Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Sur la scène locale, quel combat à venir vous intéresse le plus ?

Bannière sondage combat à venir

Après un été bien tranquille, plusieurs combats d’intérêts ont été récemment annoncés autant par le Groupe Yvon Michel que par l’équipe de Eye of The Tiger Management/InterBox. Pour souligner ces différents duels, nous avons pensé vous demander lequel vous intéresse le plus? Nous en avons sélectionnés cinq dans chacune des organisations. Voici un courte présentation pour chaque combat. Bonne réflexion.

Oscar Rivas, enfin un titre nord-américain

Lors de son retour sur le ring jeudi le 28 septembre, l’olympien colombien mettra un terme à 14 mois d’inactivité et il brisera une séquence de cinq annulations de combats. Normalement, il aurait droit à un combat de remise en forme, mais comme GYM a été incapable d’organiser ce duel cet été, ils ont choisi de faire d’une pierre deux coups.

affiche GYM 2017-2018

Oscar Rivas (20-0-0, 15 KO) affrontera le vétéran Costaricain Carl Davis Drumond (31-4-0, 25 KO). Le boxeur de 42 ans a à son palmarès un combat de championnat du monde et bien peu de défaites. En 2009, il fait face à Ruslan Chagaev, alors champion WBA. Suite à une coupure accidentelle ont va à la carte des juges après seulement six rounds. Drumond, alors 12e aspirant à la WBA, s’incline 60-54, 58-56, 58-56.

Avoir été vaincu par décision unanime après 10 rounds par Derric Rossy, Drumond affronte le puissant Cubain Odlander Solis en mars 2010. Après s’être fait brassé durement au troisième round, Drumond quitte le ring et bien sûr il est automatiquement disqualifié. Suspendu indéfiniment depuis par la commission floridien, l’équipe de GYM a dû faire quelques téléphones pour faire lever cette suspension toujours en vigueur.

Drumond prend sa retraite en 2013 suite à une défaite par TKO au Panama. Il est de retour en 2016 avec deux combats qu’il remporte avec des KO au premier round. Bref, Rivas affronte un boxeur qui ne pouvait pas se battre en Amérique du Nord depuis sept ans, mais qui est encore assez crédible pour la WBC pour lui offrir le titre NABF et enfin un classement mondial au protégé de Marc Ramsay.

Shakeel Phinn a son quatrième dix rounds

Jeudi prochain au Cabaret du Casino, la demi-finale de Rivas-Drumond implique le populaire Brossarois Shakeel Phinn (15-1-0, 10 KO) . Le champion canadien des 168 livres doit se mesurer au Mexicain Mario Aguilar (17-2-0, 15 KO). La période d’apprentissage de Phinn est sur le point de prendre fin. Depuis sa victoire à Saskatoon il y a un an et demi, il a participé à sept combats de huit rounds et il s’agira de son quatrième dix rounds, dont un seul c’est rendu à la limite. 

shakeel-phinn-champion-canadien

Pour sa part, son rival de 26 ans ne s’est jamais battu à l’extérieur du Mexique. Ses deux défaites ont eu lieu face au même rival, Rolando Paredes, mais à deux ans d’intervalle. Il s’agit du même Paredes qui s’est incliné en quatre rounds face à Erik Bazinyan en juin dernier.

Malgré l’annonce du Groupe Yvon Michel, Shakeel Phinn est toujours en attente de recevoir une proposition de contrat de la part du promoteur. Puisque le protégé de Yan McKillop en sera à sa sixième présence au Casino, il est toujours bien confortable avec son statut de boxeur indépendant.

Mick Gadbois face à Abraham Gomez

Mick GadboisLe gaucher Mick Gadbois (15-1-3, 4 KO) a été longtemps inactif, soit pendant quinzaine mois, avant son retour en mars dernier. Cette fois-ci, on le retrouvera dans un combat de huit round contre Abraham Gomez (28-14-1, 13 KO). Si le nom de ce boxeur de 33 ans vous rappelle des souvenirs c’est tout-à-fait normal, puisqu’il en sera à son septième voyage au Canada, dont six dans la région montréalaise. En rafale, on l’a vu s’incliner face à Kevin Lavallée (DU6), Tyson Cave (DU8), Will Madera (DU4), Joel Diaz (TKO2), Cam O’Connell (TKO5) et enfin en janvier dernier contre Roody Pierre-Paul (DU8).

Ce n’est pas les comparaisons qui vont manquer. Est-ce que Gadbois sera le premier québécois a passer le KO à Gomez ? Peu importe, ce duel pourrait bien nous approcher d’un combat entre Gadbois et Pierre-Paul. Qui sait, ça pourrait bien se réaliser le 2 décembre prochain à la Tohu, lors du prochain gala de Rixa Promotions.

Marie-Eve Dicaire en finale à Gatineau

Marie-Eve Dicaire afficheMercredi le 25 octobre, Marie-Eve Dicaire (8-0-0) fera découvrir aux amateurs de boxe de l’Outaouais son charismatique sourire. En finale d’un gala de GYM pour la seconde fois, la boxeuse de 31 ans affronte pour la première fois une rivale qui a déjà connu la sensation de se battre en championnat du monde.

Originaire de l’Argentine et âgée de 21 ans, Yamila Esther Reynoso (8-2-3, 7 KO) a perdu une décision unanime face à la championne IBF des 154 livres en août dernier. Selon les juges, elle a gagné entre zéro et deux rounds. Bien qu’elle détient sept gains par KO, ce qui est très rare chez le filles, Reynoso a couché des rivales détenant une fiche combinée de 2-2-1, incluant deux boxeuses à leur début pros.

Yvon Michel prévoit que Marie-Eve se battera pour un championnat nord-américain en décembre et que, plus ou moins un an plus tard, elle sera en championnat du monde à 154 livres. Si tout va bien, GYM aimerait ensuite l’opposer à la championne unifié à 147 livres, la Danoise Cecilia Braekhus.

Patrice Volny contre Manny Siaca

patrice-volny-posterDepuis quelques mois, Patrice Volny a choisi de s’associer au promoteur ontarien Lee Baxter. Ce partenariat lui a permis d’affronter Adam Green en juillet et de mettre la main sur le titre canadien de la NABA chez les poids moyens.

En demi-finale de Marie-Eve Dicaire, le protégé d’Éric Belanger affrontera un ancien champion du monde ayant plus de 150 rounds d’expérience et qui a fait face à des boxeurs tel que Mikkel Kesler, Danny Green, Anthony Mundine et Sylvio Branco. Certes, Manny Siaca (25-8-0, 20 KO) est âgé de 41 ans, mais il est impossible que l’enceinte du Casino du Lac Leamy l’impressionne. Inactif depuis près de trois ans, le Portoricain s’est battu en Australie, au Danemark, aux États-Unis, en France, au Japon, en Italie et au Venezuela. Si tout va bien pour Volny, le boxeur de 27 ans remontera dans le ring le 8 décembre à Toronto lors d’une carte organisée par son promoteur.

Confrontation Québec-Alberta avec Yves Ulysse Jr

Le 27 octobre au Metropolis, récemment renommé Mtelus, Camille Estephan a confié la finale de la soirée à Yves Ulysse Jr (14-0-0, 9 KO) lors d’un duel avec l’Albertain Steve Claggett (24-4-1, 17 KO). Ce n’est pas encore officiel, mais nous avons appris que le titre IBF nord-américain sera à l’enjeu et par conséquent l’entrée au top 15 de l’IBF.

Le protégé de Rénald Boisvert est sur une très belle séquence depuis le début de l’année. Après avoir vengé son confrère David Théroux en dominant Jose Emilio Perea en début d’année, il a fait parlé de lui à l’international en arrêtant le prospect newyorkais Zachary Ochoa et en juin il a dominé pendant 10 rounds Ricky Sismundo, celui qui a envoyé à la retraite les Dierry Jean et Ghislain Maduma. En ajoutant Claggett à cette liste, le boxeur de 29 ans se retrouvera certainement candidat au titre de boxeur québécois de l’année.

De l’autre côté, on retrouve un boxeur de Calgary qui a beaucoup d’expérience et qui s’amènera à Montréal pour gagner. Malgré ses quatre défaites et sa nulle, le boxeur de 28 ans a un très beau parcours de boxe. Comme le veut la tradition, il a fait le ménage avant de viser plus haut. Notons des gains face à plusieurs autres canadiens comme Paul Bzdel (TKO3) de la Saskatchewan, le Manitobain Bill Arnott (TKO2), le Britanno-colombien Stuart McLellan (TKO3), les Ontariens Tebor Brosh (DU10), Dave Aucoin (KO3), Scott Paul (DU6) et bien sûr les Québécois Frank Cotroni (TKO6) et Abdou Sow (DU8).

affiche Ulysse ClaggettCôté combat sur la route, Claggett a une fiche de 2-3. Il a vaincu, aux États-Unis, les Ricky Duenas (12-1 à l’époque) en quatre rounds et Emmanuel Robles par décision partagée (15-0-1 à l’époque). Par contre, il s’est incliné face à Konstantin Ponomarev (75-77, 75-77, 74-78) qui est classé 4e IBF, 5e WBC et WBO, 11e WBA, contre Chris van Heerden (93-97,93-97, 95-95), un ancien potentiel rival de Kevin Bizier, et lors d’un combat aux Philippines en 2011.

Selon Frank Cotroni, on peut s’attendre à un combat intense. “Claggett a un très bon crochet de la main avant et rentre constamment, c’est un excellent défi pour junior. Les déplacement de Ulysse vont faire toute la différence. Malgré que le combat était à 147 et que j’étais déshydraté, j’ai qu’en même gagner quelques rounds avant d’avoir un malaise dû à ma déshydratation”, nous explique le boxeur de Mascouche.

Simon Kean face à un gaucher

En demi-finale de Ulysse-Claggett, le Trifluvien Simon Kean (10-0-0, 9 KO) fera face à Randy Johnson (13-2-0, 11 KO) un Américain de 39 ans qui en sera à une première visite au Canada. Le vétéran de l’Arkansas a fait ses débuts pros en 2009 et c’est cette année-là qu’il a subi ses deux défaites. Inactif entre 2011 et 2014, il n’a que cinq combats à sa fiche depuis août 2014. Par contre, chacun de ces duels s’est terminé par un KO à sa faveur.

L’Olympien canadien en sera à une deuxième rencontre avec un gaucher. La première fois, contre le Tchèque Tomas Mrazek en février 2016 le duel était terminé avant la fin du second round. Il a quelques mois, Simon s’est aussi préparé pour un autre gaucher, Rogelio Omar Rossi mais finalement la brencontre ne s’est pas concrétisé.

L’entraîneur de Simon, Jimmy Boisvert prépare adéquatement son boxeur en lui offrant comme partenaire d’entraînement le gaucher Alexis Barrière. De plus, Simon a passé cinq semaines en Angleterre au camp d’entraînement de Hughie Fury, qui sera en championnat du monde aujourd’hui contre Joseph Parker. Ce voyage lui appris qu’avec un travail soutenu et de la patience le jour n’est pas si loin qu’il sera impliqué dans un combat de grande envergure.

Steven Butler peut-il passer le KO à Silverio Ortiz ?

affiche Kean-Butler

Le jeune cogneur montréalais a bien réussi son retour sur le ring en juin dernier. Suite à sa défaite contre l’Ontarien Brandon Cook, nous pouvions nous poser des questions sur sa capacité à rebondir après un revers. Steve Butler (19-1-1, 16 KO) n’a pas perdu de temps pour éliminer les doutes. Contrairement à Francis Lafrenière (DU8) et Sébastien Bouchard (DU6), il a passé le KO au Polonais Damian Mielewczyk (10-4-0, 7 KO) en seulement cinq minutes.

Pour son second duel post-Cook, Camille Estephan propose à Butler un défi du même type. Un Mexicain qui a fait des décisions unanimes face aux Custio Clayton; 15e WBO (DU10), Konstantin Ponomarev; 4e IBF, 5e WBC et WBO, 11e WBA (DU8), Frankie Gomez (DU10) et Pablo Cesar Cano (DU10). En fait, Silverio Ortiz (36-19-0, 17 KO) a seulement perdu par KO à 4 occasions. Parmi ces quatre boxeurs d’exception ont retrouvent les noms de Marcos Maidana et Herman NGoudjo. Même les anciens champions du monde Humberto Soto et Steve Forbes ont dû se contenter d’une décision unanime.

Donc, la question pour ce combat de huit rounds, n’est pas de savoir si Butler pourra venger Mian Hussain, vaincu par Ortiz au 3e round suite à un décollement de la rétine, mais bien ça va prendre combat de temps. Pour ceux qui ne connaissent pas Ortiz, on vous souligne le fait que le vétéran Mexicain était de calibre pour faire une demi-finale sur HBO avec Ponomarev et des finales de gala avec les Frankie Gomez, Pablo Cesar Cano et Humberto Soto.

De l’autre côté, cet été, Butler a mis les gants avec Miguel Cotto lors d’une cinquantaine de rounds et ensuite, il a été invité à participer au camp de Saul Canelo Alvarez. Il en ait revenu avec une plus grande patience, on devrait le voir prendre plus son temps, savoir attendre les ouvertures, ne rien précipiter pour ne pas donner des ouvertures à l’adversaire.

Batyr à son dixième combat

batyr JukembayevLe Kazakh de 26 ans poursuit son apprentissage le 27 octobre en affrontant un gaucher panaméen qui a trois fois plus d’expérience. Alberto Mosquero (24-3-2, 16 KO) a déjà détenu les titres WBA Fedelatin, WBC Fecarbox et WBC Latin. De plus, en 2011, il a obtenu un verdict nul en championnat du monde intérimaire WBA, un fait d’arme d’importance.

Ce duel mettra au prise deux gauchers, c’est assez rare. Qui est le mieux outillé pour s’adapter à son rival ? À première vue, on a le goût de donner l’avantage au boxeur du Panama. En regardant sa fiche des dernières années, on découvre qu’en 2015 il a vaincu (DU11) le gaucher Kelly Figuerora (8-2-3 à l’époque) pour remporter le titre WBA Fedelatin. Par contre, lors de sa sortie précédente à Pittsburgh, un autre gaucher, Sammy Vasquez (16-0-0 à l’époque) l’a éclaté en seulement 2:35 au premier round.  

Du côté du protégé de Stéphan Larouche, il en sera à un premier combat professionnel contre un gaucher. Pour bien se préparer à ce défi d’importance, Batyr Jukenbayev (9-0-0, 8 KO) a mis les gants avec Mick Gadbois et quelques boxeurs amateurs. 

Mathieu Germain a hâte de faire un dix rounds

Mathieu Germain a l'entrainementLe Montréalais de 27 ans poursuit son apprentissage en participant à son troisième combat de huit rounds. Après avoir remporté ces trois derniers combats par décision, Mathieu Germain (10-0-0, 5 KO) souhaite l’emporter plus rapide contre Edgar Puerta (25-9-1, 19 KO). Le Mexicain de 35 ans est sur une séquence de 5 défaites, dont 3 KO, à ses sept derniers combats.

Malgré que ça peut avoir l’air facile, Germain ne doit pas prendre à la légère Puerta. Celui-ci a déjà détenu le titre argenté de la WBC à 130 livres, c’était en 2013. Près de deux ans plus tard, il obient son combat de championnat puisse qu’il est aspirant obligatoire. Son duel avec Takashi Miura a lieu à Yokohama au Japon et se termine par un TKO au sixième round. 

C’est le temps de trancher, quel est votre choix ?

Sur la scène locale, quel combat à venir vous intéresse le plus ?

Consulter les résultats

Loading ... Loading ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils