Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Hommage à Rénald Boisvert

Rénald Boisvert et Steven Butler

Par Ghislain Maduma

Le Club de boxe Champion se dresse au cœur du quartier St-Michel. C’est dans cet endroit que tout a commencé pour de grands pugilistes du Québec. On y a vu passer les frères Hilton, Stéphane Ouellet et Adonis Stevenson. Aujourd’hui, plusieurs jeunes talents nourrissent encore cette tradition d’excellence vieille de plusieurs décennies. Toutefois, dans ce sport dont parfois la brutalité n’est égalée que par la malveillance de certains intervenants, nous avons la chance  de pouvoir compter sur un monsieur rempli d’humanité : Rénald Boisvert.
Avocat de formation, Monsieur Boisvert est partie prenante d’un renouveau de la boxe au Québec. D’ailleurs, on peut le lire dans ses articles publiés sur notre site. Il traite de  façon rafraîchissante des tabous d’un sport qui, par nature, refuse le changement. Son esprit innovateur va assurément influencer la prochaine génération d’entraineurs pour le bien de nos jeunes boxeurs car il occupe le poste de formateur officiel de la Fédération québécoise de boxe amateur.

Alors qu’il préfère rester dans l’ombre, il n’en contribue pas moins largement à une véritable révolution du métier d’entraîneur au niveau de la boxe amateur. Il prêche par l’exemple.

En tant que coach, il est un grand pédagogue et technicien de la boxe, ainsi qu’un très bon communicateur et observateur, a tenu de souligner Claudio Misischia, son bras droit et assistant entraîneur. Au premier rang de cette  belle aventure depuis plus de 10 ans, il nous décrit avec émotion le travail acharné de celui qu’il considère comme son mentor, mais par-dessus tout comme un ami. Selon lui, Rénald  est  généreux de son temps et n’hésite pas à se déplacer à différents clubs de boxe pour obtenir le meilleur sparring possible à ses athlètes.

Véritable leader, Rénald Boisvert n’est pas un dictateur mais grâce à des analogies, il développe ses idées afin de mieux transmettre ses enseignements. C’est un  homme qui ne laisse personne indifférent et qui contribue aux succès de nombreux jeunes du quartier St Michel. Luis Santana (6e au monde), Yves Ulysse Jr et plusieurs autres sont les fruits du dévouement continu de ce grand monsieur.

En conclusion, Steven Butler qui se battra en finale au Centre Bell le 28 janvier, tient à remercier cet homme qu’il considère comme un père. De nombreux entraîneurs peuvent prendre un boxeur formé par un autre et remporter un championnat du monde, mais peu d’entre eux peuvent prendre un jeune comme Steven à 11 ans et l’amener au sommet.

Finalement, je ne peux passer sous silence que nous sommes aujourd’hui le jour d’anniversaire de Rénald Boisvert. Merci Rénald pour tout ce que tu fais pour les boxeurs, les entraîneurs et les amateurs de boxe. Nous t’apprécions beaucoup !!!

One Comment

  1. renald.boisvert@gmail.com'

    Rénald Boisvert

    21 janvier 2017 at 23 h 06 min

    Merci du fond du cœur Ghislain! Je suis profondément touché par autant d’égard. Néanmoins, peut-être que ton enthousiasme t’a conduit à exagérer quelque peu! Un tel flot de compliments est normalement réservé aux personnes décédées. À ma mort, tout aura été dit.

    Méthodique, tu as même pris la peine de consulter une partie de mon entourage pour étoffer ton article. Élogieux, tu es parvenu mon Ghislain à me faire frissonner tellement ton texte m’a ému.

    Merci encore Ghislain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils