Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Caroline Veyre, en route vers Rio 2016

Caroline Veyre

NDLR : En vue des Jeux Olympiques de Rio en 2016, nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle chronique qui reviendra à quelques occasions d’ici le mois d’août prochain. L’espoir olympique canadienne et championne aux Jeux Panaméricains 2015 à Toronto, Caroline Veyre, nous racontera comment se déroule son long chemin vers Rio 2016. Cette première chronique revient sur les qualifications canadiennes qui ont eu lieu à Montréal au début de décembre.

Par Caroline Veyre

Durant le tournoi des qualifications olympiques, présenté à Montréal du 6 au 10 décembre, j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir. Il fallait passer par cette étape pour se rendre sur le chemin des olympiques. Sinon, le rêve s’arrêtait là. Alors l’enjeu était plus grand et la pression plus forte. Mais c’est ce sentiment-là que j’adore et qui me fait performer encore mieux. J’adore la pression, j’adore la ressentir et j’ai besoin d’elle.

Le jour de la finale, je me sentais vivante, j’avais le sourire aux lèvres, j’étais pleine d’énergie. C’était ma journée. Je savais que tout allait bien se passer, j’ai déjà vécu d’autres tournois difficiles et je sais que je gère bien les moments stressants. Mon entraîneur et gérant Douggy était là aussi pour moi, pour bien me «programmer» au combat et à la tâche à accomplir, mais aussi pour me faire sentir bien, me changer les idées et me rappeler que je n’étais pas seule à aller au combat.

Personnellement, c’était un gros défi, et si je n’arrivais pas à le relever, ça voudrait dire que je n’étais pas de taille pour les olympiques. Sabrina Aubin, ma rivale, est quand même la meilleure boxeuse canadienne à 57 kilos. Avec une belle victoire par décision unanime le défi a été relevé, j’ai déjà trop hâte aux prochains mois, ça va être excitant!

La prochaine étape pour moi sera les championnats du monde féminin qui auront lieu en février à Astana au Kazakhstan, les quatre demi-finalistes seront aux Olympiques. Puis, je pourrais aussi obtenir mon billet pour Rio en participant aux qualifications continentales en mars et en me classant parmi les deux premières de ma division. Au plaisir de vous raconter la suite de mon aventure !!!

Caroline Veyre

One Comment

  1. Pingback: Caroline Veyre: journal d'une boxeuse d'élite

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *