punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

David Théroux éblouit la galerie à Sorel-Tracy

Par Martin Achard avec la collaboration de Jean-Luc Autret

Eye of the Tiger Management (EOTTM) et Boxe Montreal.com ont présenté hier un gala au Colisée Cardin de Sorel-Tracy, devant un peu plus de 2000 spectateurs. Il s’agissait du premier évènement de boxe professionnelle dans la ville de la Montérégie depuis 2006, alors que Martin Berthiaume avait fait match nul avec Martin Desjardins. Stéphan Larouche, qui était l’un des organisateurs de la soirée d’hier, s’est dit très satisfait de la participation et de l’enthousiasme démontré par le public, et il a confié qu’un projet était en cours afin de tenir plusieurs autres galas à Sorel-Tracy en 2015.

10613031_598482540257407_5226811912873284030_nDans la finale prévue pour six rounds, le héros local, le poids super-léger David Théroux (4-0-0, 3 K.-O.), a impressionné en disposant par K.-O. de Noel Mejia Rincon (12-4-1, 9 K.-O.). Une explosion de violents crochets a envoyé le Mexicain au tapis pour le compte à la 3ème reprise. On pouvait difficilement demander une plus solide performance de la part du Québécois qui, à l’âge de vingt ans et avec seulement trois combats à son actif, devait se frotter à un adversaire beaucoup plus expérimenté que lui.

«J’ai bien géré la pression», a déclaré le protégé de Pierre Bouchard après le combat. «Je voulais me battre devant mon public depuis longtemps. C’est l’une des plus belles soirées de ma vie. Je me suis détendu au 3e round. J’ai laissé aller mes mains et ça m’a aidé à lui passer le K.-O.». Notons que Théroux a subi une coupure près de l’œil gauche au 1er assaut suite à un coup de tête.

1606948_344884369014185_6752335829351256480_nEn demi-finale, chez les super-légers, le boxeur de St-Hyacinthe Mick «l’Unique» Gadbois (13-0-2, 4 K.-O.) disputait son premier dix rounds en carrière. Le gaucher a bien relevé le défi qui se présentait à lui, s’imposant par décision unanime (100-90, 100-90 et 98-92) face au Tchèque Michal Dufek (13-8-1, 8 K.-O.). Au cours de l’affrontement, le Québécois a confirmé les signes de progression qu’il avait donnés à ses deux précédentes sorties. Il a bien utilisé sa portée et sa vitesse, et a touché son adversaire à plusieurs reprises en puissance avec son crochet de la main avant.

«Je savais que j’avais affaire à un bon adversaire, qui a effectué la limite de combats longs à plusieurs reprises en Europe», a commenté Gadbois après sa victoire. «Mais j’ai bien appliqué mon plan de match et je me suis imposé dès le début de l’affrontement, ce qui l’a dérangé et m’a permis d’avoir le dessus pendant dix rounds».

Autres combats de la soirée:

Dans un combat de quatre rounds chez les mi-lourds, le gaucher Guillaume Coudé (4-0-1, 3 K.-O.), qui évolue également comme hockeyeur pour les Éperviers de Sorel-Tracy, a couché d’une solide main arrière Ilies Aini (0-2-0), un boxeur originaire d’Edmonton, dès la 1ère reprise.

10646701_709388612463890_618906349630147263_nDans un combat de six rounds chez les super-mi-moyens, Steven «The Future» Butler (7-0-0, 6 K.-O.) a battu le Tchèque Vladimir Riha (4-2-0, 3 K.-O.) par abandon après le 3e round. Le Québécois, qui a dominé l’affrontement de bout en bout, avait envoyé son adversaire au tapis au 2e grâce à une droite.

Dans un combat de six rounds chez les mi-moyens, Ayaz Hussain (4-0-0, 3 K.-O.) a vaincu Hector Osornio (6-3-3, 1 K.-O.) par T.K.-O. à la 5ème reprise, lorsque le coin du Mexicain a préféré jeter la serviette pour mettre fin au barrage de coups qu’essuyait son boxeur.

En lever de rideau, dans un combat chez les super-légers, l’Américain Will Madera (5-0-0, 2 K.-O.), un nouveau protégé d’EOTTM dont le style rappelle, sur certains points, Miguel Cotto, a facilement défait le Mexicain Jesus Perez (4-4-0, 2 K.-O.) par décision unanime en six rounds (60-54, 59-55 et 59-55).

Crédit photo: PhotoZone

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils