punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Tammara Thibeault, la relève à 75 kilos

Tammara Thibeault au gym

Par François Pratte via FQBO

À peine dans la vingtaine, Tammara Thibeault est une athlète avec beaucoup d’expérience. Ayant débuté la boxe en Saskatchewan, elle représente dorénavant la fleur de lys lors des championnats canadiens et espère représenter son pays aux prochains Jeux Olympiques.

La passion du sport

Tammara Thibeault est une jeune boxeuse provenant d’une famille de sportifs. En effet, son père, Patrick Thibeault, est un passionné de sport qui a pratiqué la boxe et qui a joué pour les Rough Riders de la Saskatchewan dans la Ligue Canadienne de Football (LCF). Bien qu’il ait déjà participé à de nombreuses compétitions pugilistiques telles que les gants dorés, il continuait de s’entraîner à la boxe durant sa carrière de receveur pour maintenir la forme. Lorsqu’il jouait en Saskatchewan, il a initié un de ses fils à l’entraînement de boxe.

Alors âgée de 10 ans et désirant se rapprocher de son père, Tammara a décidé de se joindre à eux et a débuté la boxe pour s’amuser. Or, dès son entrée au gymnase, un talent hors du commun était perceptible chez elle. À ce moment, la famille Thibeault était loin de se douter que l’amour et l’admiration qu’elle éprouvait pour son père seraient le début d’une autre longue histoire d’amour, celle entre Tammara et la boxe olympique. 

Tammara ThibeaultEn plus de participer à des championnats provinciaux en basketball, Tammara a débuté la compétition en boxe olympique et s’est mise à accumuler les victoires. Ses premiers combats ont alors été en sol saskatchewannais. Lorsque la carrière professionnelle de son père s’est terminée, la famille Thibeault est venue s’installer à Shawinigan. C’est donc sous les instructions de son paternel que Tammara a poursuivi son apprentissage en tant que pugiliste au club de boxe olympique de Shawinigan. Elle a donc laissé tomber le basketball et s’est consacrée à la boxe. Cette décision s’est avérée légitime puisqu’à ce jour, elle compte à son arsenal quatre titres de championne canadienne, trois championnats Ringside et plusieurs titres de championne lors des gants dorés. La voici en action face à nulle autre que l’Olympienne Ariane Fortin, c’était en décembre 2015, lors des qualifications olympique canadienne.

Tammara ThibeaultCelle qui œuvre dorénavant chez les 75 kg élite, participera au championnat canadien 2017 en avril à Québec. Cette catégorie de poids en est une qui a été sélectionnée par l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) pour les olympiques. « C’est certain que mon but est de gagner le championnat canadien pour pouvoir dès l’année prochaine me retrouver sur la première marche du podium au championnat du monde et ensuite participer aux Jeux olympiques de Tokyo », raconte la shawiniganaise.

Tammara ne lésine pas sur les efforts en vue de l’atteinte de son objectif ultime. Parfois, elle se dirige dans la métropole pour aller s’entraîner avec les nombreuses boxeuses du club Boxemontreal.com ainsi qu’au club de boxe 35 à Repentigny. Ces entraînements lui permettent de côtoyer d’autres filles expérimentées telles que Myriam Da Silva, Kim Clavel et Sara Kali. Elle ne veut prendre aucune de ses adversaires à la légère et c’est la raison pour laquelle elle désire s’entraîner avec les meilleures de la province.

Choisir ses objectifs

Être une athlète de haut niveau est une chose, mais étudier à temps plein parallèlement en est une autre. Cette jeune boxeuse prometteuse est une hyperactive qui ne peut s’arrêter. En effet, Tammara effectue un double baccalauréat en linguistique et en espagnol à Concordia en plus d’effectuer deux mineures en mandarin et en allemand. Elle se doit donc d’être très structurée pour arriver à ses fins.

En outre, lorsqu’elle aura terminé ce baccalauréat, elle entreprendra une maîtrise en administration pour pouvoir débuter une carrière en affaires internationales. La discipline et la persévérance que requiert la boxe semblent se trouver dans toutes les sphères de la vie de Tammara Thibeault. On peut donc dire que cette jeune boxeuse et future femme d’affaires ne manque pas d’ambition et qu’elle est un exemple de persévérance pour la gent féminine québécoise.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils