Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous… Isidro Ranoni Prieto?

Par Jonathan Desormeaux

En sous-carte de l’événement marquant le retour de Lucian Bute, Eleider Alvarez (17-0-0, 10 K.-O.) va défendre son titre argenté des mi-lourds de la WBC face à Isidro Ranoni Prieto (24-0-3, 20 K.-O.), un boxeur qui a remporté ses trois derniers combats par T.K.-O. Il s’agira pour «Storm» d’un pas de plus dans sa quête pour devenir champion des mi-lourds. Afin de se préparer à ce combat qui aura lieu samedi soir, voici un bref résumé du parcours de l’aspirant suivi d’une analyse de son style et de ses techniques dans le ring.

Un parcours respectable

isidroranoniprieto-mauriciobarrag-n-fotodanielcosentino1Originaire du Paraguay, Prieto a commencé sa carrière dans son pays natal. À son sixième combat professionnel seulement, il est devenu champion des mi-lourds du Paraguay en défaisant aux points son compatriote Javier Corrales. Puis, ne pouvant se frotter dans son pays à des adversaires qui lui permettraient d’améliorer son rang mondial, «El Guerrero» a décidé de déménager en Argentine pour y affronter des pugilistes mieux classés.

Sitôt arrivé, il s’associe avec l’un des meilleurs entraîneurs de la planète, Raul Paniagua, l’ancien mentor de Sergio Martinez. Le duo fonctionne à merveille et Prieto signe treize victoires d’affilée. Maintenant devenu une vedette en Argentine, il affronte à son 21e combat l’Argentin Jorge Rodriguez Olivera pour le titre latino WBO des mi-lourds. Il s’empare à cette occasion du titre vacant par T.K.-O. au 6e round, puis défend sa couronne à cinq reprises.

C’est parce qu’il a battu tous les boxeurs qu’il pouvait en Amérique du Sud que Prieto a décidé d’accepter le défi qui lui avait été lancé il y a quelques semaines par le clan d’Eleider Alvarez. Il s’agira pour lui d’un premier combat en carrière en dehors de l’Amérique du Sud.

Un boxeur qui peut causer une surprise

IsidroRanoniPrieto-GuardiaEstedABP2Malgré l’avis de plusieurs experts, Alvarez va devoir selon moi puiser dans ses ressources pour vaincre son aspirant. Prieto est certes peu connu en Amérique du Nord, mais il possède une solide réputation plus au sud. Chez les professionnels, il a disputé 92 rounds de boxe et n’a jamais perdu un seul combat. Puissant des deux mains comme en témoignent ses 20 K.-O. en 27 combats, «El Guerrero» aime lancer plus de coups que ses adversaires et utiliser son jab de la gauche pour les garder à distance. Il est précis avec ses frappes et adore entamer ses combinaisons à l’aide de crochets au corps. Ses mouvements du tronc et de la tête lui permettent généralement de bien se positionner pour être efficace en contre-attaque. Il sait être dominant au milieu du ring, mais performe souvent au mieux de ses habiletés lorsqu’il est près des câbles.

En outre, celui qui est également surnommé «Hero» est un bon encaisseur, n’ayant été envoyé au tapis qu’à une seule occasion, lors du 4e round de son combat contre Ruben Eduardo Acosta. Défensivement parlant, il n’aime guère accrocher ses adversaires, et préfère plutôt les repousser pour les attaquer par la suite avec de solides uppercuts de la main droite. Par ailleurs, il est un mi-lourd naturel, et l’on peut donc s’attendre à ce qu’il soit performant et puissant pendant douze rounds.

Samedi soir, le combat entre les deux pugilistes sud-américains devrait offrir un bon spectacle aux amateurs. «El Guerrero» va tout donner pour conserver sa fiche parfaite et s’approprier un titre doté d’un certain prestige, soit la ceinture argentée de la WBC. Mais malgré son désir de causer une surprise, il n’empêchera pas selon moi Alvarez de l’emporter par T.K.-O. aux alentours du 7e round. Cependant, ne vous attendez pas à ce que le combat soit une promenade dans le parc pour le champion, car «Hero» vendra chèrement sa peau. Bon combat!

Isidro Prieto et son équipe

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.