Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Clovis Drolet en cinq questions

Par Richard Cloutier

Le poids moyen Clovis Drolet (6-0-0), un protégé de l’entraîneur Vincent Auclair, affrontera le Bulgare Evgeni Borisov (3-1-1) le 6 octobre au Centre Vidéotron lors du gala présenté par Eye of the Tiger Management. Alors qu’il combattra en sous-carte du duel entre Simon Kean et Dillon Carman, le natif de Beauport sera en action devant ses fans de la « Vieille Capitale » pour une deuxième fois depuis qu’il évolue chez les professionnels.

En prévision de cet affrontement, son troisième de l’année 2018, 12Rounds.ca s’est entretenu avec lui.

1 – Pourquoi la boxe ?

clovis-drolet

Clovis Drolet (CD) : J’ai toujours pratiqué plusieurs sports en même temps depuis que je suis jeune. Par contre, je dirais que j’ai réellement commencé à boxer vers l’âge de 17-18 ans, même si j’ai fait mon premier combat dès l’âge de 12 ans.

J’ai choisi la boxe parce que j’aime tout de ce sport : la préparation, la stratégie dans le ring, l’effort physique et l’intelligence que ça demande en même temps, etc.

2- Pourquoi avoir choisi de devenir professionnel ?

CD : J’ai toujours voulu boxer chez les professionnels. Ça n’a donc pas été un choix difficile à faire de passer dans les rangs professionnels, même si j’étais alors sur l’équipe nationale.

3 – Quelles sont les différences dans ta préparation entre ta carrière chez les amateurs et les professionnels ?

Clovis Drolet 27 octobreCD : La préparation n’est pas vraiment différente, mais il est certain qu’on pratique de nouvelles choses qui vont être bénéfiques dans des combats « pros » qui peuvent durer 6-8-10 et même 12 rounds.

J’ai disputé 102 combats chez les amateurs, pour une fiche de 87-15. Et non, je n’ai pas vraiment eu besoin d’une grande adaptation parce que j’avais déjà connu les combats sans casque et disputé des combats aux rounds de 3 minutes.

4 – Quel est ton plus beau moment depuis cette première fois où tu es monté sur le ring ?

CD : Mes plus beaux moments en boxe jusqu’à maintenant, c’est d’avoir gagné les Championnats nationaux [en 2014, NDLR] et d’avoir ensuite défendu mon titre, et ce, de façon de plus en plus dominante, année après année. Je dois aussi mentionner toutes ces années pendant lesquelles j’ai boxé sur l’équipe nationale et que j’ai pu faire des compétitions partout dans le monde [notamment à Belgrade, en Serbie, NDLR], contre les meilleurs de chaque pays.

Quant au combat que j’aimerais disputer, je dois d’abord dire que c’est sûr que j’aimerais prendre part à un gros combat d’envergure dans la ville de Québec !! Aussi, un jour, j’aimerais beaucoup me battre au Madison Square Garden, à New York. C’est un lieu historique pour la boxe où les meilleurs boxeurs du « golden age of boxing » se sont battus.

5 – À quoi les fans doivent s’attendre de Clovis Drolet pour la prochaine année ?

CD : Pour la prochaine année, je vais continuer à monter dans les rangs, avec des combats de 8 rounds contre des adversaires meilleurs à chaque fois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *