Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Timothy Bradley: condamné à la victoire

Timothey Bradley Jessie Vargas

Par Jonathan Desormeaux

Une semaine après le triomphe historique de David Lemieux, les fans de boxe auront probablement droit à un autre combat extrêmement excitant ce week-end, lorsque s’affronteront Timothy Bradley Jr (31-1-1, 1 N.C., 12 K.-O.) et Jessie «La Nueva Generacion» Vargas (26-0-0, 9 K.-O.). La bataille de la Californie représente un moment charnière dans la carrière de celui qui est surnommé «Desert Storm». Un seul résultat est en effet acceptable pour lui: la victoire.

Timothey Bradley Jessie Vargas affiche

Des débuts remarquables

Au niveau amateur, Timothy Bradley livre 140 combats et connaît un certain succès, remportant entre autres en 2001 une médaille d’or dans la catégorie des mi-moyens aux championnats américains des moins de 19 ans.

Sa carrière professionnelle débute en 2004 par une victoire par T.K.-O. sur son compatriote Francisco Martinez. À son neuvième combat, il s’empare de son premier titre, soit la ceinture WBC jeunesse des poids welters, en défaisant le Mexicain Francisco Rincon par décision unanime.

Après avoir annexé et défendu à plusieurs reprises la même ceinture, mais chez les super-légers, la nouvelle sensation obtient sa première chance pour un titre majeur quand la WBC ordonne un combat entre lui et le champion mondial des 140 livres, l’Anglais Junior Witter. Même si, pour la première fois de sa carrière, il doit se battre en terre étrangère, en l’occurrence à Nottingham au Royaume-Uni, il arrive à s’imposer par décision partagée dans un combat où, de l’avis de plusieurs, les cartes des juges ne reflétaient pas sa domination effective.

Par la suite, «Desert Storm» cherche à prendre encore plus de galon en affrontant Kendall Holt dans un combat d’unification des titres WBC et WBO, présenté au Centre Bell de Montréal. Il l’emporte alors par décision unanime et confirme ainsi sa place dans l’élite de sa division.

S’affirmer parmi les meilleurs

Timothey Bradley champion WBOAfin de bien asseoir son nouveau statut, Bradley décide d’affronter deux étoiles montantes, soit Lamont Peterson et Devon Alexander, contre qui il signe des victoires satisfaisantes. Puis, avide de plus grands succès, il accepte le défi de Manny Pacquiao.  Le 9 juin 2012, à la surprise de tous, Bradley obtient une victoire contre le futur membre du temple de la renommée, mais grâce à une décision partagée si controversée qu’elle fait figure de scandale de l’année dans le monde de la boxe.

Voulant prouver qu’il n’a pas volé le titre WBO des mi-moyens (son troisième titre majeur dans une deuxième catégorie de poids) à «Pac Man», il opte pour le coriace Ruslan Provodnikov comme prochain adversaire. Au terme d’un duel inoubliable, voté combat de l’année en 2013, il s’impose par décision unanime et acquiert une grande expérience face à un adversaire qui l’ébranle à plusieurs reprises et lui donne énormément de fil à retordre.

Puis, avant d’accorder une revanche à Pacquiao, il ajoute un nom de prestige à son palmarès en se frottant au grand pugiliste mexicain Juan Manuel Marquez, qu’il écarte de son chemin par décision partagée. Tout est alors en place pour le deuxième combat contre la légende du noble art.

Pacquiao le ramène sur terre

Le duel tant attendu prend place le 12 avril 2014 au MGM Grand de Las Vegas. Le Philippin obtient justice en défaisant Timothy Bradley par décision unanime, une défaite qui fait très mal à l’orgueil de «Desert Storm».

Pacquiao vs Bradley 2Puis, huit mois après ce premier insuccès en carrière, Bradley remonte dans le ring pour y affronter l’Argentin Diego Gabriel Chaves, un ancien détenteur du titre WBA, dans sa version intérimaire. Une autre controverse (une sorte de marque de commerce pour l’Américain!) éclate lorsque le combat est déclaré nul à la suite de l’annonce des pointages de 116-112 Chaves, 115-113 Bradley et 114-114. Les analystes de HBO, de même que plusieurs spectateurs, voyaient en effet Bradley assez clairement vainqueur, lui qui ne fut jamais vraiment inquiété par Chavez au cours de l’affrontement.

Bradley doit maintenant tourner la page sur sa décevante année 2014 et repartir à zéro, dans un contexte où sa confiance a probablement été ébranlée par les décisions rendues à ses deux derniers combats.

Maintenant ou jamais

Devant les 10 000 amateurs qui seront entassés samedi au StubHud Center de Carson, en Californie, Timothy Bradley doit vaincre le jeune prodige Jessie Vargas s’il veut demeurer une tête d’affiche et continuer à commander les bourses d’une grande vedette. Une victoire le propulserait vers d’autres combats de championnat du monde, tandis qu’une défaite pourrait le faire glisser hors du top 10 des mi-moyens.

Je m’attends à ce que le manque d’expérience de Vargas contre des boxeurs d’élite le desserve et permette à Bradley de finir les rounds en force pour aller chercher des points. «Desert Storm» devrait ainsi prendre les devants dans les premiers rounds, puis ralentir la cadence vers la fin comme il sait si bien le faire. Dans un combat serré, je prédis une victoire de Timothy Bradley par décision unanime, avec des scores avoisinant les 116-112. L’affrontement sera présenté sur les ondes de HBO. Bon combat!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.