Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous Thomas Williams Jr ?

Thomas Williams Jr

Par Martin Fournier

Vendredi au Centre Vidéotron de Québec, le champion WBC des mi-lourds, Adonis Stevenson défendra pour la 7e fois son titre contre l’américain Thomas Williams jr. Il en sera à un premier combat en plus de dix mois. Son dernier combat remonte au 11 septembre 2015 contre Tommy Karpency à Toronto. Il l’avait alors emporté par TKO au 3e round. Pour ce qui est de Williams jr, il s’est mérité la chance de se battre en championnat du monde grâce à une victoire surprise le 30 avril dernier aux dépends d’Edwin Rodriguez. Williams Jr. a infligé un retentissant KO au 2e round à Rodriguez qui n’avait subi qu’une seule défaite avant ce combat et ce, contre nul autre que le champion du Super 6 chez les super-moyens, Andre Ward en novembre 2013.

Les KO en début de combat sont d’ailleurs la marque de commerce de Thomas  Williams Jr. puisque sur ses 14 KO obtenus en carrière, dix ont été réussis dans les deux premiers rounds. Regardons d’un peu plus près les attributs de ce cogneur originaire du Maryland qui est entraîné par Wil Nicholson et Marvin Simms.

Thomas Williams Jr en détails

Williams Jr. est âgé de 28 ans, il est, lui aussi, un protégé d’Al Haymon et il est le fils de l’ancien poids lourd, Thomas Williams qui a boxé chez les professionnels de 1992 à 2004 et maintenu une fiche de 28 victoires et 17 défaites en 45 combats. Le fils détient une fiche de 20 victoires en 21 combats. Sa seule défaite est survenue en août 2014 alors qu’il se battait pour le titre WBO-NABO des mi-lourds contre l’ancien champion du monde WBA des mi-lourds de 2009 à 2010, l’espagnol Gabriel Campillo. Il a perdu par arrêt de l’arbitre au 5e round en raison d’une coupure à l’œil gauche. Au moment où l’arbitre a arrêté le combat, Williams était en avance selon deux juges avec un score de 49-46 et il était en contrôle du combat jusqu’au moment de la coupure au 4e round. Vous vous souviendrez que Campillo avait perdu par KO au 4e round face à Artur Beterbiev à Québec en avril 2015.

Williams Jr. a disputé 72 rounds jusqu’ici en carrière en 21 combats et il a un pourcentage de KO de 67% comparativement  à 79% pour Superman. Williams en sera à son premier combat de championnat du monde, chance unique pour l’américain de passer à l’histoire. Jusqu’à présent en carrière, Il a détenu le titre NABO des mi-lourds en 2014. Il est donc sur une séquence de trois victoires consécutives dont les deux dernières par KO et TKO au 2e round contre des boxeurs respectés, Edwin Rodriguez et Umberto Savigne.

Ses forces et faiblesses

Rodriguez-Williams Au niveau des habiletés pugilistiques, en offensive, le gaucher de 1 m 85  (6′ 1) a une portée de 72 pouces contre les 77 pouces de Stevenson. Il possède une force de frappe non-négligeable. Son palmarès fait foi de tout avec ses 10 KO réalisés en début de combat. Son crochet de gauche est redoutable, arme fatale utilisée notamment contre Rodriguez, Savigne et White. De plus, sa main droite est très efficace et peut causer du dommage à l’adversaire. Son jab est rapide et percutant. Son crochet de droite au corps est aussi à surveiller. Toutefois, sa seule défaite, contre l’Espagnol Campillo, est survenue contre un gaucher, il sera intéressant de voir comment il va composer face à un gaucher du calibre de Stevenson, beaucoup plus dangereux que l’Espagnol. Contre Campillo en août 2014, il n’avait pas réussi à lancer sa gauche avec puissance. 

Au niveau de la défensive, il a tendance à boxer incliné. Il prend trop de risques lorsqu’il lance ses coups et se retrouve souvent en déséquilibre, ce qui le rend vulnérable aux coups de puissance de l’adversaire. En mobilité et en vitesse, Williams est rapide et esquive bien les coups. Il possède un bon de jeu de pieds. Par  contre, ses chutes au tapis au premier round, face à Umberto Savigne et contre Cornelius White, sont source d’inquiétude face à un cogneur de la trempe de Stevenson. Le Montréalais pourrait lui faire chèrement payer très tôt dans le combat la moindre erreur.

De plus, autre fait à considérer, Williams Jr. est dix ans plus jeune que Stevenson qui aura 39 ans en septembre. Bien entendu, Stevenson a commencé sa carrière professionnelle sur le tard, à 29 ans, et il n’a pas été impliqué dans des combats très difficiles au cours de sa carrière en raison de sa puissance. Un autre facteur à considérer est l’inactivité du champion dans la dernière année versus Williams Jr. qui s’est battu le 30 avril dernier. L’américain pourrait en profiter en début de combat pour déstabiliser Stevenson.

Williams Jr. à 28 ans, a une chance en or de surprendre le monde de la boxe puisqu’il n’a rien à perdre. Il est un peu dans la même position où se trouvait Stevenson lorsqu’il est devenu champion du monde en juin 2013 en terrassant au premier round Chad Dawson en 76 secondes. Williams Jr. a les habiletés pour le faire avec son puissant crochet de gauche et sa main droite percutante. Toutefois, il a aussi les défauts de ses qualités puisqu’il prend beaucoup de risques durant un combat. Il n’y a pas de doute que Williams Jr. est un des deux adversaires les plus coriaces avec le polonais Andrzej Fonfara, au moment de l’affrontement non pas sur la réputation de la carrière, que Stevenson a à affronter depuis qu’il est devenu champion du monde WBC.

À quoi s’attendre

Stevenson Williams face a faceÀ ne pas en douter, le début de combat sera spectaculaire. Pour faire référence au slogan promotionnel de l’événement, il y a  de fortes chances que nous  assistions à une fusillade en début de combat étant donné la force de frappe des deux pugilistes et leur historique de KO. La main droite de Stevenson pourrait contrer le crochet de gauche de Williams. Chose  certaine, le premier qui se fera atteindre solidement pourrait être en sérieuse difficulté.  La grande question est de savoir si Williams Jr. peut résister à la puissance des coups de Stevenson. Si c’est le cas, on pourrait couronner un nouveau monarque des mi-lourds vendredi soir.

Il me semble évident que le combat ne se rendra pas à la limite des  douze rounds. Je prévois que le combat se terminera par un KO, plus de chances que ce soit en faveur de Stevenson, mais le contraire ne me surprendrait pas. On n’a qu’à se rappeler de la victoire par TKO du négligé Joe Smith jr contre Andrzej Fonfara le 18 juin dernier. Lorsque deux cogneurs s’affrontent, tout est possible.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.