Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Éric Bélanger nous parle du gala de samedi soir à Gatineau

Par Martin Achard

CONTRONI VS REITIEÉric Bélanger du Club Final Round Boxing d’Ottawa et Douggy Berneche du Club de boxe de l’est se sont associés afin de présenter samedi de cette semaine, le 11 octobre, un gala pro-am au Casino du Lac-Leamy à Gatineau. Dans la finale, disputée chez les super-mi-moyens, le «Hitman» Frank Cotroni (8-3-1, 4 K.-O.) affrontera le Jamaïcain d’origine et résident de Toronto Richard Reittie (11-3-1, 7 K.-O.). Steven Butler et Pascal Villeneuve participeront également à l’évènement. Je me suis entretenu il y a quelques jours avec Bélanger pour en savoir plus sur le gala et sur ses plans d’avenir.

12rounds.ca: L’évènement que vous allez présenter samedi doit-il être vu comme une expérience unique, ou s’inscrit-il au contraire dans un plan visant à présenter plusieurs galas en Outaouais?

Éric Bélanger: J’ai en tête de tenir plusieurs évènements, afin de développer l’intérêt pour la boxe professionnelle à Gatineau et à Ottawa. Le gala de samedi sera le seul que nous présenterons en 2014, mais j’aimerais en organiser trois autres en 2015, qui seront probablement aussi des pro-ams. Est-ce que, en plus de nos initiatives, Eye of the Tiger Management (EOTTM), qui a présenté des évènements au Casino du Lac-Leamy en 2013 et en 2014, pourrait revenir dans la région dans un avenir rapproché? C’est une possibilité mais nous l’ignorons pour l’instant.

10300516_633578730093353_3757879120779076945_n12rounds.ca: Comment vois-tu Pascal Villeneuve dans le groupe actuel des boxeurs québécois de 168 ou 175 livres qui ont moins de dix combats? Comment à ton avis se situe-t-il par rapport à, par exemple, Erik Bazinyan, Mitch Louis-Charles ou Guillaume Tremblay-Coudé?

Éric Bélanger: Côté talent, il est évident que Pascal n’a rien à envier à ces boxeurs. Mais comme il en sera à sa première sortie depuis sa défaite contre Frank Miville en mars, le combat de samedi sera en un sens déterminant pour lui. Il faut qu’il démontre qu’il est de retour et que sa défaite n’a pas laissé de séquelles. Son adversaire, Eddie Gates (2-8-0, 1 K.-O.), lui donnera l’occasion de le faire selon moi.

12rounds.ca: Si tu tiens d’autres galas en Outaouais, est-il ton but de faire de Villeneuve ta tête d’affiche, compte tenu de sa notoriété et de sa popularité dans la région?

Éric Bélanger: C’est déjà Pascal qui fait vendre une grande partie de nos billets, mais pour qu’il devienne véritablement le finaliste, il faudrait qu’il soit impliqué dans des combats de plus de quatre rounds, et dans un affrontement d’au moins huit rounds. Mais j’estime qu’un tel objectif est réalisable d’ici la fin de 2015.

10665224_709388812463870_6656822719976275310_n12rounds.ca: Que penses-tu du super-mi-moyen Steven Butler (5-0-0, 4 K.-O.), le jeune protégé d’EOTTM, qui affrontera Valerijs Podojahins (1-0-1, 1 K.-O.) lors de votre gala?

Éric Bélanger: Nous sommes très heureux qu’il prenne part à notre évènement. Steven a du charisme, un bon punch et de bonnes habiletés de boxe. Il donne tous les signes d’être un excellent prospect, mais comme il n’a que 19 ans, il est difficile de prédire son avenir. Quand un boxeur est aussi jeune, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Une perte de motivation dans la vingtaine, par exemple, est une possibilité.

12rounds.ca: Que peux-tu nous dire des autres combats qui animeront le gala de samedi soir?

Éric Bélanger: J’avoue ne connaître que peu de choses des deux poids moyens de Montréal, Michael Vandeynse et Maxime Épie, qui s’affronteront et feront leurs débuts chez les professionnels. Mais Vandeynse s’entraîne au Club Éric Huard et Éric Huard m’a dit qu’il avait une très belle boxe.

Je suis personnellement emballé par la participation du super-plume Josh O’Reilly (1-0-0, 0 K.-O.) à notre gala. Il va affronter le résident de Shawinigan Michael Gargouri (0-1-0) dans un duel prévu pour quatre rounds. Il est Irlandais et habite actuellement à Hamilton, mais il a beaucoup d’appuis en Outaouais et il a fait vendre un nombre considérable de billets jusqu’ici. C’est un boxeur classique, mais avec du chien en lui. Si nous présentons d’autres galas en 2015, il sera de nouveau invité à se battre, c’est certain.

Le volet amateur s’annonce très prometteur et offrira un affrontement entre Danick Croteau et Derek Bouchard, deux boxeurs de l’Outaouais qui en viendront aux prises pour la troisième fois. Ce sont deux boxeurs de même niveau et aux styles complémentaires, qui revendiquent jusqu’ici chacun une victoire contre l’autre. Je m’attends à des étincelles dans cet affrontement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *