Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

À surveiller demain soir, Custio Clayton VS Stephen Danyo

Par Jean-Luc Autret

Le combat de la soirée demain soir au Centre Vidéotron à Québec sera probablement la demi-finale qui implique Custio Clayton (14-0-0, 10 KO) face à Stephen Danyo (14-0-3, 6 KO). Ces deux boxeurs sont respectivement classés 7e et 8e aspirant mondial à la WBO chez les 147 livres. Clayton détient le titre WBO International alors que Danyo est le champion européen de la WBO.

Surnommé « The Chosen One », Stephen Danyo a bien voulu répondre à quelques une de nos questions pour nous permettre de mieux le connaître à l’approche de ce combat névralgique pour chacun d’eux.

Tu as participé à une centaine de combats chez les amateurs. Peux-tu nous parler de ton parcours amateur ?

Stephen Danyo en noir et blancStephen Danyo : J’ai commencé la boxe à l’âge de 13 ans. Avec fierté, j’ai été le champion national hollandais de 2008 à 2011 chez les 69 kilos et je suis passé chez les pros en 2012. J’ai remporté plusieurs médailles d’or lors de tournois internationaux, j’ai aussi participé en 2011 aux championnats européens et aux championnats du monde. De plus, j’ai rejoint, en mars 2012, l’équipe allemande de la WSB en tant que semi-pro. Ma fiche amateur est de 100 combats amateurs; 85 victoires, 8 nuls, 7 défaites. Ma plus grande fierté a été de savoir me relever après des défaites et par la suite remporter des médailles et des titres.

Des amateurs aux professionnels, as-tu changé dans ton style de boxeur?

Stephen Danyo : Oui, j’ai changé de style un peu puisque chez les pros ont fait beaucoup plus que des trois rounds. Ces améliorations maintenant je fais des dégâts.

En 2015, deux de tes combats se sont terminés par des verdicts nuls et tu as visité le plancher en décembre. Est-ce que ces trois combats t’ont amené à t’installer à Manchester en Angleterre ?

Stephen Danyo : Les deux combats qui se sont terminés par des nuls, ce sont des no contests. Pour ce qui est de ma chute dans le 3e combat, il s’agissait d’un flash. Mon adversaire continuait à frapper malgré les demandes d’arrêt de l’arbitre. Même après les retenues et les déductions de points au 5e et au 6e round. J’ai dominé le combat avec une victoire par décision (57-54, 58-53, 57-54). Par la suite, j’ai choisi de m’installer à Manchester, en Angleterre parce que c’est une ville de boxe dans un pays de boxe, contrairement à la Hollande.

Comment décrirais-tu ton style de boxeur, quel est ton meilleur coup ?

Stephen Danyo : Je suis un cogneur, mais je ne veux pas trop parler de mon style, je réserve quelques surprises à Custio Clayton.

Tu es classé 8e à la WBO et en l’emportant tu te retrouverai dans le top 3. Est-ce la raison principale qui t’a amené à accepter le combat avec Clayton ?

Stephen Danyo : C’est tout à fait logique que les aspirants no 7 et 8 s’affrontent pour monter dans les classements. Je souhaite évidemment obtenir un combat en championnat du monde. En dominant clairement Clayton, je vais fortement me rapprocher de mon objectif final, devenir champion du monde.

 Stephen Danyo titre WBO mineur

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.