punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Qui arrêtera Terence Crawford?

crawford_terence

Par Carl Savard

Il y a à peine 24 heures, Manny Pacquiao, le boxeur le plus suivi médiatiquement sur la planète, a déclaré être prêt à affronter Terence Crawford si on lui garantie une bourse de 20 millions US. Évidemment, pour l’instant, rien n’est signé, mais le moment est bien choisi pour se pauser la question : Qui arrêtera Terence Crawford?

Appelez-moi « Bud »

Omaha est la plus grande ville de l’état du Nebraska. Assise à la frontière avec l’Iowa, elle est aussi appelée « La Porte d’entrée de l’ouest ». Si dans l’histoire de cette ville, Warren Buffett a réussi à se faire un nom comme étant l’un des hommes d’affaires les plus influents et prospères de la planète, un boxeur est aussi en train de mettre la ville sur la carte de la planète boxe.

terence-crawford-jeuneC’est dans un quartier pauvre du nord d’Omaha que grandit Terence Crawford. Dès son jeune âge, il apprend à utiliser ses poings, dans la rue comme à l’école, pour faire sa place. Il est rapidement remarqué par un bon samaritain de son quartier qui l’incite à joindre son club de boxe. Carl Washington et son assistant Midge Minor deviennent rapidement des figures paternelles pour le jeune Terence dont le père, membre des forces navales américaines, est absent du domicile familial. La première chose qui saute aux yeux de Washington lorsque Terence est mis en position de combat simulé, est que le jeune transporte ses émotions du quotidien dans le ring. En y mettant du temps, Washington et Minor arriveront à aider celui que tout le monde appelle affectueusement « Bud », à canaliser son énergie autrement et à séparer le ring et la rue.

Terence Crawford gravit les échelons et offre de bonnes performances chez les amateurs, mais ne semble pas capable de mettre la cerise sur le sundae. Alors que plusieurs boxeurs professionnels se font remarquer, en premier lieu, dans les rangs amateurs, Crawford perd en finale des Gants Dorés en plus de rater sa qualification pour représenter les États-Unis aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Après ces deux rendez-vous manqués, Bud décide de passer pro. Si ce choix semble le bon pour l’avancement de sa carrière, dans sa vie en dehors du ring, la période des choix est sur le point de se présenter de façon violente.

L’avertissement

Alors que sa carrière professionnelle est déjà entamée, sa vie personnelle est toujours teintée par le milieu où il a grandi. Un soir, après avoir misé de l’argent en jouant aux dés, Crawford retourne à sa voiture pour compter ses gains. Le frottement des billets de banque qui passent entre ses doigts ne sera dérangé que par une chose : un coup de feu. Terence Crawford, vingt et un ans, est atteint d’une balle à la tête. La balle, ayant été ralentie et déviée en traversant la fenètre arrière de son véhicule, viendra le heurter sous l’oreille droite et ricocher sur son crâne plutôt que d’y pénétrer. Malgré la mare de sang générée par l’impact, Crawford réussit à se rendre à l’hôpital et s’en remet rapidement.

terence_crawfordSi le jeune boxeur a manqué ses rendez-vous avec l’histoire chez les amateurs, il n’a pas l’intention de faire de même chez les professionnels et cet avertissement est suffisant pour que « Bud » réalise l’importance de modifier ses fréquentations. Après avoir débuté sa carrière, comme tout boxeur bien entouré, par des combats l’opposant à des adversaires lui permettant d’évoluer tout en remportant des victoires, une opportunité qu’il ne peut refuser se présente à lui.

Crawford vs Prescott

Le 30 mars 2013, au Mandalay Bay Resort & Casino de Las Vegas, se tient un gala organisé par Top Rank et mettant en vedette Brandon Rios et Mike Alvarado dans un combat pour le titre de champion intérimaire de la WBO chez les super-légers. En demi-finale de cette carte, Breidis Prescott doit affronter Khabib Allakhverdiev. Prescott s’était fait un nom cinq ans auparavant en terrassant, à la surprise générale, Amir Khan par K.O. au premier engagement. Le même soir en sous-carte, Terence Crawford doit continuer de gonfler sa fiche en affrontant Robert Osiobe. Trois jours avant le gala, Allakhverdiev se retire du combat face à Prescott et on offre le combat à Crawford.

terence-crawford-vs-bredis-prescottLe boxeur d’Omaha est propulsé de la sous-carte vers la demi-finale du gala et entend bien utiliser cette vitrine. En plus d’en être à son premier combat de dix rounds, Terence Crawford se bat également pour la première fois chez les cent quarante livres et remporte tout de même l’affrontement par décision unanime des juges. Son nom devra maintenant faire partie des discussions chez les super-légers.

Le train est en marche

Suite au combat contre Prescott, le train Crawford se met en marche. Il affronte Alejandra Sanabria fort d’une fiche de 34-1-1 et lui inflige une défaite par T.K.O. au sixième round. Sanabria ne remontera plus dans le ring par la suite. Crawford enchaîne avec un combat face à Andrey Klimov et lui inflige sa première défaite en dix-sept duels.

burns-vs-crawford-Cette victoire lui pemet de se rendre en Écosse y affronter Ricky Burns pour le titre des poids-légers de la WBO. Après un départ lent, plutôt typique de Crawford, ce dernier remporte le combat sans problème malgré la foule hostile. Fier de ses racines et maintenant champion, Bud peut retourner à la maison et préparer sa première défense qui aura lieu au Centurylink Center d’Omaha face à Yuriorkis Gamboa.

L’enfant prodigue revient à la maison pour permettre aux fans de boxe de sa terre natale d’assister à un premier combat de championnat du monde depuis que Joe Frazier y avait défendu sa ceinture des poids lourds face à Ron Stander en 1972. Dans ce qui fut considéré par la majorité des experts comme le combat de l’année présenté sur HBO, Terence Crawford remporte la victoire par arrêt de l’arbitre au neuvième round après avoir envoyé Gamboa au plancher avec un solide  uppercut  de la droite.

Celui qui n’avait pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin venait de défaire de belle façon un champion olympique. Crawford terminera l’année 2014 avec une victoire contre Ray Beltran et vaincra coup sur coup Thomas Dulorme et le montréalais d’origine haïtienne Dierry Jean en 2015.

Une année 2016 chargée dans le ring…

L’année 2016 a débuté avec une victoire par arrêt de l’arbitre au cinquième round face à Hank Lundy qui, après avoir réussi à gagner le premier round, fût totalement submergé par les attaques de Crawford dans les rounds suivants. Dès lors, les fans se sont mis à réclamer un adversaire légitime, une véritable opposition.

crawford-postol

L’équipe derrière Crawford a répondu à l’appel en signant une entente pour un combat d’unification contre Viktor « The Iceman » Postol. L’ukrainien, qui avait remporté la ceinture des super-légers de la WBC en mettant K.O. au dixième round le tenace Lucas Matthysse, devait être cette opposition réclamée. Il n’en fut rien. « The Iceman » ne remporte que quelques rounds en plus d’être renversé à deux reprises au cinquième engagement. Crawford terminera l’année avec une victoire facile contre John Molina Jr. Ce tableau de chasse 2016 le fera aboutir sur la liste des choix possibles au titre de boxeur de l’année.

et hors du ring

En avril dernier, Bud Crawford est impliqué dans une dispute concernant du travail de peinture mal exécuté sur une voiture dans un garage d’Omaha. Le propriétaire de l’endroit affirme que Crawford ne l’a jamais menacé, mais que de l’équipement a été endommagé. Le quinze décembre dernier, Crawford reçoit une sentence de quatre-vingt-dix jours de prison pour les gestes posés. Bien qu’il ne purgera peut être pas cette sentence en prison, la situation fait ressortir, aux yeux de certains, le jeune « Bud » qui naviguait en eaux troubles dans les rues du nord d’Omaha.

Dans les dernières années, Terence Crawford a fait deux voyages humanitaires en Afrique. Il a également travaillé à sortir les jeunes de la rue, en leur offrant gratuitement un gymnase pour s’entraîner dans le quartier difficile où il a grandi. Malheureusement, sa présence en cours cette année vient ternir, aux yeux de certains amateurs, l’image positive de ce jeune homme au sourire franc.

terence-crawford-africa

Et maintenant?

En ce début d’année 2017 où plusieurs excellents combats se pointent à l’horizon, le légendaire Manny Pacquiao demande à affronter Terence Crawford à la fin avril. Ce possible affrontement revient dans les discussions depuis novembre 2015 alors que Pacquiao cherchait un adversaire pour son retour après sa défaite face à Floyd Mayweather Jr. Il a finalement préféré affronter Tim Bradley et Jessie Vargas en 2016. Est-ce que cet affrontement serait le chant du cygne de la carrière de Pacman ou un dur retour sur terre pour Bud, l’enfant chéri du Nebraska? En regardant Terence « Bud » Crawford dans un ring, il est possible de s’imaginer qu’un jour son nom pourrait être affublé du terme « Légende ».

Techniquement solide, capable de boxer à distance comme à l’intérieur et possédant un bon jeu de pieds, son arme la plus unique est sans aucun doute sa capacité à être aussi efficace et puissant comme gaucher que comme droitier. Certains voient chez lui des atouts appartenant à Bernard Hopkins, d’autres nomment son nom dans la même phrase que celui de Floyd Mayweather Jr ou le comparent à « Marvelous » Marvin Hagler. Ce qui est certain, c’est que son coffre à outils est bien rempli et que le talent lui sort par les oreilles. Alors qui arrêtera Terence Crawford? Manny Pacman Pacquiao? La réponse à cette question pourrait être « Bud » Crawford lui-même.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils