Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Custio Clayton frappe à la vitesse de l’éclair

Custio Clayton

Par Jonathan Desormeaux

L’année 2016 commence tôt pour le Groupe Yvon Michel. Eux qui nous avaient habitués depuis un an et demi à présenter presque exclusivement de grands événements, ils étaient de retour au Cabaret du Casino après une absence de plus de cinq années à la suite de travaux de rénovations menés à la «vitesse gouvernementale», et qui ont permis d’ajouter une grosse centaine de places à l’amphithéâtre.

Ce retour au Casino n’a pas été facile à mettre sur pied. D’abord prévu pour le 16 octobre, il a ensuite été reporté au 13 décembre, puis n’est devenu réalité qu’aujourd’hui. Fait noter: tout comme le gala de ce soir, les galas prévus le 17 mars et le 12 mai prochain devraient également mettre en vedette l’olympien canadien Custio Clayton (5-0-0, 4 KO) et le jeune espoir Érik Bazinyan (10-0-0, 7 KO).

Clayton assomme l’ex-champion de France

Son équipe aurait préféré voir Custio Clayton impliqué dans un combat de 10 rounds plutôt que de huit, mais le boxeur natif de Darmouth en Nouvelle-Écosse ne voulait pas s’éterniser dans le ring de toute façon. Malgré sa fiche intéressante de 25-4-2 (10 KO), Stanislas Salmon, champion de France de 2009 à 2012 et champion WBC Méditerranéen en 2011, n’a pu résister aux coups du protégé d’Éric Bélanger et de Daniel Trépanier.

À la fin du premier round, le français visite le tapis à la suite d’un solide crochet de la gauche au corps. Dès la reprise du 2e round, Clayton envoie au tapis le Français, mais ce dernier se relève pour retourner au tapis à la suite d’un crochet de la droite.  Clayton l’emporte par TKO à 40 secondes du deuxième round.

Bazinyan a eu de la résistance devant lui

Le boxeur de 20 ans Érik Bazinyan est déjà rendu à son onzième combat professionnel, et il a déjà encerclé le 12 mars à son agenda pour son prochain duel. Lui qui n’a pu se battre le 26 juin dernier à cause d’un surplus de poids, s’est présenté hier sur la balance à 167,6 livres alors que la limite était de 170. Une belle démonstration de discipline pour celui qui fait son premier huit rounds et qui aspire aux plus grands honneurs de sa discipline.

Son rival pour la soirée, Michal Ludwiczak, était un Polonais de 21 ans détenant une belle fiche (12-3-0, 5 KO). Défait à deux reprises par décision dans les six derniers mois face à des rivaux intéressants (un jeune Hongrois ayant une fiche de 17-2-0 pour le titre WBO jeunesse et un compatriote polonais ayant une fiche de 9-0), on pouvait cependant mettre en question la qualité de ses autres rivaux, considérant leur fiche cumulative de 15-131-8. Par contre, Ludwiczak a un fort bagage amateur d’une centaine de combats.

Les deux premiers rounds appartiennent à Bazinyan. Il impose son rythme et le Polonais ne peut qu’encaisser les coups. Lors du quatrième, le Lavallois continue sa domination, mais le Polonais s’accroche. Lors du 7e round, Michal perd un point pour avoir échappé son protecteur bucal pour la troisième fois. BZO est incapable d’envoyer son adversaire au tapis mais remporte le combat par décision unanime. Les juges ont remis des cartes 80-71, 80-71 et 80-70.

Carman déserte

Le combat entre Barrak et Carman est annulé. Aucun médecin de la régie n’a vu Carman. L’ontarien s’est présenté au Casino au début de la soirée, il a déclaré que son vestiaire était trop petit pour lui et il a disparu.

Yoni Sherbatov fait ses débuts en boxe

Le co-propriétaire du réputé gymnase lavallois Sherbatov MMA, Yoni Sherbatov, est passé de son sport préféré à la boxe, puisqu’il a de plus en plus de difficulté à trouver des rivaux dans sa première discipline. Détenteur d’une fiche de 5-0 en MMA et de nombreuses distinctions en Tae Kwon Do, en Jiu-Jitsu brésilien et en lutte, le protégé de Marc Ramsay affrontait ce soir le Mexicain Juan Benitez (2-6-0, 1 KO).

Dès le début du combat, Sherbatov impose son rythme en donnant de solides coups qui déstabilisent son adversaire. Le Mexicain est envoyé au tapis lors du 3e round grâce à un solide crochet de la droite. Benitez revisite le tapis lors du 4e round, cependant il se relève pour encaisser de nouveau les coups de Sherbatov. L’arbitre décide que c’en est assez et met fin au combat à 1:41 du 4e round.

Marie-Eve Dicaire termine le boulot entamé à Sorel-Tracy

La blonde boxeuse de la rive nord de Montréal, Marie-Eve Dicaire (2-0-0, 1 KO), a été plus incisive ce soir que le 20 novembre dernier. Devant elle se dressait la même rivale, Christian Barry (0-3-0) de Winnipeg, mais Dicaire a mieux géré ses émotions et elle a été en mesure de faire plier les genoux à la boxeuse de 35 ans.

Lors du deuxième round, Dicaire a ouvert la machine ce qui a eu pour effet d’épuiser son adversaire qui semblait être fatiguée à son retour au coin. Marie-Eve a tout fait pour terminer son adversaire, mais sans succès. Elle obtient une victoire par décision unanime par des scores de 39-37, 40-36 et 40-36.

Lucia Larcinese s’incline face à plus forte qu’elle

La Montréalaise de 43 ans Lucia Larcinese (7-11-0, 0 K.-O.) n’a pas peur des défis, mais celui qui était devant elle s’est avéré trop grand. L’ancienne championne du monde WBC en 2009-2010, Olivia Gerula (17-15-2, 3 KO), a trouvé les angles pour déstabiliser la Montréalaise durant les six rounds de leur duel. L’ancienne championne du monde a montré sa supériorité lors du deuxième round en lançant plusieurs coups. Olivia Gerula remporte le combat par décision unanime par des scores de 60-54, 60-54 et 60-54.

Le Roumain Dario Bredicean fait ses débuts à Montréal

Partenaire d’entraînement de Lucian Bute depuis quelques mois, Dario Brediciean (7-0-0, 3 KO), est un boxeur de descendance roumaine, né à Chicago et installé en Floride. Il affrontait le Mexicain Jaudiel Zepeda dans un combat de 6 rounds. Un combat dominé par le Roumain du début jusqu’à la fin. Bredicean a ébranlé le Mexicain à l’aide d’une solide droite lors du 6e round et a vogué vers une victoire par décision unanime (60-54 pour les trois juges.)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *