Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Eleider Alvarez maintenant en santé

Eleider Alvarez et Luc Vincent Ouellet

Par Jean-Luc Autret

Vendredi le 12 juin à Chicago, Eleider Alvarez (16-0-0, 9 KO) est de retour après une absence de près de huit mois. Le Montréalais d’origine colombienne s’est fait retirer des fragments d’os dans le coude gauche suite à une victoire à Monaco. Nous nous sommes entretenus avec lui après une séance d’entraînement au gym Sherbatov à Laval.

Confiance retrouvée à Monaco

Alvarez a connu une année 2014 difficile moralement. Rappelons que son promoteur, Groupe Yvon Michel, a annoncé à deux reprises qu’il devait se battre pour le titre argenté de la WBC, soit le 18 janvier (en sous-carte de Pascal-Bute) et le 24 mai (en sous-carte de Stevenson-Fonfara). Mais, à chaque fois, un changement d’adversaire (Oosthuizen remplacé par Gardiner, Kaljdzic remplacé par Johnson) a fait disparaître la sanction de la WBC.

Finalement, la promesse s’est enfin concrétisée le 25 octobre dernier alors que le boxeur de 31 ans s’est rendu à Monaco pour affronter Ryno Liebenberg, qui avait été couronné champion argenté en vertu d’une victoire sur Denis Grachev deux mois plus tôt. Alvarez a dominé de bout en bout l’Africain et l’affrontement a été arrêté au septième round dû à une coupure qui devenait dangereuse.

« Ce combat m’a beaucoup aidé au niveau de ma confiance. J’ai battu un gars invaincu sur la route qui avait l’appui du promoteur de la soirée. Après le quatrième round, on a entendu les cartes des trois juges (39-37, 39-37, 38-38); ça a augmenté ma confiance et j’ai été encore plus agressif pour en finir avec lui. Il avait un style parfait pour moi, mon uppercut rentrait très bien », raconte celui qui a ramené la ceinture dans ses bagages.

En douleur depuis plus de deux ans

Maintenant qu’il est en bonne santé, Alvarez peut nous parler d’une blessure qu’il a traînée très longtemps. « Deux semaines après mon combat contre Nicholson Poulard, en mars 2013, j’ai commencé à ressentir de la douleur dans mon coude gauche. Malgré ça, j’ai affronté les Edison Miranda, Andy Gardiner, Alexander Johnson et Ryno Liebenberg. J’étais à  environ 40% de mes capacités pour ces combats-là », affirme celui qui a retrouvé le sourire depuis son opération.

Eleider Alvarez a la courseAlvarez a développé des fragments d’os dans son coude avec le temps, lui qui aime tant utiliser son jab. Pour ceux qui ignorent les conséquences de ce type de blessure, imaginez-vous marcher constamment avec des petites roches dans votre soulier. La douleur est particulièrement  intense lorsque l’on reçoit un coup sur le coude, c’est comme une explosion de douleur. Il s’agit d’une blessure très commune chez les boxeurs. Alvarez a été opéré par le Dr Jacques Toueg, le même docteur qui a retiré des fragments d’os aux Lucian Bute, Adrian Diaconu, Dierry Jean et Kevin Bizier.

Le plus gros fragment qui lui a été retiré avait une circonférence d’un pouce. L’opération s’est tellement bien déroulée qu’Alvarez a repris l’entraînement en janvier et il a recommencé à frapper en février. Il a devancé les pronostics de son médecin d’un mois. Actuellement, il se sent à plus de 90 % de ses capacités physiques.

L’étape Dudchenko

En sous-carte de Berterbiev et du duel Erislandy Lara VS Delvin Rodriguez, Eleider Alvarez va affronter vendredi prochain l’Ukrainien Anatoliy Dudchenko (19-3-0, 13 KO). Présentement classé 3e à la WBC et 10e à l’IBF, « Storm » a accepté ce combat de 10 rounds avec une limite de poids fixé à 179 livres. Son titre argenté n’est pas à l’enjeu et malheureusement le combat ne sera pas présenté par Spike TV.

Anatoliy DudchenkoLoin d’être un pied de celeri, Dudchenko était classé 3e aspirant par l’IBF il y a seulement un an. Sa contre-performance face au Français Nadjib Mohammedi l’a fait dégringoler au 10e rang et aujourd’hui son absence de la compétition depuis le 21 juin dernier l’a fait disparaître des classements.

Le grand boxeur de six pieds trois pouces a très mal géré la distance face à Mohammedi et il semblait pour le moins inconfortable. Surnommé « The Gladitor », Dudchenko a perdu deux combats consécutifs en début de carrière en 2007-2008. Depuis cette époque, il s’est installé en Californie pour mieux se préparer et enregistrer seize victoires consécutives.

Alvarez est bien confiant de l’emporter. «  Je me dois de bien performer le 12 juin. J’ai déjà un combat de prévu en septembre et on m’a promis un combat d’importance en décembre. Maintenant que je suis en santé, je suis prêt à affronter les meilleurs sans tarder », conclut celui qui devrait faire venir sa femme et sa fille de la Colombie dans les prochaines semaines.

2 Comments

  1. Pingback: Alvarez VS Chilemba: à la croisée des chemins

  2. Pingback: Alvarez VS Chilemba: Qui l'emportera?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.