Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Pascal Villeneuve prêt pour son premier combat de six rounds

Pascal Villeneuve et son entraîneur Éric Bélanger. Photo : Adréanne Lambert

Par Martin Achard

Le boxeur de l’Outaouais Pascal Villeneuve (4-1-0, 2 K.-O.) aura l’honneur de faire la finale du gala qui sera présenté samedi de cette semaine, le 31 janvier, au Casino du Lac-Leamy à Gatineau. Il disputera pour l’occasion son premier combat de six rounds en carrière. Je me suis entretenu avec Villeneuve plus tôt aujourd’hui.

Affiche du gala de samedi mettant en vedette Pascal Villeneuve

Affiche du gala de samedi mettant en vedette Pascal Villeneuve

12rounds.ca: Comment s’est passé ton camp d’entraînement, surtout dans un contexte où il te fallait déjà être en préparation pendant le temps des fêtes, ce qui peut poser des défis?

Pascal Villeneuve: Tout s’est très bien déroulé, surtout depuis le 1er janvier. Les dernières semaines ont été dures et intenses. Je m’entraîne cinq ou six jours par semaine avec mon entraîneur Éric Bélanger au Club Final Round Boxing d’Ottawa, et je fais également des sessions d’entraînement au Club BG Buckingham, dirigé par Marcellin Gaumont.

Afin de développer mon endurance, j’ai effectué des séances de sparring de huit rounds au cours desquelles alternaient contre moi des boxeurs amateurs toujours frais et dispos. Je ne suis actuellement qu’à quelques livres du poids que je devrai respecter à la pesée de vendredi. Un tel régime d’entraînement, combiné à mon travail et à mes responsabilités familiales, est fatiguant, mais je gère bien la chose.

12rounds.ca: Que sais-tu de ton adversaire de samedi, le Letton Ricards Bolotniks (3-2-0, 2 K.-O.)?

Pascal Villeneuve: Nous avons peu d’informations à son sujet. Il n’y a presque rien qu’on peut voir de lui sur Youtube. À en juger par le peu qui est disponible, il ne semble pas avoir une énorme force de frappe et il boxe droit. Il est à noter qu’il pratique également le muay-thaï. Je m’attends à un adversaire combatif, qui ne se couchera pas dès le premier round, ce qui est parfait pour moi. Après avoir fait autant d’efforts pour me préparer pour un combat de six rounds, je n’aimerais pas que notre duel prenne fin trop rapidement.

12rounds.ca: Tu as maintenant 27 ans et tu vas effectuer samedi ta sixième sortie chez les professionnels. Combien de combats aimerais-tu livrer au cours des deux prochaines années, particulièrement si tu ambitionnes de mettre un jour la main sur un titre canadien ou nord-américain?

Pascal Villeneuve: Mon but est de me battre trois fois par année, ce qui voudrait dire idéalement six combats d’ici la fin de 2016. Mais je prends les affrontements un à la fois et ne pense pas tellement à des titres pour l’instant. Ma famille et mon entreprise de livraison resteront toujours mes priorités.

12rounds.ca: Envisagerais-tu de te battre à l’extérieur de l’Outaouais?

Pascal Villeneuve: Oui bien sûr. J’ai d’ailleurs eu une offre pour affronter l’Ontarien Tim Cronin (3-1-0, 0 K.-O.) à Toronto en mars. Il est possible que j’accepte, on verra, je n’ai pas encore décidé. J’attends entre autres de voir comment iront les choses dans mon combat de samedi.

3 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.