Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Mathieu Germain: portrait d’un guerrier

mathieu-germain-et-mike-moffa

J’ai des amis en prison, j’ai des amis qui sont morts. Sans la boxe, je serais probablement dans une des deux catégories également. – Mathieu Germain

C’est samedi au Cabaret du Casino de Montréal que Mathieu « G-Time » Germain (16-0-0) va défendre son titre nord-américain de l’International Boxing Federation face à l’Albertain Steve « The Dragon » Claggett (27-5-1). Celui-ci tentera de remettre à sa taille la ceinture de l’IBF qu’il a déjà ravi une première fois, en octobre 2017, à Yves Ulysse Jr. 

Claggett est un bagarreur qui aime les combats au corps à corps et Germain aura fort à faire pour l’emporter. Mais Mathieu Germain, 29 ans, qui s’est hissé au 11e rang de la 11e édition du top 15 des boxeurs québécois publié en décembre dernier par 12 Rounds, a connu une belle progression depuis ses débuts professionnels et sa boîte à outils est bien garnie.

https://www.youtube.com/watch?v=8_bIQkmMZkg&tUne victoire de Mathieu Germain lui permettait probablement d’entrer enfin dans un ou plusieurs classements du top 15 mondial en 2019. Bien qu’il détienne depuis juin le titre nord-américain de l’IBF, ce n’est toujours pas le cas. En prévision de ce combat contre Steve Claggett nous vous présentons en rappel de larges extraits de l’article rédigé en 2017 par notre collaborateur David Tétreault. Il nous offrait alors un coup d’oeil sur le parcours amateur de Mathieu Germain.

Par David Tétreault

C’est samedi prochain, en direct du mythique Centre Bell, que le combat tant attendu entre Steven Butler (18-0-1) et Brandon Cook (17-0) aura finalement lieu. En sous-carte, nous aurons la chance de voir l’excellent boxeur montréalais Mathieu Germain (8-0), qui pour son premier combat de huit rounds, tentera de demeurer invaincu face au coriace mexicain Juan Armando Garcia (19-5-2). Portrait d’un guerrier qui gagne à être découvrir.

Parcours amateurs

Mathieu Germain est né à Montréal en 1989; il a passé sa jeunesse dans le quartier Rosemont. Comme presque tous les jeunes de son âge, il pratiquait le hockey. Il était même plutôt bon. Déjà doué en introspection, il avait cependant compris qu’être bon ne serait pas assez et qu’il n’atteindrait jamais la grande ligue. Son frère aîné, Martin, pratiquait depuis un an un autre genre de sport. La boxe. Et c’est à neuf ans que Mathieu marchera dans les pas de son grand frère pour la première fois. Il est entré au Gym de boxe pour perdre un surplus de poids, il y restera par passion.

Mathieu et Martin GermainMartin a eu une carrière en boxe amateur intéressante; il a également fait deux combats professionnels. Deux victoires. L’adolescence étant ce qu’elle est, et Martin ayant fait ses propres choix, il a dû s’absenter du gymnase pour des raisons de santé. Son frère Mathieu reprendra le flambeau. Environ 88 combats amateurs; seulement 13 défaites. Des problèmes aux mains le tiendront toutefois à l’écart des compétitions pendant presque cinq années complètes. Malgré tout, il gagnera à six reprises les gants dorés et il sortira grand gagnant des championnats canadiens juniors en 2008. Un tableau de récompense qui ne ment pas. Mathieu Germain a un talent qui mérite que l’on s’y attarde.

Un produit du Underdog Gym

Dierry Jean Mike Moffa et Mathieu GermainCeux qui ont déjà mis les pieds dans un Gym de boxe le savent; il se crée une fraternité quasi instantanée entre les membres qui fréquentent le même Gym que nous. Et le Underdog Gym n’en fait pas exception. Mathieu compare ses acolytes d’entraînement à une famille. Un de ses bons amis est le talentueux Dierry Jean. Ils mettent souvent les gants un contre l’autre. Pour l’aider dans sa préparation, le boxeur de 27 ans fait aussi des sessions de sparring avec les frères Hussain ainsi qu’avec Zachary Kofi Adu. Celui-ci est un jeune boxeur montréalais de 18 ans extrêmement talentueux qui a déjà gagné les gants de bronzes, d’argents et dorés; il a également gagné les championnats juniors canadiens et a été consacré meilleur boxeur du tournoi.

En somme, Germain est très bien entouré. Entraîné par Mike Moffa ainsi que par son frère aîné, Mathieu s’entraîne six jours par semaine; on rajoute aussi à ça trois autres entraînements matinaux  à chaque semaine en conditionnement physique.

Testé rapidement

Mathieu GermainMathieu Germain a fait ses débuts professionnels à Sorel en 2015. Il affrontait pour l’occasion Hector Osornio, un boxeur qui avait préalablement baissé pavillon face à Yves Ulysse jr. et Ayaz Hussain en 2014. Osornio survivra à une chute au tapis au premier round et terminera les quatre rounds de peine et de misère. Première victoire en carrière pour Germain. À son cinquième combat seulement, il a battu par TKO Oscar Barajas Grano. Ce même Grano a soutiré une nulle majoritaire face à Roody Pierre-Paul en 2016.

Puis déjà un énorme test, alors qu’en mai 2016, dans un Métropolis plein à craquer, il affrontait le dangereux et expérimenté Adam Mate. Germain le terminera au premier round. Fait à noter, tous les autres boxeurs qui ont vaincu Mate de façon aussi convaincante sont présentement classés parmi l’élite mondiale. Mathieu s’est battu 5 fois en 2015,  3 fois en 2016, 4 fois en 2017 et 4 fois en 2018.

Motivation et objectifs

Mathieu Germain a l'entrainementLes dirigeants de Eye of the Tiger Management ont une grande confiance envers G-Time. Il a une feuille de route déjà bien garnie pour un jeune boxeur et ça a clairement un effet de motivation sur le pugiliste, qui réside maintenant dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Il arrive toujours très bien préparé pour ses combats. Mathieu est un boxeur intelligent et il a toujours un bon plan de match, qui consiste à s’installer rapidement, lancer beaucoup de coups et espérer que tôt ou tard son adversaire croule sous la force des coups et la pression. Il veut gagner chaque seconde de chaque round. Tous les boxeurs qu’il a affrontés ont été ébranlés, ce qui démontre une force de frappe et une précision qu’il ne faut pas sous-estimer.

Quand on lui demande ce qu’il désire dans un futur rapproché, la réponse est catégorique. Des titres et des combats locaux. Peu importe le titre, il est conscient que dans le dur monde de la boxe, ce sont souvent ceux-ci qui parlent et qui permettent de rentrer dans les classements mondiaux, et qui dit classements mondiaux dit également la possibilité d’obtenir de meilleures bourses. Mettre la main sur la ceinture canadienne n’est pas un objectif obligatoire; par contre ça reste un titre et s’il se fait offrir une chance de l’obtenir, il ne dira pas non. Cette ceinture a jadis appartenu au vénérable Gaétan Hart dans les années 70.

Dans l’ombre

Mathieu Germain papaEn parlant avec Mathieu, j’ai découvert un jeune homme très allumé, très conscient de sa réalité et surtout, une personne excessivement bonne en introspection. Il connaît très bien la game dans laquelle il évolue. Mon impression sur Mathieu est que pour l’instant, je sens qu’il est un peu dans l’ombre des autres boxeurs québécois. Une force tranquille qui n’attend que le moment de prendre sa place sous les projecteurs. Avec raison, puisqu’il a tout pour se démarquer. Il donne toujours un spectacle dans le ring; quand on pense à Mathieu Germain, on sait ce qu’on aura. Un combat enlevant d’A à Z.

Il est également à l’aise devant la caméra; il parle bien, boxe bien, parait bien, fait tout bien en fait. Il est également prêt à affronter n’importe quel boxeur québécois qui gravite autour du même poids que lui; il voit chaque adversaire potentiel comme un beau défi à relever. Il comprend l’importance de se faire un nom et croit qu’un bon combat local pourrait le faire connaître davantage.

Mathieu se bat présentement chez les 140 livres, mais si l’occasion se présente, il n’aurait aucun problème à descendre à 135 livres pour affronter un champion du monde. En somme, deux fois plus de chance d’aller combattre pour un titre mondial. Lors du combat de Dierry Jean face au champion Terrence Crawford, qui avait lieu à Omaha, Mathieu était du voyage pour aller encourager son ami. Malheureusement, Dierry avait dû s’avouer vaincu. Après le combat, dans la salle réservée pour les entrevues, Crawford et Germain se sont échangé de longs regards et le boxeur du Nebraska a même montré des signes d’impatience à son endroit. Est-ce que nous aurons droit à nouveau à ce regard un jour, lors d’une pesée officielle entre les deux ? Qui sait, seul l’avenir nous le dira. La route est encore longue jusque-là, mais celui qui n’a pas d’objectif à long terme n’avance pas. G-Time avance.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *