punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Bence VS Louis, un duel québécois à Toronto

Par Jean-Luc Autret

Samedi après-midi à l’ancien Maple Leaf Gardens de Toronto se tiendra un combat pour le titre canadien des lourds-légers un peu particulier. En demi-finale d’Éric Martel-Bahoéli, le résident de Repentigny Didier Bence (10-1-0, 3 KO) affrontera son bon ami montréalais Sylvera Louis (5-3-0, 2 KO) dans un combat de huit rounds. Les deux boxeurs ont pris quelques minutes pour nous parler un peu de leur préparation respective.

Retour avec Chris Johnson pour Didier Bence

Il y a environ un mois, Didier Bence a reçu une proposition inattendue. Lui qui a été entraîné par Chris Johnson l’an dernier, il s’est vu offrir une opportunité fort intéressante. En plus de revenir avec son ancien entraîneur, il a gagné un gérant de même qu’un promoteur qui est prêt à le faire boxer régulièrement au point de l’opposer à la vedette ontarienne Denton Daley dans quelques combats.

Loin d’être en mauvais termes avec Alain Boismenu, Bence a gardé contact avec celui qui l’a amené à poursuivre chez les moins de 200 livres au point de lui parler régulièrement.

« Big Daddy » était en finale le 30 août dernier à Boucherville. « Mon corps était un peu stressé, ça faisait longtemps que je n’avais pas eu de poids à respecter. Maintenant, mon corps est habitué, il ne me reste presque plus rien à perdre« , nous a expliqué Bence.

« Je suis vraiment content de pouvoir me battre pour le titre canadien. C’est un titre que plein de boxeurs québécois ont eu. C’est une première étape avant les titres nord-américains. J’ai beaucoup de respect pour Sly, c’est un ami, mais dans le ring on va faire ce qu’on a à faire« , a-t-il conclu.

Sylvera Louis enfin chez les lourds-légers

Sylvera LouisLe co-propriétaire du Underdog GYM est très heureux de se battre pour la première fois à son poids normal. « En temps normal je pèse un petit peu moins de 200 livres, je suis très motivé par cette opportunité que j’attendais depuis longtemps« , affirme-t-il.

Celui qui sera entraîné par Ludovic Louis et par Mike Moffa a pu mettre les gants avec plusieurs boxeurs de qualité dans les dernières semaines. Il s’est entraîné avec les Éric Martel-Bahoéli, Artur Beterbiev, Oscar Rivas et Simon Kean.

« Pendant deux ans, nous avons été ensemble sur l’équipe canadienne. Je respecte Didier Bence. Ses plus grandes forces sont sûrement son jeu de pieds et sa main avant« , ajoute celui qui a déjà vaincu Éric Martel-Bahoéli et Dillon Carman, l’autre finaliste du gala.

Signalons que le promoteur du gala, Les Woods, a fait inscrire une clause au contrat stipulant qu’il obtiendra des droits de promotion sur le gagnant du duel Bence-Louis.

Walid Smichet aussi en action

Le vétéran Walid Smichet (21-7-3, 15 KO) est entraîné depuis quelque temps par les frères Grant. Il y a deux semaines, son gérant, Johnny Peluso, a reçu une offre pour remplacer Steve Rolls dans un combat impliquant le titre canadien des 160 livres.

Bien que loin de ce poids, la « Tempête de sable » a accepté d’affronter Janks Trotter (8-1-1, 8 KO) pour un maximum de huit rounds. « Après mon combat contre Frank Miville, j’ai pris pas mal de poids en allant en Tunisie, je ne sais pas si je vais me rendre à 160 livres« , affirme Smichet.

Il s’agira de son quatrième combat de championnat canadien en plus d’être son quatrième combat en carrière en sol ontarien. Prenez note que la pesée pour l’ensemble des boxeurs aura lieu samedi matin à 7h30. L’équipe de 12rounds.ca sera sur place en après-midi dans la Ville-Reine, et nous vous tiendrons informés du déroulement du gala sur ce site, sur Twitter et via notre page Facebook.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils