Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Sébastien Gauthier s’incline par décision à Toronto

Salvador Sanchez

Dans un gala privé à Toronto où les billets les moins chers s’élevaient à 650 $ le boxeur de St-Jérôme, Sébastien Gauthier (22-4-1, 14 KO) encaisse une défaite par décision unanime (99-91, 96-94, 96-94) face au champion NABA d’Halifax, Tyson Cave (23-2-0, 8 KO).

 Difficile de se battre avec une sauterelle

Gauthier savait à qui il avait affaire, il s’est battu à quatre reprises chez les amateurs avec Tyson Cave, deux victoires de chaque côté, et celui-ci n’a pas vraiment modifié son style depuis cette époque.

Tout au long de la soirée, Cave avançait tête première ce qui donnait beaucoup de difficulté pour le protégé de Pierre Bouchard. De plus, le Néo-Écossais sautait dans le ring comme une sauterelle et ses bras s’agitaient dans tous les sens.

Après avoir perdu le premier round, Gauthier a remporté les second et troisième rounds, mais il a fallu attendre au huitième pour le voir remporter un autre échange. Bien que le québécois ait fini fort lors du dernier round, c’était trop peu trop tard.

Après le combat, Cave a reconnu avoir été ébranlé au huitième round alors que Gauthier s’est retrouvé avec une coupure à l’arcade sourcilière à l’œil gauche dès le premier round, puis au septième la seconde arcade était coupée.

Entouré de sa famille et plusieurs amis, Gauthier était déçu du déroulement du combat, il s’est excusé à de nombreuses reprises à son entourage. Celui qui s’est s’incline pour une troisième reprise à ses cinq derniers combats, n’est pas encore prêt à accrocher ses gants. Par contre, cette défaite fait mal, s’incliner face à des anciens champions du monde c’est une chose, mais ce combat était certainement à sa portée.

Vargas-Brosh, ça brasse

Chez les 154 livres, les Ontariens Samuel Vargas (16-1-1, 8 KO) et Tebor Brosh (7-5-5, 2 KO) ont offert un combat excitant de huit rounds en demi-finale de la soirée au profit du Shaw Festival.

Les deux boxeurs avaient fait un combat un nul en 2011 et après cinq rounds chaque échange était très serré. Par contre, au sixième, Vargas a pincé solidement celui qui est surnommé « Mighty » et il a ensuite remporté les deux derniers rounds pour s’envoler avec une décision unanime (79-73, 78-74 et 77-73).

Il serait bien intéressant de voir ces deux boxeurs face à certains pugilistes québécois. Les Sébastien Bouchard, Frank Cotroni, Francis Lafrenière et même Steven Butler, dans quelques combats, sont des adversaires probables.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.