Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

«J’ai beaucoup de respect pour Erik Bazinyan» – David “La Pantera” Zegarra

Erik Bazinyan David Zegarra

Par William Castillo

Ce soir, en sous-carte de Butler-Jones, nous pourrons voir en action David “La Pantera” Zegarra (32-2-0, 20 KO) face au jeune Érik Bazinyan (19-0-0, 14 KO) pour le titre NABO chez les 168 livres qui est actuellement vacant. Pour assister à l’ensemble du gala de Eye of The Tiger Management visiter le site web Punching Grace, c’est au modique coût de 19,99 $.

Malgré son parcours chez les pros de près de 35 combats, Zegarra est très respectueux envers les gens des médias et ainsi qu’avec son rival. Au Pérou, il travaille à l’occasion à la télévision lors de retransmission de combats de boxe. Cette expérience lui a permis d’aider des athlètes qui ont moins de ressources. 12 Rounds a discuté avec le boxeur de 33 ans, voici ce qu’il nous a raconté :

12 Rounds : Tu es devenu un boxeur pro à l’âge de 21 ans, peux-tu nous parler de ton parcours amateur ?

david-zegarra-se-la-juraDavid Zegarra : Comme tous les boxeurs amateur, j’ai gagné beaucoup combats et j’en ai perdu quelques autres. J’ai représenté mon pays lors des Jeux Bolivariens en 2005, je me suis rendu en demi-finale, et lors des Jeux Sud-Américains. J’ai eu une belle une carrière en boxe amateur.

12 Rounds : Quel est ton plus beau souvenir chez les amateurs et qu’est-ce qui t’a poussé à passer chez les pros ?

David Zegarra : Représenter mon pays, le Pérou, dans des compétences internationaux a été mon plus beau souvenir. Comme dans la majorité des pays latino-americains, les boxeurs amateur doivent travailler en plus de s’entraîner, parce que le gouvernement ne commandite pas les sportifs, encore moins les boxeurs. C’est pour ça que j’ai passé chez les pros en 2005.

12 Rounds : Admires-tu un boxeur en particulier ?

David Zegarra : Quand j’étais un enfant, j’admirais beaucoup Sugar Ray Leonard et Mike Tyson. J’ai été inspiré par leur style de boxe, vous le remarquerez peut-être samedi soir.

david-zegarra tête d'affiche

12 Rounds : Tu as fait tes 29 premiers combats au Pérou. Est-ce que tu avais l’appui d’un promoteur ?

David Zegarra : Oui, j’ai eu ce privilège, mais ça fait trois mois que j’ai rompu mes relations avec celui qui était mon gérant. Maintenant, c’est moi qui gère ma carrière.

12 Rounds : Parles-nous un peu de toi comme boxeur. Quelles sont tes meilleurs atouts ? Tes plus grandes forces ?

david-zegarra en actionDavid Zegarra : Je suis un boxeur qui s’adapte au style de mon adversaire. J’ai beaucoup de mobilité et de la vitesse avec mes mains et mes jambes. J’aime aussi me porter à l’attaque.

12 Rounds : Tu as gagné quelques titres mineurs entre 2009 et 2012, dont une ceinture que tu as défendu à sept reprises. As-tu déjà été classé dans l’un des quatre grands TOP 15 mondiales ?

david-zegarra championDavid Zegarra : Oui, j’ai été champion d’Amérique du Sud à 154 livres ainsi le détenteur d’un titre mineur de la WBA. J’ai aussi remporté une ceinture à 160 livres que j’ai défendu à sept reprises. J’ai été classé parmi les meilleurs super mi-moyens au monde pendant plus de quatre ans, j’ai grimpé les classements de la WBA jusqu’au 5e rang.

12 Rounds : En avril 2016, tu t’es rendu au Danemark pour affronter Lolenga Mock, qui s’est battu au Québec en 2006 et qui actuellement classé 15e à la WBC. Qu’est-ce qui t’a convaincu de sortir du Pérou et de risquer ta fiche parfaite ?

david zegarra vs lolenga mockDavid Zegarra : J’ai trouvé l’offre intéressante et j’étais vraiment excité par le défi. Par contre, je peux vous assurer que je n’étais pas bien préparé pour ce combat, et puis le résultat négatif. J’ai perdu par décision unanime.

12 Rounds : En juillet 2017, tu t’es rendu en Allemagne pour affronter un boxeur qui est présentement classé 5e WBA à 175 livres et 5e WBO à 168 livres. Est-ce le meilleur boxeur que tu as rencontré à ce jour ?

David Zegarra : Dans ce combat, je pense que l’arbitre a arrêté le combat trop rapidement. C’est perdu par KO au onzième round. Quand je me bat chez mon adversaire, je suis conscient que c’est très difficile de l’emporter par décision, c’est presque toujours le boxeur local qui gagne. Bref, il faut prendre des risques. À ce jour, mon meilleur adversaire ça été Lolenga Mock.

12 Rounds : Quelles leçons retiens-tu de tes combats en Allemagne et au Danemark ?

David Zegarra : J’ai pris beaucoup d’expérience, je suis comme un étudiant qui tente toujours d’obtenir la meilleure note à chaque examen. L’un de mes objectifs est d’obtenir un combat revanche contre Lolenga, et c’est certain que je l’emporterai.

12 Rounds : Qu’est-ce que tu connais de Erik Bazinyam et tu t’attends à quoi comme combat ? As-tu une prédiction ?

David Zegarra : Je connais pas grand chose sur lui à part qu’il est classé 11e à la WBO et qu’il est plus grand que moi. Nous avons vu quelques vidéos de ses combats. Je vais m’adapter à ce qui va se passer sur le ring. J’ai beaucoup de respect pour lui, donc je ferai aucun prédiction sur l’issue du combat. 

Erik Bazinyan David Zegarra

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *