Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Dierry Jean triomphe au Centre Pierre-Charbonneau

Par Jean-Luc Autret

Pour son premier combat chez les 135 livres, Dierry Jean (26-1-0, 18 KO) a été très actif tout au long de son duel avec Mario Perez (15-6-4, 9 KO), un Mexicain installé récemment à Toronto. Résistant et bien préparé pour se battre, Perez a accepté le combat mardi, il devait participer à la soirée, mais pas à la finale. Un problème de visa a empêché le boxeur initialement prévu de faire le voyage.

Le protégé de Mike Moffa a été agressif dès les premières secondes du combat, il a touché sérieusement Perez à la fin du second échange, mais celui-ci a encaissé sans problème. Le protégé de Chris Johnson se déplacait beaucoup pour éviter de subir les mitrailles de coups du Montréalais.

dierry Jean l'emporte le 13 juinAu sixième, le Mexicain reçoit une bonne centaine de coups; il peut remercier sa défensive opaque qui lui permet de poursuivre. Au huitième, Perez est touché par une droite et il visite le plancher pendant quelques secondes. Dierry Jean voit enfin son rival sur le point d’atteindre les limites de sa résistance, il finit le travail avec une droite à la tête et une gauche au corps. Le TKO est officialisé à 1:41 du huitième round.

La victoire est fort satisfaisante pour le coin de « Dougy style », il n’a pas manqué d’énergie pendant les huit rounds et il a su maintenir une pression élevée sur Perez. Dans les prochaines semaines, nous connaîtrons le nouveau classement de Jean chez les 135 livres, lui qui est considéré comme le 7e meilleur boxeur au monde à 140 livres selon The Ring Magazine.

Gardiner VS Franjic offre beaucoup d’étincelles

En demi-finale, Andy Gardiner (10-2-0, 6 KO) se frotte à l’Ontarien Steve Franjic (12-0-1, 7 KO). Les deux hommes sont considérés dans le top 40 de la WBC depuis peu, Gardiner est 37e chez les 175 livres alors que Franjic est 39e chez les 168 livres. Les deux se croisent pour la quatrième fois mais la première au niveau professionnel.

Avantagé par sa longue portée, Franjic a été capable de s’imposer dès le début, Comme à son habitude, Gardiner va dans une seule direction: par en avant. Lui, qui a donné de la misère à Eleider Alvarez en janvier, se retrouve au plancher au milieu du 3e round mais il se relève et poursuit le combat sans problème.

Franjic Gardiner le 13 juinAu cinquième, l’accumulation des coups reçus à la tête finit par avoir raison de Gardiner. Il s’écroule lourdement au sol et il est encore très ébranlé après s’être relevé. L’arbitre Steve St-Germain choisit d’arrêter le combat à 2:34.

Il s’agit d’une défaite qui sera difficile à surmonter pour le boxeur de Winnipeg installé à Ottawa depuis plus de deux ans. Gardiner a utilisé sa tête comme arme défensive bien trop souvent dans ce combat. Franjic a un ratio d’environ 50% de KO, il est loin d’être un cogneur. Peut-être que les nombreuses séances d’entraînement de Gardiner avec Artur Beterbiev ont laissé des traces…

Hyppolite s’en donne à cœur joie

Le protégé de Jean-François Bergeron a obtenu son premier titre professionnel le 22 mai dernier en devenant champion FECARBOX dans la division des 168 livres. Schiller Hyppolite (12-1-0, 9 KO) est maintenant classé 36e à la WBC. Il doit rivaliser ce soir avec Mohammed Akrong (20-6-0, 15 KO), un Ghanéen de 31 ans qui a survécu à Marco Antonio Rubio pendant cinq rounds quelques mois après que le Mexicain ait assommé David Lemieux en 2011.

Schiller Hyppolite le 13 juinAu premier round, Hyppolite ne perd pas beaucoup de temps à analyser son adversaire et ses combinaisons pleines de puissance et de précision marquent rapidement des points. Au troisième round, la vitesse de Hyppolite lui permet de maintenir son avance. Au quatrième, Akrong saigne du nez, puis il entame le cinquième round sans protecteur buccal et il doit subir une longue rafale de coups de la part du Montréalais.

Avant le début du sixième round, le coin du Ghanéen préfère concéder la victoire. Il s’agit d’une belle démonstration du talent de Schiller Hyppolite qui a beaucoup progressé depuis un an et demi. Il ne faudrait pas se surprendre qu’il affronte éventuellement Steve Franjic et Francy Ntetu; en cas de victoires sur ces deux compatriotes, il serait, sans aucun doute, le meilleur super moyen au Canada.

Mian Hussain expéditif

Mian Hussain le 13 juinPour son premier combat de huit rounds, Mian Hussain (9-0-0, 5 KO) a devant lui un rival qui n’est pas habitué de résister longtemps. Cesar Chavez (21-7-0, 9 KO) trouve le moyen de visiter le tapis à trois occasions en 59 secondes. Notons ses capacités de comédien lors de la seconde chute alors que Hussain a lancé un coup qui n’a pas atteint la cible.

Au terme du combat, Mian s’est déclaré très heureux parce qu’il n’a pas ressenti de douleurs à sa main gauche. Bien qu’il n’ait pas eu l’opportunité de la lancer souvent, il considère qu’elle a passé le test. Fort probablement que son promoteur, Camille Estephan, souhaitera l’impliquer dans un combat pour un titre mineur rapidement.

Steven Butler poursuit ses classes

Steven butler le 13 juinLe jeune Steven Butler (3-0-0, 2 KO) n’a pas eu tellement le temps d’accumuler de l’expérience ce soir. Au terme du premier trois minutes, il a assommé le Français Mikael Mathieu (1-1-1) avec un très beau 1-2 à la tête. Certes, Butler a beaucoup d’attitude, mais à 18 ans, combien d’entre nous auraient aussi un peu la tête enflée par le succès et les dizaines de spectateurs qui hurlent notre nom ?

Le boxeur du Club Champion est voué à un très bel avenir; entraîné par l’expérimenté Rénald Boisvert, il représente très bien la prochaine génération d’Eye of the Tiger Management. En prenant son temps, Camille Estephan va l’amener en championnat du monde dans quelques années.

Ayaz Hussain le 13 juinAyaz Hussain enregistre son 2e KO en 2 combats

Le jeune frère de Mian Hussain, Ayaz (2-0-0, 2 KO) a été en mesure de résister aux nombreux coups de tête lancés par l’Italien Michelino Di Mari (2-4-1) au premier round. Le Montréalais a envoyé Di Mari au sol au premier échange, et suite à une seconde chute lors du deuxième round l’arbitre a mis un terme au duel à 1:06.

Roody Pierre-Paul est déclassé par Uruzquieta

Roody Pierre-Paul le 13 juinLe poids léger Roody Pierre-Paul (9-2-0, 5 KO) a obtenu sa place sur ce gala en mettant un terme à la carrière de deux protégés de Camille Estephan, soit Ibrahim Kamal et Baha Laham. Sa performance face au Mexicain Christian Uruzquieta (12-2-1, 4 KO) est inexplicable.

Dominé de bout en bout, Pierre-Paul a démontré du courage pour rester debout mais il n’est même pas passé proche de remporter un seul des six rounds. Les trois juges ont remis des cartes de 60-54 à l’avantage du Mexicain. Aurons-nous droit à un duel entre Roody Pierre-Paul et Mick Gadbois dans les prochains mois? Ce serait très logique comme affrontement.

Prochain rendez-vous le 15 août

En conclusion, nous avons appris que la prochaine soirée organisée par Camille Estephan aura lieu le vendredi 15 août. Ce gala se tiendra aux États-Unis dans un lieu qui sera annoncé d’ici peu.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.