Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Vyacheslav Glazkov: «Je considère Sergey Kovalev comme un ami»

Par Erik Yelemanov

Vyacheslav «Czar» Glazkov (19-0-1, 12 K.-O.) est un poids lourd d’origine ukrainienne ayant remporté une médaille d’argent aux championnats du monde de boxe amateur en 2007 à Chicago et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Beijing en 2008. Classé 2e à l’IBF, 5e à la WBC, 8e à la WBO et 12e à la WBA, Glazkov affrontera l’Américain et ancien champion des lourds-légers Steve «USS» Cunningham (28-6-0, 13 K.-O.) dans l’un des deux combats de soutien principaux au duel entre Sergey Kovalev et Jean Pascal sur les ondes de HBO.

Boxeur complet de 6 pieds 3 pouces possédant une bonne puissance, Glazkov s’est entre autres mesuré dans les rangs amateurs à Kubrat Pulev et à Odlanier Solis, en plus d’avoir vaincu David Price et Oscar Rivas. Chez les professionnels, il a triomphé contre Tomasz Adamek, Derric Rossy et Darnell Wilson dans la dernière année. À l’aube de son combat contre Cunningham, «Czar» promet d’être plus agressif et plus concentré. En effet, il admet avoir eu de la difficulté à être toujours présent mentalement pour son dernier camp d’entraînement à cause de la guerre en Ukraine. Le pugiliste a malheureusement perdu sa grand-mère lors de bombardements, ce qui l’a profondément affecté.

J’ai eu la chance de m’entretenir avec lui en russe plus tôt cette semaine.

box_e_cgklaz_400x60012rounds.ca: Qu’est-ce que tu as appris lors de ta victoire par décision unanime d’il y a un an contre Tomasz Adamek, qui détenait alors une excellente fiche de 49-2-0 (29 K.-O.)? Cette victoire t’a valu le titre nord-américain de l’IBF.

Vyacheslav Glazkov: Ce fut un bon combat pour moi, j’étais opposé à un adversaire avec beaucoup d’expérience. Ce combat m’a donné la chance de monter les échelons et de propulser ma carrière vers l’avant.

12rounds.ca: Chez les amateurs, en 2007, tu as affronté Oscar Rivas, qui évolue maintenant au Québec en tant que protégé du Groupe Yvon Michel. Peux-tu nous parler de lui?

Vyacheslav Glazkov: J’ai un bon souvenir de notre affrontement aux championnats du monde à Chicago. Rivas est un bon boxeur, robuste, avec un bon physique. J’ai gagné notre combat, mais c’était un très bon adversaire. Je sais qu’il est maintenant établi au Canada, mais je n’ai pas suivi sa carrière.

12rounds.ca: Quels sont tes liens avec Sergey Kovalev?

Vyacheslav Glazkov: Je connais Sergey depuis que j’ai commencé à me battre aux États-Unis et je le considère comme un ami, on se supporte.

12rounds.ca: Est-ce qu’il t’a aidé à signer avec Main Events?

Vyacheslav Glazkov: Non, nous avons simplement le même gérant, Egis Klimas.

Glazkhov 212rounds.ca: Tu affronteras samedi Steve Cunningham, qui a beaucoup plus d’expérience que toi. Comment fut la préparation pour ce combat?

Vyacheslav Glazkov: J’approche chaque combat différemment et je me prépare spécifiquement, physiquement et mentalement. Ce combat ne fait pas exception.

12rounds.ca: As-tu déjà fait du «sparring» avec Wladimir Klitschko ou d’autres boxeurs poids lourds connus?

Vyacheslav Glazkov: J’ai été invité au camp d’entraînement de Wladimir Klitschko pendant un mois en octobre 2013 pour l’aider à se préparer contre Alexander Povetkin. Je me suis entraîné avec lui et j’ai souvent fait du «sparring» avec lui. Ce fut une très bonne expérience pour moi. On voit la différence entre lui et les autres boxeurs de la catégorie, non seulement possède-t-il un grand gabarit, mais il a de très longs bras et sait très bien utiliser ses attributs physiques.

12rounds.ca: Comment as-tu trouvé le combat Deontay Wilder-Bermane Stiverne?

Vyacheslav Glazkov: Ce fut un bon combat, Wilder a bien gardé sa distance, il a réussi à briser Stiverne, mais sans démontrer beaucoup de variété. Ce fut une victoire claire pour lui.

12rounds.ca: En cas de victoire, tu affronteras dans quelques mois Wladimir Klitschko, un ukrainien comme toi. À quoi t’attends-tu? Est-ce possible de tenir ce combat en Russie, en Allemagne ou même en Ukraine?

Vyacheslav Glazkov: Je ne veux pas penser à l’avenir et je suis concentré sur mon combat contre Steve Cunningham.

12rounds.ca: As-tu une prédiction pour samedi?

Vyacheslav Glazkov: Je vais bien sûr gagner. Je vais imposer ma force et c’est ma main qu’on va lever à la fin du combat.

Crédit photo: Way Productions

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *