reprise sur de violentes séries de crochets en puissance qui rappelaient les images des combats du légendaire Jack Dempsey, le champion des poids lourds de 1919 à 1926. En dépit des trois chutes, l’arbitre Michael Griffin a laissé Cloud entamer le deuxième, mais Berterbiev l’a rapidement acculé dans un coin. Une nouvelle série de crochets à courte distance, incluant une gauche magistrale, a alors fait crouler l’ancien champion pour la dernière fois.

Dierry Jean défend son titre avec succès

En demi-finale, Dierry Jean (27-1-0, 19 K.-O.) a conservé son titre NABF des poids légers en stoppant Daniel Ruiz (32-8-2, 22 K.-O.) au cinquième round. Ruiz a réussi à ébranler Jean à la première reprise grâce à une droite, puis l’a de nouveau atteint en puissance avec le même coup au troisième. Le Mexicain boxait donc avec confiance au début du cinquième, mais un puissant jab de Jean au foie l’a d’abord forcé à accepter un compte de huit, puis un crochet de la gauche au corps l’a de nouveau fait chuter et, cette fois, forcé à capituler.

10403325_709457305790354_6379128550183889556_nStéphane Ouellet effectue une honorable tentative de retour

L’un des combats les plus attendus de la soirée impliquait la légende de la boxe québécoise, Stéphane Ouellet (29-6-0, 18 K.-O.), qui effectuait un retour dans le ring après dix années d’inactivité.  «Le Poète», âgé de 43 ans, a démontré beaucoup de courage face au Belge Cédric Spera (11-2-0, 2 K.-O.), mais il est tombé au dernier round sous l’impact d’une droite et il s’est incliné par décision unanime, 39-36 sur les cartes des trois juges. Il était toutefois tout à fait possible de donner deux rounds sur quatre à Ouellet, et un pointage de 38-37 pour Spera aurait sans doute mieux reflété la nature compétitive de l’affrontement.

Autres résultats

Dans un combat prévu pour 10 rounds chez les mi-moyens, Antonin Décarie (31-2-0, 10 K.-O.) a vaincu Ivan Pereyra (19-4-0, 13 K.-O.) par K.-O. au 5e round.

Dans un combat prévu pour 8 rounds chez les mi-moyens, Kevin Bizier (23-1-0, 16 K.-O.) a vaincu Laszlo Fazekas (22-16-1, 17 K.-O.) par K.-O. au 1er round.

Dans un combat chez les super-légers, Yves Ulysse Jr (4-0-0, 3 K.-O.) a vaincu Krystian Huczko (2-1-0, 0 K.-O.) par décision unanime (60-52, 60-54, 60-54).

Dans un combat chez les super-moyens, Erik Bazinyan (6-0-0, 3 K.-O.) a vaincu Baptiste Castegnaro (5-3-0, 2 K.-O.) par décision unanime (60-53, 60-54, 60-54).

Dans un combat prévu pour 4 rounds chez les super-mi-moyens, Steven Butler (5-0-0, 4 K.-O.) a vaincu Bernard Follea (5-3-1, 1 K.-O.) par K.-O. au 2e round.

Crédit photo: PhotoZone

 

One Comment

  1. Pingback: À quoi se compare la victoire par K.-O. d’Artur Beterbiev sur Tavoris Cloud dans l’histoire de la boxe québécoise? | 12 Rounds

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *