Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Les 147 livres québécois en action

Par Jean-Luc Autret

Comparativement aux boxeurs québécois de la division des mi-lourds (Stevenson, Pascal, Bute, Alvarez et Beterbiev), ceux évoluant dans la catégorie dominée par Floyd Mayweather Jr et Manny Pacquiao n’ont pas autant de couverture médiatique, mais ils en méritent tout autant. Dans le but de corriger un peu cette situation, voici une mise-à-jour de la situation des Jo Jo Dan, Antonin Décarie, Kevin Bizier, Mikael Zewski et Mian Hussain.

Jo Jo Dan en combat éliminatoire bientôt

Le Montréalais d’origine roumaine est à quelques jours de savoir si son promoteur, Lou DiBella, organisera son prochain combat qui lui offrira la place d’aspirant obligatoire à l’IBF. Initialement, la date limite pour ouvrir les enveloppes (purse bid) était le 16 septembre, mais l’association américaine a repoussé le délai au 23 septembre.

Jo Jo DanRappelons qu’après avoir vaincu Kevin Bizier au Colisée de Québec le 30 novembre dernier, Jo Jo Dan (33-2-0, 18 KO) est devenu l’aspirant no 2 à l’IBF. Puis le 16 août, il a vu l’aspirant no 1, l’Anglais Kell Brook, vaincre par décision majoritaire le champion Shawn Porter. Quelques jours plus tard, l’IBF a indiqué que c’est l’Italien Leonard Bundu (31-0-2, 11 KO) qui devait affronter Jo Jo Dan pour identifier le futur aspirant obligatoire à Brook.

Évidemment, le promoteur de Dan, le souriant Lou DiBella, souhaite ardemment remporter cette première manche importante. Mais le clan Bundu est loin d’être sans le sou. Son promoteur Mario Loreni dirige une organisation comptant une trentaine de boxeurs et il a présenté vingt galas depuis le 1er décembre dernier. Nos sources nous indiquent qu’il pourrait bien y avoir une entente à l’amiable entre les deux groupes avant le 23 septembre.

En attendant ce combat éliminatoire, voici Leonard Bundu en action lors de sa dernière visite sur le ring, c’était le 1er août dernier au Royaume-Uni. L’Italien de 39 ans se frottait à Frankie Gavin, un gaucher de 28 ans résidant à Birmingham. Les deux boxeurs détenaient chacun un titre avant la rencontre: Union européenne pour Bundu et Commonwealth pour Gavin. L’Italien l’a emporté par décision partagée (112-115, 114-113 et 114-113).

Le vétéran Décarie face à un prospect mexicain

Il est très impressionnant de constater qu’Antonin Décarie (30-2-0, 9 KO) conserve de bons classements mondiaux depuis autant d’années.  Selon nos recherches, il est membre de l’un des quatre tops 15 mondiaux de façon continue depuis l’été 2008. Il est présentement 6e WBC, 11e IBF et 12e WBO. Seul Jean Pascal et Lucian Bute peuvent en dire autant au Québec.

Antonin Décarie et Marc Ramsay à l'entrainementLe protégé de Camille Estephan sera en action le 27 septembre au Centre Bell alors qu’il se mesurera à Ivan Pereyra (19-3-0, 13 KO). Son dernier combat remonte en mars alors qu’il avait vaincu un Mexicain gaucher, Pablo Munguia, qui mettait beaucoup de pression et qui a forcé le Lavallois au repos suite à une profonde coupure au-dessus de l’œil gauche.

En sous-carte de Beterbiev-Cloud, le boxeur de 31 ans va donc rivaliser avec Pereyra, un jeune Mexicain de 25 ans surnommé « El Ruso » (vous aurez compris que ça signifie « le rusé »). Ancien champion WBC « youth » et WBF Intercontinental, Pereyra a perdu son dernier combat par arrêt de l’arbitre au huitième round.

Selon Marc Ramsay, l’entraîneur de Décarie, on peut s’attendre à un mini Jesus Soto Karass. Il est résistant et il a une seule direction, par en avant bien sûr. Il devrait donner un combat difficile au Lavallois, ses crochets et ses uppercuts sont particulièrement dangereux.

Bien que l’élite chez les 147 livres soit difficilement accessible, la prochaine étape pourrait bien permettre à Décarie de faire un pas significatif vers les sommets de la division. Son promoteur aimerait l’amener en combat éliminatoire, il pourrait bien suivre les traces de Jo Jo Dan et tenter sa chance à l’IBF. Sinon, ce sera vers les titres argenté de la WBC ou régulier de la WBA qu’il faudra regarder.

Bizier en attente d’un gros défi pour 2015

Kevin bizier a l'entrainementIl y a un peu plus d’un mois, Kevin Bizier pouvait de nouveau espérer briller parmi les meilleurs de sa division alors qu’il se préparait à affronter un protégé de Freddie Roach, le champion IBO Chris Van Heerden (21-1-1, 11 KO). Le combat est toutefois tombé à l’eau. Contacté par nous, le promoteur de Van Heerden, Michael King, nous a confirmé qu’un délai de plus d’un mois de la part d’ESPN pour transmettre les contrats l’avait privé du temps nécessaire pour garantir au Groupe Yvon Michel que le duel allait pouvoir être retransmis en français au petit écran québécois, ce qui a forcé les deux promoteurs à l’annulation. King s’est dit déçu de la tournure des évènements, mais il a vanté la qualité de sa collaboration avec Yvon Michel et il a affirmé qu’il espérait toujours pouvoir organiser un affrontement Bizier-Van Heerden dans les premiers mois de 2015.

Papa pour une seconde fois depuis la fin d’août, Bizier (22-1-0, 15 KO) a donc dû réajuster le tir et s’est préparé à Québec pour un affrontement contre Laszlo Fazekas (22-15-1, 17 KO) en sous-carte de Beterbiev-Cloud. Supporté par son père Rémi et Samuel Décarie-Drolet pour son conditionnement physique, il se sent prêt à affronter le Hongrois de 24 ans. Celui-ci a été arrêté à une seule reprise malgré ses quinze revers. Surnommé « Bulldog », Fazekas est un droitier qui est résistant, sa meilleure arme est sa défensive. Ne vous attendez pas à un duel de baguarreurs.

Le promoteur Yvon Michel souhaite que le 6e aspirant à l’IBF se rebatte à deux autres reprises d’ici la fin de l’année, soit le 31 0ctobre en sous-carte de David Lemieux et à la fin de l’année sur la carte d’Adonis Stevenson. En gardant la forme et en étant actif régulièrement, il désire amener le boxeur de Québec dans un combat d’importance en 2015. En espérant que les annulations sont choses du passé pour lui.

Zewski dans le ring le 4 octobre face à…

Père et fils ZewskiLe Trifluvien de 25 ans a pu profiter un peu de l’été et fêter la conquête de son premier titre professionnel après vingt-quatre combats. Le champion NABF des 147 livres a beaucoup de talents et d’habiletés mais il a connu peu d’adversité nous permettant de l’évaluer face à des boxeurs de l’élite des mi-moyens.

Le 13e aspirant à la WBC sera en action dans un peu plus de deux semaines dans la ville d’Atlantic City, qui a vu le tiers de ses casinos fermer depuis le début de l’année. Bien que l’ensemble de la carte à laquelle il participe soit annoncé, il ignore toujours qui il aura devant lui. Cette situation devrait être réglée d’ici la fin de la semaine.

Toujours supporté par son promoteur Top Rank et son agent Cameron Dunkin, Zewski s’attend à être impliqué dans un combat important d’ici la fin de l’année. Le verra-t-on en sous-carte de Manny Pacquiao ? Ce serait très surprenant. Attendez-vous plutôt à le voir sur une carte québécoise à la fin de novembre ou en décembre.

Mian Hussain en réhabilitation

Le cogneur Mian Hussain (10-0-0, 5 KO) a pris beaucoup d’expérience à son dernier combat à Expo-Québec à la mi-août. Considérant qu’il affrontait un Suisse de 38 ans qui n’avait pas connu la victoire depuis 2010, on pouvait s’attendre à une victoire expéditive. Mais le gaucher de 24 ans s’est déchiré un tendon dans le biceps gauche après avoir lancé quelques mains arrières.

La blessure l’a fait souffrir pendant les huit rounds du combat au point où il ne sentait plus son bras et qu’il ignorait si son bras été levé ou baissé. Cette victoire par décision unanime nous a permis de constater qu’il est amplement capable de se débrouiller avec seulement sa main avant.

Depuis, il a subi une opération à son puissant bras arrière. Hussain a porté un plâtre pendant une semaine et il a maintenant besoin d’environ six mois de traitement en physiothérapie. Âgé seulement de 24 ans, Hussain aura bien le temps de grimper les sommets chez les 147 livres, en temps et lieu comme on dit.

Mian Hussain platre

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *