Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Lettre d’un fan déçu

Angel-Heredia-Lucian-Bute

Par François Bouchard

Avant d’écrire des textes d’opinions ou des articles, je suis un fan passionné de boxe. Je l’enseigne, je la pratique et je suis en amour avec ce sport qui m’a permis de me démarquer comme individu et de me dépasser comme athlète. S’il y a une chose que j’ai de la difficulté à digérer, c’est la tricherie. Particulièrement dans cet art violent. Il faut voir les choses en face : de la corruption, il y en a partout. La tricherie dans le sport, il y en aura toujours.  Est-ce que cela signifie qu’il faut la tolérer?  C’est ce que Lucian fait. Il faut dire que son équipe a fait un travail sensationnel de contrôle de dommages en payant 50 000$ à la commission athlétique de l’état de Washington alors que le beau Lucian a été testé positif à l’ostarine, échantillons A et B à l’appui, suite à son combat contre Badou Jack.

Lucian Bute à l'entrainementDans une carrière, un pugiliste va livrer des centaines de rounds sur le ring au fil de ses combats et des milliers d’autres rounds pendant ses entraînements. On parle ici de centaines de milliers de coups donnés, mais aussi des centaines de milliers encaissés. Guerriers des temps modernes, les boxeurs sont comme des gladiateurs : chaque visite sur le ring peut être le dernier. Une loi non écrite de la boxe impose le respect de son adversaire. Quoi qu’il se dit avant le combat, nul ne souhaite infliger une blessure fatale à son opposant. Plusieurs sont toutefois animés par une course vers la gloire et la renommée, coûte que coûte. Chaque jour, nous nous réveillons avec la conviction que l’effort fourni aujourd’hui nous reviendra dans le futur. Cette gloire tant recherchée nous remplira éventuellement les poches et ainsi, nous permettra d’offrir une vie meilleure à nos familles.

Malheureusement, cette quête pousse même le plus honnête des athlètes vers des raccourcis. Au lieu de trouver comment faire mieux avec nos capacités, on recherche comment mieux tromper. Dans un sport ou le danger est omniprésent, l’usage d’avantages supplémentaires est quasiment criminel. Lance Armstrong a gagné sept Tours de France, mais puisqu’il a triché pour atteindre ce plateau, c’est révoltant. Barry Bonds et Tom Brady on aussi triché, vous me direz. Néanmoins, que pouvons-nous dire d’une personne qui met consciemment ou non la vie d’un autre en danger ? Alexander PovetkinD’autant plus que si le lendemain, il poursuit son chemin comme si de rien n’était, sans fournir d’excuses? Quel est l’héritage que nous laissons à notre future génération? Que tout est permis, plus besoin de s’excuser? Lucian n’est pas le seul. Lucas Browne a été pris en défaut. Antonio Tarver, qui a depuis a perdu son poste d’analyste. Lamont Peterson aussi, Fernando Vargas, Shane Mosley, Felix Sturm et bien sur Alexander Povetkin. Ce n’est jamais leur faute. Soit quelqu’un l’a mis dans leur nourriture, soit c’est une recommandation d’un préparateur physique. D’ailleurs, celui qui est principalement visé dans cette histoire, Angel Herredia, fait toujours partie de l’entourage de Lucian!

Pascal-VS-StevensonDites-moi, est-ce que Jean Pascal aurait eu droit au même traitement de faveur? Je pense sincèrement que non. Les Québécois ont leurs chouchous. J’ai comparé par le passé Lucian à Carey Price, un autre athlète de talent au mental fragile. On l’aime notre Lucian. Il est gentil, il parle bien. Mais Lucian a été pris en défaut. Admettre son erreur aurait pu restaurer un peu son blason auprès des fans écorchés dont je fais partie. Les autres n’ont rien vu aller. Le contrôle des dommages a tellement été bien fait que plusieurs croient encore qu’il a été blanchi!!!!

Demain sera une triste journée dans l’histoire d’un sport qui idolâtre ses héros comme des demi-dieux alors que certains empruntent un chemin douteux pour atteindre un semblant de divinité.

2 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.