Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Hassan N’Dam : «Lemieux ne me touchera pas»

Hassan N'Dam et son coach

Par Jean-Luc Autret

À la mi-février, nous avons appris que David Lemieux aura l’opportunité de se battre en championnat du monde pour le titre vacant de l’IBF. Alors que la période de négociations entre son clan et celui d’Hassan N’Dam tire à sa fin (le « purse bid » aura lieu mardi à midi à moins qu’il n’y ait une entente), il nous fait plaisir de vous présenter une entrevue avec l’actuel aspirant no 1 de l’IBF et ancien champion du monde WBO.

NDLR : Le clan Lemieux a remporté le « purse bid », donc nous devrions assister à ce duel au Centre Bell en juin.

Remonter la pente après une défaite

Le boxeur de 31 ans a un riche parcours dans le monde de la boxe et comme ses confrères camerounais Herman Ngoudjo, Olivier Lontchi et Sakio Bika le chemin vers les plus hauts sommets de la boxe est parsemé d’embûches. J’ai eu le privilège de le rencontrer pour la première fois en octobre 2012. Mon collègue Benoît Dussault et moi étions accrédités pour le premier gala de boxe au Barclays Center de Brooklyn.

N'Dam VS QuillinLors de cette soirée mémorable, Golden Boy Promotions présentait rien de moins que quatre combats de championnat du monde. Le duel de la soirée fut sans contredit le choc entre N’Dam et Peter Quillin, alors que le Franc-camerounais s’est incliné par décision (115-107, 115-107, 115-107). Fait à noter, N’Dam est un guerrier, à tel point que, malgré six chutes, il a lancé plus de coups et atteint la cible plus souvent que Quillin.

« Après ma défaite, j’ai eu besoin d’une pause de 14 mois pour être totalement libéré de mon promoteur français. Ensuite j’ai signé avec l’Américain Michael King, propriétaire de King Sport Worldwide et qui n’a pas de lien avec Don King. Nous avions un plan sur un an et demi et ça s’est passé comme nous l’avions prévu. Après deux combats de remise en forme, l’un en Espagne, l’autre en Irlande, j’ai battu en octobre dernier Curtis Stevens. Le combat a eu lieu en Californie, mais comme c’est mon promoteur qui l’organisait je me sentais comme chez moi », de nous expliquer Hassan N’Dam.

« Les gens s’attendaient à ce que ce combat soit difficile pour moi, mais je l’ai complètement dominé. J’ai eu une très bonne préparation avec mon entraîneur et j’ai bien appliqué le plan de match. Le ring était petit et c’était à l’avantage de Stevens, mais comme vous l’avez constaté ma rapidité m’a permis d’avoir le dessus sur lui », souligne-t-il.

En préparation pour Lemieux

Hassan N'DamSuite à sa victoire sur le cogneur américain Curtis Stevens, celui qui a représenté le Cameroun aux Olympiques de 2004 est devenu l’aspirant obligatoire de l’IBF. Il s’attendait à devoir remonter dans le ring dans les prochains mois pour affronter le champion Jermain Taylor, mais tout a déboulé le 7 février dernier. L’IBF a alors choisi de destituer Taylor suite à des accusations de voies de fait et de menaces de mort. Dans les jours qui ont suivi l’Allemand Felix Sturm, alors 3e aspirant, et le Britannique Billy Joe Saunders, 4e aspirant, ont préféré passer leur tour. C’est ainsi que N’Dam a appris que David Lemieux acceptait d’affronter «El Fenomeno » pour le titre vacant.

«Quand j’ai appris que Lemieux acceptait de m’affronter, j’étais en Russie avec les frères Chudinov. J’ai passé trois semaines à mettre les gants avec eux. Ce sont de très bons boxeurs avec de grandes carrières amateurs. Dmitry s’est incliné par TKO au 12e face à Chris Eubank Jr à la fin février et Fedor affronte Felix Sturm en mai. Je connaissais déjà un peu David Lemieux, pour me rafraichir la mémoire, j’ai regardé son combat contre Joachim Alcine. Je regarde des vidéos pour me donner une idée du style du boxeur, mais je préfère m’adapter sur le ring avec la stratégie préparée avec mon entraîneur », explique-t-il.

En attendant la signature du contrat avec Lemieux, Hassan N’Dam a poursuivi sa préparation en banlieue de Paris. Une fois qu’il connaîtra la date du combat, il passera d’abord deux semaines dans les Alpes puis six semaines à Los Angeles, un endroit où les partenaires d’entraînement de qualité sont plus faciles à trouver.

Des alliés au Québec

Comme vous avez pu lire sur notre site il y a quelques semaines, Hassan N’Dam connaît très bien Sébastien Demers. De plus, il communique encore régulièrement avec le boxeur retraité Herman Ngoudjo. « Je viens du même club de boxe que lui au Cameroun et il m’a donné beaucoup de bons conseils lorsque j’ai dû prendre une pause de 14 mois. Je jase encore souvent avec lui via skype, bien qu’il soit devenu témoin de Jéhovah, je lui parle de boxe parce que c’est le centre de ma vie ! En 2010, j’ai eu la chance d’avoir un sparring de luxe en la personne de Sébastien Demers. Il m’a apporté beaucoup et j’ai aussi gardé un bon contact avec lui », ajoute celui qui pourra compter sur quelques alliés si le combat a lieu à Montréal.

Hassan N'Dam et son entraîneur« Peu importe où se tiendra mon prochain combat, je serai prêt pour douze rounds, que ce soit à Paris, New York, Los Angeles ou Montréal, je me sens comme dans ma chambre lorsque j’embarque dans le ring. David est courageux et il ne sait pas boxer à reculons, j’aime ce genre de boxeur. Ce n’est pas le premier cogneur que je vais affronter, je vais être là pour gagner et ma vitesse va me permettre de me déplacer comme je le voudrais. En fait, Lemieux ne me touchera pas », conclut-il.

Dernière ronde de négociations

Dans les prochaines heures, Camille Estephan va tenter de trouver un terrain d’entente avec Michael King pour éviter de se rendre à l’échéance du délai de négociation (mardi midi) promulgué par l’IBF. Son souhait est de présenter le duel en juin, aux alentours du Grand Prix de Montréal, au Centre Bell évidemment. Les difficultés avec HBO ont été éliminées suite à l’envoi d’une lettre d’Yvon Michel stipulant qu’il s’engage à ne pas déposer d’injonction empêchant le combat. En cas de « purse bid », les deux boxeurs obtiendront chacun 50% du montant promis par le promoteur le plus généreux.

One Comment

  1. Pingback: Lemieux-N’Dam, est-ce que ça aura lieu ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.