Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Cinq protégés d’Al Haymon que pourrait affronter «Superman»

Adonis Stevenson

Par Jonathan Desormeaux

Il est de plus en plus difficile d’ignorer les critiques au sujet d’Adonis Stevenson. Le choix de l’Américain Tommy Karpency (25-4-1, 14 K.-O.) comme son prochain adversaire ne fera rien pour améliorer la réputation de «Superman» auprès du public et des experts. Voici cinq aspirants, tous affiliés au groupe d’Al Haymon, que pourrait affronter le champion WBC des mi-lourds pour redorer son image. Tous ces combats pourraient avoir lieu dans le cadre des évènements de boxe proposés gratuitement à la télévision par Premier Boxing Champions.

Artur Beterbiev (9-0-0, 9 K.-O.)

1474573_709460929123325_4331820544203246129_nMême si Beterbiev est le boxeur le moins expérimenté de la liste (du moins chez les professionnels), il constitue l’un des plus dangereux. Possédant une puissance dévastatrice des deux mains, il peut envoyer n’importe quel boxeur au tapis d’un seul crochet. De plus, il a des mains rapides et il frappe en combinaison. Il aime dicter l’allure du combat et ne craint donc pas d’envoyer de nombreux coups pour pousser ses adversaires dans les câbles, où son «instinct de tueur» est alors à son meilleur.

Sa victoire explosive contre Tavoris Cloud a démontré qu’il doit déjà être pris au sérieux comme aspirant au titre. Le Tchétchène aspire à affronter les meilleurs et il verrait un combat contre Stevenson comme un excellent tremplin pour faire avancer sa carrière. Est-il besoin de préciser que le Centre Bell serait l’endroit tout désigné pour présenter un tel combat?

James DeGale (21-1-0, 14 K.-O.)

Médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Beijing, DeGale est récemment devenu champion du monde IBF des super-moyens en défaisant aux points Andre Dirrell. Il ambitionne de devenir le plus grand boxeur britannique de l’histoire et un affrontement contre Stevenson, le champion linéaire des mi-lourds, lui donnerait la chance de se rapprocher de son but.

James-DeGale-007Possédant une excellente condition physique, l’Anglais est sans doute le seul boxeur de la liste ayant la capacité de dominer «Superman» pendant douze rounds. Son endurance lui permet d’envoyer de solides coups en fin de combat, ce qui peut faire pencher un affrontement serré en sa faveur. Il n’est pas doté de la meilleure puissance, mais il compense cette faiblesse par une excellente rapidité, qui lui permet de lancer de solides et dangereuses combinaisons. «Chunky» excelle par ailleurs en défensive et il sait éviter les coups en bougeant rapidement et dans toutes les directions, une habileté qui fait souvent mal paraître ses adversaires. Enfin, il utilise son jab à merveille pour garder ses rivaux à distance. En l’affrontant, Stevenson pourrait démontrer qu’il possède non pas seulement la force, mais aussi la rapidité pour mettre hors de combat n’importe quel boxeur.

Andrzej Fonfara (27-3-0, 16 K.-O.)

andrzej-fonfara-poland_3292553Fonfara s’est déjà battu contre Stevenson, s’étant incliné par décision unanime. Sa dernière victoire, acquise par T.K.-O. contre Julio César Chavez Jr (qui n’avait jamais été stoppé auparavant), démontre qu’il possède la puissance pour faire mal à de nombreux boxeurs et qu’il a sa place parmi l’élite des mi-lourds.

Possédant une excellente endurance et un solide menton, Fonfara peut quelquefois être dominant du premier au dernier round, car il excelle dans l’art de dicter le rythme. Qui plus est, son excellent jeu de pieds lui permet d’être toujours en bonne position pour placer son jab. Un deuxième combat Stevenson-Fonfara pourrait s’avérer des plus intéressants, car le Polonais sait que, pour être reconnu comme l’un des tout meilleurs boxeurs de sa division, il doit prendre sa revanche sur le Québécois. Sa tâche devrait normalement être facilitée par le fait qu’il connaît maintenant mieux la stratégie à suivre pour vaincre le champion.

Andre Dirrell (24-2-0, 16 K.-O.)

andredirrellAyant à son actif des combats contre d’aussi bons pugilistes que Carl Froch et Arthur Abraham, Dirrell ne serait pas désorienté en affrontant Stevenson. Même s’il ne possède pas la puissance pour passer le K.-O. au champion, il est néanmoins, selon moi, le boxeur qui pourrait poser le plus grand défi à «Superman».

«The Matrix» se démarque à la fois par sa finesse stratégique et par sa capacité à s’adapter à ses adversaires tout au long d’un affrontement. Boxeur intelligent, il est capable d’influencer les cartes de juges, en poussant la machine en fin de round. En plus de posséder un excellent jeu de jambes, il excelle dans l’art de la contre-attaque, une arme qui pourrait s’avérer efficace contre les charges de Stevenson. Lui qui désire plus que tout devenir champion du monde ne serait pas intimidé par «Superman» et livrerait à mon avis une performance particulièrement inspirée, du type qui pourrait donner lieu au combat de l’année.

Beibut Shumenov (16-2-0, 10 K.-O.)

web1_shumenov1-012710_0Shumenov évolue actuellement chez les lourds-légers, mais il était, il n’y a pas si longtemps encore, le champion WBA des mi-lourds, un titre qu’il a perdu en s’inclinant par décision partagée contre le légendaire Bernard Hopkins.

À bien des égards, le Kazakh serait un adversaire idéal pour «Superman». Il ne possède pas la puissance pour terminer ses combats avec un seul coup de poing, mais ses attaques sont précises et méthodiques. Sa rapidité au niveau des mains est moyenne, mais il comble cette lacune en lançant les coups à un bon rythme. Enfin, il est généralement intelligent dans le ring et capable d’apporter les ajustements nécessaires dans le feu de l’action. Un fait à savoir à son sujet: il ne se bat pas pour l’argent (car il est millionnaire de par sa famille), mais pour le prestige. Shumenov ne refuserait donc vraisemblablement pas un combat contre Stevenson, un duel qui pourrait s’avérer fascinant sur le plan stratégique.

En croisant le fer contre l’un des cinq boxeurs de cette liste, Adonis Stevenson pourrait rehausser sa réputation, actuellement déclinante, dans le monde de la boxe. Tôt ou tard, «Superman» devra affronter les meilleurs de la profession s’il veut faire sa place dans le top 10 livre pour livre.

2 Comments

  1. Pingback: Quand le ridicule ne tue pas, accumulons les défenses! - Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.