Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Mian Hussain est de retour

Par Jean-Luc Autret

Vendredi soir, « Super » Mian Hussain (8-0-0, 4 KO) participera à son premier combat de huit rounds, et ce, alors que son frère Ayaz montera sur le ring pour son second duel chez les pros. Bien que les deux frères aient souvent participé ensemble à des galas amateurs, cette première professionnelle sera gravée profondément dans la mémoire des deux boxeurs et de leur père Mohammed.

Son parcours amateur

les frères Hussain 2Mian Hussain est l’aîné d’une famille de trois garçons, le plus jeune Omar pratique aussi la boxe. Sous la supervision de son père, un ancien boxeur, il a débuté l’entraînement à l’âge de huit ans, mais c’est seulement à 15 ans qu’il a participé à ses premiers combats.

Quand Mian se remémore ses plus beaux souvenirs, il y a deux compétitions qui le rendent très fier. En octobre 2011, il s’est rendu à Guadalajara au Mexique pour participer aux Jeux panaméricains, un tournoi qui est toujours relevé dû à la présence en grande quantité de boxeurs originaires de l’Amérique latine. Après avoir vaincu les représentants de Puerto Rico puis du Pérou, Mian s’est incliné en demi-finale face au Mexicain Oscar Molina, il est donc revenu au Canada avec une médaille de bronze.

Puis en mai 2012, lui et ses deux frères se sont inscrits aux gants dorés québécois. Omar, juvénile 60 kilos, Ayaz, sénior 64 kilos et Mian, sénior 69 kilos, ont chacun été déclarés grands gagnants de leur catégorie. Probablement que la dernière famille québécoise à avoir autant de succès simultanés se nomme Hilton.

Entre 2009 et 2012, l’aîné de la famille a été confronté à l’Olympien Custio Clayton à de nombreuses reprises lors des championnats canadiens. Hussain a bien remporté quelques duels, mais il a été incapable de le solutionner à trois reprises consécutives pour devenir champion canadien. Au terme de son cheminement amateur, il a été membre de l’équipe canadienne à quatre reprises, et ce, autant chez les juniors que les séniors. Il a remporté 61 de ses 76 combats.

Des débuts fracassants suivis d’une blessure de cogneur

Mian Hussain sans pitiéDevenu professionnel en août 2012, le puissant gaucher a rapidement démontré sa force de frappe en assommant ses trois premiers rivaux. Moins d’un an plus tard, il participe à son sixième combat en affrontant Alessio Domarin; bien qu’il domine du début à la fin, ses coups sont moins dévastateurs, et pour cause, il s’est fait mal à la main gauche. À son combat suivant, contre le vétéran Giuseppe Lauri, Mian se fracture un petit os à la jonction de la main et du poignet en le frappant sur la tête. Ce type de blessure est difficile à guérir, les seuls remèdes sont le temps et le repos.

Tout comme bien d’autres cogneurs, Mian Hussain doit être prudent maintenant avec sa main arrière, son outil de travail préféré. Inactif depuis février, le boxeur de 23 ans a pu tester à fond sa main gauche dans les derniers mois puisqu’il a été un partenaire d’entraînement régulier de David Lemieux qui a gelé rapidement Fernando Guerrero le 24 mai dernier. Ces nombreux rounds d’entraînement lui ont donné beaucoup d’expérience et de confiance.

Un seul but : champion du monde

Mian Hussain à l'entrainementCe vendredi, Mian participe à son premier combat de huit rounds. Son adversaire Cesar Chavez est tombé au premier round face à Mikael Zewski et au second échange contre Antonin Décarie. Même Chavez sait comment ce combat va se terminer, mais nous vous invitons à regarder quel type de coup va arrêter le Mexicain. Les derniers mois ont amené Mian à développer sa main avant, on pourrait bien voir Chavez tomber suite à une ou des droites de Hussain.

Pour l’aîné de la famille Hussain il n’y a qu’une seule ceinture qui compte vraiment, celle de champion du monde. Évidemment, il est prêt à faire ses classes et à gravir progressivement les marches, mais ses attentes sont très élevées et son promoteur Camille Estephan en parle avec beaucoup d’enthousiasme depuis qu’il s’est joint à la famille d’Eye of the Tiger Management.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.