Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Une demi-finale poids lourds Mike Perez c. Carlos Takam. Vous les connaissez?

Par Benoît Dussault

La carte du 18 janvier promet d’être l’une des plus excitantes depuis des lunes. Le Groupe Yvon Michel et InterBox ont organisé un événement de haut calibre auquel HBO a insisté pour y insérer un combat poids lourds entre le Cubain Mike Perez et le Français d’origine camerounaise Carlos Takam.

Mike Perez est un boxeur gaucher originaire de Cuba. Il a connu énormément de succès chez les amateurs dans la catégorie des mi-lourds puis des lourds-légers. Son plus haut fait d’arme est certainement sa médaille d’or au Championnat du monde amateur junior en  2004. En 2007, Perez s’est réfugié en Irlande où il a élu domicile depuis.

Mike-Perez championÀ 6’ 1 pouce et 235 livres, Perez est plutôt désavantagé physiquement face aux géants poids lourds d’aujourd’hui. Perez compense amplement grâce à ses habiletés naturelles, sa longue expérience chez les amateurs et son menton d’acier.

Il a forgé sa notoriété en remportant le tournoi « Prizefighter » en 2011,  présenté sur la chaîne SKY Sports en Europe et en battant, entre autres, Kerston Manswell et les Américains Tye Fields et Zack Page.

Début dramatique à HBO

À son dernier combat, il faisait ses débuts à HBO en sous-carte de Golovkin-Curtis au Madison Square Garden de New York.  Il a alors vaincu par décision un Russe alors invaincu, Magaomed Abdusalamov. À la fin du combat de dix rounds réglementaires, Abdusalamov, main et nez cassés, se rend à l’hôpital où on découvre un caillot sanguin au cerveau, résultat des nombreux coups à la tête portés par Perez. Il sera plongé dans le coma pendant de longues semaines. Durant sa période comateuse, il a également subi un incident cardiovasculaire (stroke).

Pendant ces longues semaines, les médecins ont craint pour sa vie. Abdusalamov est sorti du coma depuis le 9 décembre, mais gardera des séquelles permanentes importantes de son face à face avec Mike Perez. Il ne boxera plus jamais.  Son gérant Sampson Lewkowicz, avec la complicité du promoteur Lou DiBella, a mis sur pied une fondation afin d’aider financièrement le boxeur, sa femme et leurs trois jeunes enfants.

Perez a démontré beaucoup d’empathie et de compassion pour la famille Adbusalamov. Il ne reste plus qu’à voir à quel point cette catastrophe le perturbera au moment de croiser le fer avec Takam. Ne comptez surtout pas Takam pour battu, le Camerounais a un bon bagage amateur et a même représenté son pays aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2000. À son premier combat professionnel, il a remporté la victoire face à Zine Eddine Benmakhoulf, la dernière victime de Roy Jones Jr.

En trente combats professionnels, il compte 29 victoires dont 23 avant la limite. À son palmarès, s’inscrivent des victoires avant la limite contre Frans Botha (TKO11) et contre Michael Grant (TKO8). Il a aussi fait la limite de six rounds contre Stéphane Brutus Tessier en 2009.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.