Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Stevenson-Gvozdyk vu par Sébastien Gauthier

Samedi, Adonis Stevenson va défendre son titre mondial face au champion intérimaire, Oleksandr Gvozdyk. En prévision de ce duel, nous avons sollicité la participation du boxeur retraité et analyste Sébastien Gauthier, afin qu’il nous offre sa perspective sur certaines facettes du duel Stevenson-Gvozdyk.

https://www.facebook.com/groupeyvonmichel/videos/1438971026234726/?t=7

Samedi, Adonis Stevenson effectuera la dixième défense de son titre mondial (8 victoires et une nulle), mais ce sera la première fois en cinq ans qu’il devra affronter son aspirant obligatoire. Stevenson s’approche du record de Lucian Bute de 10 victoires consécutives en championnat du monde. Par contre, tant Bute que Stevenson ont été maintes fois critiqués pour la qualité de leurs opposants. Selon toi, lequel des deux a fait face à la meilleure opposition lors de ses défenses en championnat du monde ?

Sébastien Gauthier : J’aurais tendance à favoriser les défenses de Lucian Bute puisqu’il a su corriger le presque fiasco du premier combat face à Librado Andrade, mais aussi dominé Glen Johnson qui venait de faire une guerre face à Carl Froch. Quant à Edison Miranda, il représente l’équivalent de Cloud, Bellew et Fonfara comme adversaire.

Oleksandr Gvozdyk est l’aspirant obligatoire de Stevenson. Il n’a que 15 combats pros (dont 12 KO), mais il a gagné une médaille de bronze à Londres en 2012 pour l’Ukraine et a remporté 9 combats en 2012-2013 dans la World Series de la AIBA. Peut-on considérer qu’il ait le bagage d’expérience nécessaire pour solutionner Adonis Stevenson ?

Sébastien Gauthier : Il est clairement plus complet comme boxeur et est un meilleur technicien, en plus d’être 10 ans plus jeune et plus grand de 3 pouces.

Yvon Michel a été incapable d’organiser un duel Stevenson-Pascal en 2014 alors que Jean Pascal était son aspirant obligatoire, puis le projet Stevenson-Alvarez a été annoncé à de multiples reprises sans jamais avoir eu lieu. Crois-tu que Oleksandr Gvozdyk a obtenu sa chance plus aisément parce que ses intérêts sont défendus par Top Rank contrairement à Pascal et Alvarez?

Sébastien Gauthier : Absolument. La situation avec le WBC, GYM et Stevenson (AL HAYMON) a complètement ralenti la boxe au Québec en ce qui a trait à la défense obligatoire d’Adonis Stevenson. Le seul gagnant est Stevenson qui a réussi à empocher plusieurs millions de dollars.

Le dernier combat d’Adonis Stevenson à Toronto face à Badou Jack a failli se conclure par une défaite. Si tu étais son entraîneur, quels changements apporterais-tu à sa préparation afin d’éviter les difficultés qu’il a vécues dans la deuxième moitié du combat ?

Sébastien Gauthier : Je crois que les ajustements ont été faits et qu’Adonis a commencé sa préparation beaucoup plus tôt cette fois-ci. Au niveau technique, toutefois, on ne peut pas s’attendre à beaucoup de changement.

Avant de devenir aspirant obligatoire à la WBC, Oleksandr Gvozdyk a vaincu les Tommy Karpency (TKO6), Craig Baker (TKO6) et Yunieski Gonzalez (TKO3), mais son plus grand fait d’armes fut obtenu face à Isaac Chilemba (Abandon à la fin du 8e). L’Africain de 31 ans a perdu des décisions face à Sergey Kovalev, Eleider Alvarez et Dmitry Bivol. Peut-on vraiment affirmer que la vitesse et la force de frappe de Gvozdyk sont supérieures à celle de Kovalev, Alvarez et Bivol ?   

Sébastien Gauthier : Définitivement pas, mais il est très efficace et offre un bon volume de coups de poing.

oleksandr-gvozdyk

Oleksandr Gvozdyk a certainement de très belles armes offensives, mais a-t-il les ressources défensives pour gérer la puissance de la gauche d’Adonis Stevenson ?

Sébastien Gauthier : Gvozdyk est constamment en déplacement entre ses attaques et suite à ses frappes. Il fait de légers, mais précis mouvements de tête qui le rendent difficile à atteindre solidement. Et il gère bien sa distance.

Inversement, on dit souvent que les boxeurs, en vieillissant, perdent en premier lieu la vitesse de leurs mains. Est-ce qu’Adonis Stevenson est encore en mesure de placer son jab puis de lancer son puissant direct de gauche comme il le fait depuis de nombreuses années ?

Sébastien Gauthier : Adonis mène une très bonne vie et n’est pas un boxeur usé. Son offensive est très limitée, mais extrêmement dangereuse. 

Quelle devrait être la stratégie du clan Stevenson et quels types d’ajustements devrait-il avoir prévus d’avance ?

Sébastien Gauthier : Pour Stevenson, la stratégie ne change pas. On installe son jab pour aller toucher avec la gauche au corps et si on trouve notre distance, on essaye de toucher la tête. Disons qu’il y a quelques variations, mais ça ressemble souvent à ça.

Quelle devrait être la stratégie du clan Gvozdyk et quels types d’ajustements devrait-il avoir prévus d’avance ?

Sébastien Gauthier : Contrôler la distance dès le début en gardant Adonis loin, tout en se déplaçant vers la droite pour forcer Stevenson à lancer afin de le faire payer en contre-attaque. Adonis Stevenson a une très bonne portée, donc les déplacements de Gvozdyk doivent être bien calculés.

Tu t’attends à quoi comme style de combat ? Ça devrait se dérouler comment Stevenson-Gvozdyk ? Qui favorises-tu ? 

Sébastien Gauthier : Gvozdyk n’a jamais été frappé par quelqu’un d’aussi puissant que Stevenson, mais il en est très conscient. Il va donc tenter de faire bouger beaucoup Stevenson pour le fatiguer et lui faire manquer ses attaques. Technique vs Puissance. La puissance peut toujours surprendre, mais je favorise le technicien Oleksandr Gvozdyk.

Stevenson-Gvozdyk

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *