Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Réussite au Pro-Am de la Fondation Ghislain Maduma, sauf pour Batyr

Batyr blessé

Par Erik Yelemanov

La Fondation Ghislain Maduma, mise en place pour venir en aide aux jeunes de Kinshasa, présentait son premier gala Pro-Am au Bain Mathieu de Montréal, comprenant 6 combats amateurs et 6 combats professionnels. Organisée par l’aspirant mondial Ghislain Maduma et sa femme Claudia Marisol, la carte mettait en vedette des boxeurs locaux dans des combats divertissants qui ont fait le bonheur des 500 personnes présentes. Nous avons pu assister entre autres au retour de David Théroux, Mathieu Germain, Shakeel Phinn et au début pro de Batyr Jukenbayev.

Résultats du volet amateur

La soirée a commencé à 19 heures avec des combats amateurs remplis d’action dont voici les résultats :

Jéremy Castonguay () vs Samuel Gervais () – combat chez les benjamins, double victoire

Hamza Khabbaz (Club Champion) contre Hassan Homa (Centre Père-Sablon) à 60 kg – Combat sans décision

Christian Bonaviva (Club de boxe Eric Huard) l’emporte avec une victoire unanime de 29-28 sur Café Willis (Underdog) chez les poids super-lourds

Marie-Eve Dicaire (Club de boxe Sunfuki) l’emporte sur Kaitlyn Clark (Beaver Club) chez les 65 kg

Kenny Chery (Club de boxe Eric Huard) s’incline devant Michel Geffard Vilsaint 69 kg (Club de boxe Orion) chez les 65 kg

Résultats du volet professionnel

Louisbert Atildor vs Marcin Piejek

Le premier combat professionnel de la soirée est le début pro du montréalais Louisbert Altidor (1-0-0, 0 K.O.), qui l’emporte par décision sur le Polonais Marcin Piejek (1-2-0, 0 K.O.) chez les poids moyens. Dès le début, les deux boxeurs prennent le centre du ring et passent peu de temps à s’étudier, se lançant rapidement à l’attaque. Les échanges sont dominés majoritairement par Louis, mais le Polonais n’hésite pas à répliquer et réussit à placer de bons coups lui aussi. Au deuxième engagement, Louisbert réussit encore à placer de bons coups sur son rival, qui est moins efficace que dans le round précédent. Les deux boxeurs passent beaucoup de temps en corps à corps. Le 3e round est semblable, avec Louisbert qui a le dessus sur son adversaire, mais à plus longue distance. Le quatrième et dernier round se déroule encore à courte portée, avec beaucoup d’accrochages, sans que Louisbert réussi à atteindre son adversaire avec des crochets et uppercuts. Victoire par décision unanime 40-36 de Louisbert Atildor.

Batyr Jukenbayev vs Noel Mejia Rincon

Ce sont ensuite les débuts professionnels attendus de la nouvelle recrue de la gérante Anna Reva, le gaucher Batyr Jukenvayev. Batyr se présente sur le ring avec des shorts aux couleurs du drapeau de son pays natal, le Kazakhstan, et est accompagné de son entraineur Stéphan Larouche et du réputé cutman Bob Miller. Il fait face au Mexicain Noel Mejia Rincon (14-6-1, 10 K.O.) chez les poids super-légers, qui s’est entre autres incliné face à David Théroux et Yves Ulysse Jr. Batyr prend le centre du ring dès le son de la cloche et coupe le ring afin que son adversaire ait constamment le dos contre les cordes. Peu de coups sont échangés dans les premières minutes, avec Batyr qui étudie son adversaire et essaie de trouver les bonnes ouvertures pour porter ses puissants coups. Le Mexicain essaie de répliquer, mais Batyr évite facilement ses attaques grâce à son jeu de pieds fluide.

BatyrLe deuxième round commence comme le premier, sauf que Batyr se porte beaucoup plus à l’attaque, et on voit que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il touche son adversaire pour de bon avec ses frappes explosives. Vers le milieu du round, l’adversaire de Batyr le fait chuter en le poussant tout en tombant aussi à son tour. Lorsque Batyr se relève, on comprend vite qu’il est arrivé quelque chose à son genou gauche, car il a de plus en plus de misère à se déplacer. L’adversaire voit qu’il y a quelque chose et en profite pour se lancer à l’attaque sur Batyr, qui glisse et tombe deux fois sur le ring. La troisième chute est comptée par l’arbitre, qui arrête le combat. Batyr, extrêmement déçu, a beaucoup de difficulté à se déplacer. On annonce que c’est une victoire par arrêt de l’arbitre.

La décision est cependant infirmée en coulisses et est déclarée un non-lieu, dû à son adversaire qui l’a fait chuter. Nous sommes allés discuter avec Batyr qui a toujours de la difficulté à se déplacer, et le physiothérapeute nous confirme qu’il a une déchirure du ligament près de son genou, qui va probablement nécessiter une opération. La convalescence va probablement durer six mois.

Lucia Larcinese VS Karina Kopinska

Lucia l'emporteRevanche du combat nul disputé au deuxième gala de BoxMania Promotions, chez les superplumes, qui oppose la Montréalaise Lucia Larcinese (6-10-1, 0 K.O.) contre la Polonaise Karina Kopinska (4-9-3, 1 K.O.)  pour six rounds.

Le premier round est dominé par la Polonaise, qui a les mains plus rapides que son adversaire et se porte constamment à l’attaque. Lucia revient en force au deuxième et réussit à s’ajuster en  portant de bons coups sur son adversaire polonaise, qui est plus hésitante qu’au round précédent. Les rounds suivants continuent avec les boxeuses qui échangent dans le centre du ring, sans qu’aucune d’elle ne domine largement. Victoire de Lucia Larcinese par décision majoritaire des juges.

Mathieu Germain vs Jackson Nguyen

Mathieu GermainLe retour de l’ancien champion canadien Mathieu Germain (3-0-0, 2 K.O.), qui a beaucoup de partisans dans la salle. La nouvelle recrue d’Eye of the Tiger Management se frotte au Montréalais Jackson Nguyen (0-2-1, 0 K.O.) chez les poids superplumes. Jackson Nguyen se lance dès les premiers instants sur Mathieu Germain en essayant de le toucher avec des coups de circuit. La guerre continue jusqu’à ce que Germain le fasse chuter d’une foudroyante droite qui fait perdre le protecteur buccal à son adversaire dans les derniers instants du round. L’échange suivant commence avec Germain en contrôle, qui place des bonnes combinaisons sur son adversaire jusqu’à ce que l’arbitre, qui en a vu assez, s’interpose. Victoire par K.O. technique de Mathieu Germain.

David Théroux vs Felipe de la Paz Teniente

David TherouxCombat de retour de David Théroux (7-1-0, 4 K.O.) après sa défaite en avril dernier. Il est opposé au mexicain Felipe De la Paz Teniente (16-6-2, 7 K.O.), qu’il devait affronter deux fois par le passé. Le combat s’amorce comme la plupart des combats de la carte, avec les boxeurs échangeant coup pour coup au centre du ring. Théroux est plus percutant avec ses frappes, et réussit à envoyer son adversaire par terre avec deux crochets gauches au corps. Il fait ensuite chuter De La Paz avec un crochet à la tête à la fin du round. Au deuxième engagement, le combat reprend sur les cordes, ou Théroux domine avec ses frappes explosives même si son adversaire réussit à placer quelque coups, mais rien d’inquiétant pour le Sorelois. Le troisième round voit Théroux essayer d’achever son adversaire, qui accroche tant bien que mal et le frappe lors des pauses de l’arbitre. L’arbitre décide de disqualifier le mexicain pour conduite antisportive, victoire de David Théroux.

Shakeel Phinn vs Chris Aucoin (5-12-1)

Shakeel PhinnUn peu plus d’un mois après sa dernière victoire, le Montréalais Shakeel Phinn (4-1-0, 2 K.O.) est de retour contre l’Ontarien Chris Aucoin (5-13-1, 0 K.O.) chez les mi-lourds pour faire la finale de la soirée. Shakeel Phinn a le dessus sur son adversaire et gagne les deux premiers rounds. Il envoie son adversaire par terre et gagne par K.O. technique au troisième round.

Très satisfait de la soirée, Ghislain Maduma nous a confié avoir l’intention de récidiver, mais dans une plus grande salle. Une histoire à suivre…

One Comment

  1. Pingback: David Théroux et Sorel, une histoire d'amour qui se poursuit

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *