Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Sylvera Louis à la conquête du titre du Commonwhealth

sylvera-louis

Par Jean-Luc Autret

Demain soir à l’Info Tech Center à Toronto, Sylvera Louis (8-4-0, 4 KO) aura l’opportunité de faire un pas de géant dans sa carrière en affrontant l’Ontarien Denton Daley (15-1-0, 8 KO) pour le titre de l’Empire britannique. Nous avons eu le plaisir de discuter avec lui peu de temps avant qu’il prenne la route pour la métropole canadienne. Prenez note que le promoteur de la soirée rend disponible sa carte via le Net au faible coût de 11.50 $.

Victoire = Tremplin

denton-daley-sylvera-louis-lennox-lewisLe copropriétaire du Underdog Gym est bien conscient de l’importance de combat. Après avoir accumulé beaucoup d’expérience en Espagne et en Belgique en 2015, il se sent bien préparé à faire un «statement» face à l’aspirant numéro 8 de la WBA. L’organisation de Golbal Legacy Boxing, dirigé par Lennox Lewis, a pris des options sur ses prochains combats s’il l’emporte.

«Je suis bien confortable avec ma mission. Je sais qu’en l’emportant, il y aura beaucoup de répercussions positives pour moi. Avec le titre du Commonwealth, je pourrais me retrouver dans un top 15 mondial, mais surtout je pourrais enfin compter sur l’appui d’un promoteur. Après 13 combats, ça me ferait beaucoup de bien», affirme le boxeur de 34 ans.

Une préparation unique

Sylvera Louis champion canadienÀ l’entraînement depuis de nombreuses semaines pour ce défi d’importance, «Sly» a eu la chance de mettre les gants avec les Simon Kean. Joël Thériault et les amateurs Franco Pana et Adam Ayoubi (qui passera pro d’ici peu). «Je connais bien Denton Daley et je considère qu’il est un boxeur ayant plus d’aptitudes athlétiques que techniques. Mes partenaires m’ont très bien préparé pour ça», souligne celui qui sera accompagné par Paul Evans, un entraîneur d’expérience qui le connaît depuis plus de vingt ans.

De plus, le grand boxeur a découvert un préparateur physique tout simplement unique, le surprenant Stéphan Therrien. «Depuis six semaines, je travaille avec Stéphan et ma progression est très impressionnante. Sur sa recommandation, j’ai recommencé à courir et ses nombreux exercices pour renforcer mes mains me permettent maintenant de frapper dans des pads en acier. Denton Daley est mieux d’avoir une mâchoire en titane s’il veut finir le combat debout!!!», ajoute-t-il.

Une 5e présence en Ontario

Le champion canadien des lourds-légers n’a pas eu l’opportunité de se produire à Montréal depuis sa décision partagée avec Oscar Rivas en juin 2012. Depuis, il s’est rendu à Toronto à quatre reprises et il y a accumulé une fiche de 3-1. Après deux combats face à Dillon Carman, il a mis la main sur le titre canadien en défaisant Didier Bence en 2014. En avril dernier, il a passé le KO à Milos Pantelic lors de sa première défense de titre.

«Je suis habitué au fonctionnement particulier de la régie en Ontario et comme mon poids de tous les jours est tout près de deux cents livres, je suis très confortable avec la pesée le même jour que le combat. Par contre, lors de mon dernier duel, j’ai été surpris par la minceur des gants qui a été mis à notre disposition. Alors que face à Bence, nous avions presque des gants de sparring, c’était complètement l’inverse en avril. Ce soir, il s’agira de mon deuxième combat de douze rounds et je suis très conscient de l’importance du défi. J’ai bien confiance que les ajustements que j’ai faits vont me permettre d’avoir de l’énergie jusqu’à la toute fin», conclu le Montréalais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils