Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Kean-Santos, qui l’emportera ?

Alexis Santos Simon Kean

Par Jean-Luc Autret

Dans moins de deux semaines, l’olympien de Trois-Rivières devrait attirer de deux à trois milles spectateurs au Centre Gervais Auto à Shawinigan. La progression de Simon Kean est impressionnante, notre article à ce sujet le démontre amplement. Par contre, son rival, Alexis Santos (18-2-0, 15 KO) est loin d’être mauvais. La fierté de Lawrence, en banlieue de Boston, se présentera pour gagner et son courage ne fait aucun doute.

Se battre avec un genou

Probablement que de nombreux amateurs se rappellent le second duel entre Jean Pascal et Adrian Diaconu en décembre 2009. À l’époque, Pascal accordait une revanche à Diaconu après l’avoir vaincu six mois plutôt. Au prix d’un courage incroyable, l’ancien protégé de Marc Ramsay s’est battu avec une épaule instable durant huit des douze rounds.

Et bien, Alexis Santos semble avoir un courage et une détermination d’un niveau similaire. En 2014, après seulement une minute trente du premier round son genou droit l’a lâché. La majorité des gens normaux auraient abandonnés et personne n’aurait pu leur faire de reproches. Santos, lui a persévéré pendant deux rounds et demi et même qu’il a touché à quelques reprises son rival Daniel Martz.

À titre informatif, si Santos avait reconnu à l’arbitre être blessé, celui-ci aurait mis un terme au duel et comme c’était au premier round, ça aurait été déclaré comme un «no contest». Deux ans plus tard, leurs chemins se sont croisés de nouveau et Santos l’a emporté par KO au septième round. Pour mieux comprendre à quel point Santos est déterminé, voici le premier duel.

Un physique semblable à Oscar Rivas

L’Américain de 28 ans est doté de deux puissants poings, son ratio de 15 KO en 18 victoires ne fait aucun doute. Par contre, il n’a pas l’avantage de la stature de Simon Kean. Le Trifluvien est plus grand que lui de cinq pouces et il pèse environ 25 ans livres de plus. Deux éléments importants, mais comme Santos est habitué de se battre avec des boxeurs plus grands et plus lourds que lui, ça ne devrait pas trop l’affecter.

Un peu comme Oscar Rivas, le protégé de Lou DiBella a intérêt à se rapprocher de ses rivaux pour leur faire mal avec ses deux poings. Par contre, cette stratégie, inévitable dû à sa stature, le force à payer le prix. Agressif, il n’hésite pas à passer de droitier à gaucher pour trouver les meilleurs angles d’attaque. Simon Kean se devra de lancer de nombreux jabs pour faire hésiter Santos et le garder à distance le plus souvent possible. 

Le dernier combat d’Alexis Santos, en septembre dernier, est un très bon excellent de ce qu’il faut faire pour le neutraliser. Il s’agissait de la seconde défense de son titre de champion de la Nouvelle-Angleterre, Santos s’est incliné par décision partagée (93-96, 93-96, 96-93) au terme des dix rounds.

Reste maintenant à savoir si Simon Kean est capable de résister aux puissants coups de Santos, si il est en mesure de le garder à distance et de lui faire mal au point de l’emporter avec la fin du 10e round. Sans aucun doute, il s’agit d’un combat qui nous donnera plusieurs réponses pour le futur de Simon Kean. 

C’est maintenant à votre tour de donner de votre opinion. Kean-Santos, qui l’emportera ?

Kean-Santos, qui l'emportera ?

Consulter les résultats

Loading ... Loading ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils