Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous vraiment Chad Dawson?

Dawson Hopkins

Par Laurent Poulin

Le 29 juillet prochain au Centre Vidéotron de Québec, en demi-finale du combat de championnat du monde des mi-lourds (WBC) entre Adonis Stevenson et Thomas Williams Jr, Eleider Alvarez affrontera l’Américain Chad Dawson dans un combat de dix rounds. Il s’agira pour Alvarez d’un premier combat en 2016, lui qui a vaincu Isaac Chilemba dans le même amphithéâtre en novembre dernier.

Chad Dawson, un boxeur expérimenté

Son adversaire, Chad Dawson, est âgé de 34 ans. Il détient une fiche de 34 victoires en 38 affrontements, dont 19 acquises par KO. Son classement chez les mi-lourds le situe au 13e rang à la IBF et au 15e rang à la IBF. Chez les amateurs, la fiche de Dawson est de 67 victoires contre 13 défaites, son principal fait d’armes est une médaille de bronze au championnat mondial en Hongrie, en 2000. Il avait été défait par le Cubain Sullivan Barrera. Reconnu pour sa grande vitesse, Dawson a d’ailleurs participé un test scientifique très intéressant (voir la vidéo). 

Le choix de Dawson comme adversaire représente un défi important pour Alvarez. Dawson devait initialement affronter Andrzej Fonfara mais le rapide KO face à Joe Smith à changer les plans d’Al Haymon. Dawson est un vétéran aguerri et il est un des boxeurs les plus rapides de l’histoire. Ce type de combat s’inscrit bien en guise de préparation dans le cadre d’un éventuel combat de championnat contre Adonis Stevenson, qui est lui aussi un boxeur gaucher.

Triple champion du monde

À 24 ans, Dawson remporte son premier titre mondial face au Polonais Thomas Adamek par décision unanime des juges. Après trois défenses victorieuses, il abandonne le titre de la WBC des mi-lourds en 2008, parce qu’il refuse de se rendre en Roumanie pour faire face à son aspirant obligatoire, le Roumain Adrian Diaconnu. La même année en 2008, il met la main sur la ceinture de la IBF des mi-lourds face à Antonio Tarver, Il offre un combat revanche à Tarver l’année suivante et le résultat est le même : une décision unanime des juges. Chad ne semble pas s’attacher à ses titres mondiaux, il abandonne aussi le titre de la IBF pour combattre une seconde fois Glen Johnson.

Le 14 août 2010 à Montréal, le gaucher tente de remettre la main sur la ceinture de la WBC face à Jean Pascal. Il subit ce soir-là, la première défaite de sa carrière. Le légendaire Docteur Meunier a mis fin aux hostilités au 11e ronde après un coup de tête accidentel. Les 3 juges donnent le boxeur québécois gagnant avec une solide avance.

Après avoir vaincu Adrian Diaconnu en sous-carte de Pascal-Hopkins 2. Il obtient une seconde chance de remettre la main sur le titre de la WBC des mi-lourds. Le 13 décembre 2011, il projette Bernard Hopkins au sol après un accrochage au 2e ronde. Le vieux Bernard subit une blessure à l’épaule et le combat est jugé « No Contest ». Ce n’est que partie remise, le gaucher remportera le second affrontement entre les deux hommes par décision majoritaire l’année suivante.

Hopkins Dawson

Le revirement de situation

Le nouveau champion lance un défi à Jean Pascal après sa nouvelle conquête. Le Lavallois choisira de monter sur le ring face à Lucian Bute, obligeant le natif de la Caroline du Sud à choisir un autre adversaire. Il se tourne donc vers le champion de la WBC version super-mi-moyens Andre Ward, le combat est prévu pour le 8 septembre 2012. Le duel le plus attendu de 2012 sera une balade dans le parc pour le gagnant du Super Six. Chad Dawson semble avoir laissé beaucoup trop d’énergie pour descendre son poids à 168 livres. Au 3e engagement, un coup de tête rajoutera au malheur de Dawson. L’arbitre finira par arrêter ce combat à sens unique à la 10e ronde. Il peut toujours se consoler en se disant qu’il demeure le champion des mi-lourds version WBC.

C’est le 8 juin 2013 qu’il viendra à Montréal défendre son titre face à Adonis Stevenson. La conférence de presse est intense. Bad Chad se plaît à répéter qu’il a dû chercher sur Google pour savoir qui était Stevenson. Gageons qu’il le connaît mieux aujourd’hui après que celui-ci l’ait assommé en seulement 76 secondes. Dawson voudrait bien venger cet affront. Une victoire le 29 juillet le rapprocherait de cet objectif.

Tommy Karpency et les autres

Chad Dawson a combattu 11 fois en championnat du monde. Il a vaincu Thomas Adamek, Glen Johnson (2 fois), Antonio Tarver (2 fois), Adrian Diaconnu et Bernard Hopkins pour ne nommer que ceux-là. Après une année loin de l’arène. Il revient face à Georges Blade, il se présente gras à la pesée devant remettre 3000 $ à son adversaire sur sa bourse de 15 000 $, malgré son surplus de poids il se débarrasse de Blades dès le premier engagement.

Il subit la défaite par décision partagée plus tard en 2014 face à Tommy Karpency, une blessure à l’épaule gauche subie à la troisième reprise l’embête au point qu’il ne peut lancer des coups qu’avec sa droite. Décembre 2015, il remporte une décision convaincante face à Shujaa El-Amin. Puis en avril dernie, on a revu le « Bad » Chad d’antan alors qu’il a passé le KO à Cornelius White.

Eleider Alvarez disputera son combat le plus important de sa carrière le 29 juillet prochain. Verrons-nous le Chad des beaux jours considérés comme l’un des meilleurs mi-lourds de l’histoire ou la version démotivée et blasée que l’on a parfois vu dans les dernières années, toutes ces réponses le 29 juillet prochain.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.