Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

David Lemieux impressionne sur HBO

Par Benoît Dussault

David Lemieux a répondu à toutes les attentes hier soir au Barclay’s Center en finale de la soirée présentée sur HBO. Lemieux a profité de la tribune exceptionnelle qui lui était offerte pour démonter tout le chemin parcouru depuis ses revers de 2011 aux mains de Rubio et d’Alcine. Il a offert une performance spectaculaire qui n’a laissé personne indifférent dans le monde de la boxe.

images (2)Les observateurs, particulièrement aux États-Unis, ont longtemps catégorisé David Lemieux parmi les boxeurs possédant une force de frappe hors de l’ordinaire, mais à qui il manquait les habiletés qui séparent le très bon boxeur du champion. Un autre drapeau rouge souvent soulevé en analysant Lemieux était son emballement à passer le K.O. à ses adversaires. Se ruer sur sa proie pour la descendre le plus rapidement possible, tel un rouleau compresseur lancé en trombe.  D’autres aussi doutaient de son endurance et  de sa condition physique et le disaient incapable de dépasser le huitième round. Hier soir, Lemieux aura fait mentir les experts en faisant  tomber ses trois mythes, en partie à tout le moins.

Lemieux, à son habitude, est sorti fort et tout en puissance, c’est la nature même de la bête, mais il s’en est tenu au plan de match établi par Marc Ramsay. Il a boxé méthodiquement utilisant ses deux mains à la tête et au corps de Rosado, variant ses coups et en mettant énormément de pression sur son  adversaire. Il n’a pas dérogé de son plan même lorsque l’œil tuméfié de Rosado l’invitait à s’acharner sur cette faiblesse. Il a su doser ses énergies tout au long des dix rounds. Il semblait encore en pleine possession de ses moyens au dixième tandis que Rosado montrait de plus en plus de signes d’épuisement. Lemieux a prouvé qu’il pouvait boxer avec les meilleurs pendant tout un combat.

Lemieux et son équipe ont quelques mois devant eux pour continuer à se perfectionner avant leur prochain combat. Qu’importe qui il affrontera entre Golovkin, Quillin, Alvarez, Cotto et autres monstres de la division, Lemieux sera compétitif et pourrait fort bien causer la surprise.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils