Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Lafrenière-Onolunose 2, c’est confirmé

Lafrenière Onolunose face a face

Par Jean-Luc Autret

Le 15 mars dernier, Francis Lafrenière (16-6-2, 9 KO) est monté sur le ring du Casino de Montréal pour défendre son titre NABO face à l’Albertain Albert Onolunose (23-1-1, 7 KO). Le duel a été serré pendant les dix rounds. Finalement, les juges ont accordés la victoire à l’aspirant d’origine nigérienne par une décision majoritaire (97-93, 95-95, 96-94). Depuis, Onolunose est devenu le onzième aspirant à la WBO et Lafrenière a été sorti du même classement.

Évidemment, l’équipe de Rixa Promotions a été bien déçu du résultat et ils se sont mis immédiatement au travail pour organiser Lafrenière-Onolunose 2. Il nous fait plaisir de vous annoncer que les deux boxeurs ont signés le contrat pour s’affronter de nouveau. Ce second chapitre aura lieu à la mi-juin à la Tohu à Montréal.

Retour sur le premier duel

Avant de parler du deuxième combat, on se doit de faire un retour sur celui du 15 mars. Si vous n’avez pu voir cet affrontement, nous vous recommandons fortement par commencer en regardant le vidéo suivant. Si vous êtes un amateur des combats à courte distance, vous serez pleinement comblé.

Dans les deux premiers rounds, on constate clairement que l’Albertain a commencé en étant beaucoup plus actif. Selon l’analyse de compubox (disponible plus bas), on constate qu’il a lancé 199 coups alors que Lafrenière s’est élancé seulement 87 fois. Bien que la fréquence que les boxeurs ont touchés la cible est semblable (16 VS 21 pour Lafrenière), les juges ont accordés le premier round à Onolunose et deux des trois juges l’ont accordés à Lafrenière.

Le plan de match de Lafrenière n’était pas différent de ses combats précédents. Par contre, Onolunose a un parcours tant amateur que professionnel d’importance, voici justement le portrait que nous avons fait de lui pour le premier duel. De plus, il a pu compter sur un camp d’entraînement d’un mois, ça lui a permis d’avoir une stratégie très bien adapté. 

On le constate aisément au début du combat, le boxeur de 37 ans lance son jab et passe à l’attaque régulièrement. Pendant ce temps, Lafrenière tente de s’approcher avec les deux mains bien hautes pour se protéger. Malheureusement pour lui, Onolunose accroche rapidement dès que le protégé des frères Grant s’approche et la perception est à son avantage. Après cinq rounds, les trois cartes des juges (tous 48-47) sont à l’avantage de celui qui va l’emporter.

Compubox Onolunose-W-10-maj-Lafreniere

Dans la seconde partie du combat, incluant le 5e round, Lafrenière accélère le tempo alors que Onolunose ralenti. La moyenne des coups lancés des quatre premiers rounds versus les six derniers le démontre bien (moyenne de 61 coups lancés VS 88 pour Lafrenière et 90 VS 61 pour Onolunose).

L’analyse pour les coups qui ont touchés la cible donne un résultat différent (moyenne de 20 coups atteints VS 34 pour Lafrenière et 15 VS 18 pour Onolunose). La boxe est un sport jugé à travers l’œil humain, on ne peut pas tout baser sur les statistiques. La plus grande activité de Lafrenière lui a bien servi mais pas au point de renverser la tendance.

Soulignons que lors du huitième round, le boxeur de Coteau-du-Lac a enfin utilisé plus fréquemment son jab en le lançant à 21 reprises et c’est le seul round que les trois juges lui ont accordés unanimement. Avant de débuter le dernier round, les cartes des juges étaient fort équilibrées (86-84, 86-85 pour Onolunose et 85-86 en faveur de Lafrenière). Bref, le dernier round a été déterminant et les trois juges l’ont tous accordés au résident de Calgary.

Scoring sheet Lafreniere vs Onolunose-page-001

Comme la tradition le veut lors d’un combat pour un titre nord-américain, 50 % des officiels provenaient de l’extérieur. L’arbitre était la Newyorkaise Sparkle Lee, le juge provenant de l’extérieur du Québec était aussi de NY. Carlos Ortiz Jr a remis la carte de 96-94. Ce sera le même ratio d’officiels étrangers pour Lafrenière-Onolunose 2.

Les commentaires des deux boxeurs

Comme mentionné plus haut, le second affrontement se prépare et se négocie depuis plusieurs semaines. Puisque nos collègues de Boxingtown Québec ont récemment produit un reportage avec Francis Lafrenière qui revient sur sa récente défaite et sa préparation pour reconquérir le titre NABO, nous avons contactés celui qui est surnommé « The Punisher » pour obtenir ses commentaires.

« Pour le premier combat ma préparation a été limité par un délai d’environ quatre semaines. Pour juin, mon camp d’entraînement aura duré le double. C’est une différence considérable. Nous savons à quoi nous attendre pour ce deuxième face-à-face. Je m’attends à ce qu’il soit encore plus agressif, mais je vais répliquer coup pour coup, de la première seconde à la dernière», affirme-t-il.

« J’estime que je suis le meilleur poids moyens au Canada et j’ai bien l’intention de le démontrer en lui passant le KO. Je serai un animal sans pitié sur le ring et les amateurs de boxe de Montréal auront droit à tout un spectacle lors de Lafrenière-Onolunose 2», de conclure Albert Onolunose.

Voici maintenant les commentaires de Francis Lafrenière :

https://www.facebook.com/boxingtown.quebec/videos/1923987147625904/?t=9

À quoi s’attendre pour Lafrenière-Onolunose 2

Certainement que les deux équipes auront un certain nombre de stratégies différentes pour Lafrenière-Onolunose 2. Mais soyons honnête, la victoire appartiendra probablement à celui qui s’ajustera le mieux durant le second combat.

Chez Lafrenière, on lui demandera de commencer plus fort et d’augmenter le nombre de fois qu’il lancera son jab. Pour Onolunose, il devrait s’attendre à ce que l’arbitre le laisse accrocher beaucoup moins souvent. Peut-être même qu’il pourrait le punir s’il accroche les câbles aussi régulièrement qu’à la mi-mars.

Considérant la finalité du premier duel, nous offrons le même conseil aux deux boxeurs. On recommande de lancer beaucoup plus de coups au corps que lors du premier duel. Ralentir le rythme de son rival, pourrait permettre de gagner plus aisément les derniers échanges du combat.

Lafrenière-Onolunose 2 face a face

One Comment

  1. Pingback: Le top 15 des boxeurs québécois – 10e édition, juillet 2018

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *