Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Chez les 147-154 livres canadiens, qui se rendra le plus loin?

les 147-154 canadiens

Par Jean-Luc Autret

Les divisions des mi-moyens (147 livres) et super mi-moyens (154 livres) sont fort relevées sur la scène internationale et le Canada regroupe plusieurs prospects qui souhaitent ardemment avoir une chance de devenir champion du monde. Mais après avoir vu les Jo Jo Dan et Kevin Bizier frapper un mur nommer Kell Brook, les amateurs de boxe sont encore plus conscients qu’avant qu’un prospect ne devient pas automatiquement champion.

Notre sondage d’aujourd’hui fait appel à votre boule de cristal. Parmi ces huit boxeurs canadiens qui est celui qui a le plus de chance de décrocher un titre mondial? Considérant que vous ne connaissez peut-être en détails la carrière de chacun, voici un court portrait d’eux. À titre indicatif, nous avons inclus les classements de Boxrec et de la IBO qui sont basés sur des calculs mathématique.

Chez les 147-154 livres canadiens, qui se rendra le plus loin ?

Consulter les résultats

Loading ... Loading ...

Sébastien Bouchard (13-1-0, 4 KO) 92e boxrec, 99e IBO

equipe BouchardLe boxeur de Québec a obtenu un contrat avec le Groupe Yvon Michel en janvier dernier. On comprend mieux la décision de son promoteur maintenant que l’on sait qu’il présentera de nombreux galas à Québec dans les trois prochaines années. Pour le boxeur de 29 ans, il s’agit d’une occasion rêvé de grimper les échelons après avoir été un boxeur indépendant pendant cinq ans.

Depuis son rapide KO face à Guiseppe Lauri (ce que les Vargas, Cheiko, Bizier, Mian Hussain et même Selcuk Aydin n’ont pas réussi), il nous force à respecter sa force de frappe malgré son faible ratio. Pourrait-on assister à un combat entre Kevin Bizier et Sébastien Bouchard dans un avenir rapproché? Il s’agirait d’un naturel à Québec qui permettrait au gagnant d’obtenir un titre nord-américain. Après ce type de combat, tous les espoirs seront permis pour le protégé de Francois Duguay.

Brandon Brewer (19-0-1, 10 KO) 162e boxrec, absent top 100 IBO

Brandon BrewerLe boxeur du Nouveau-Brunswick n’est jamais monté sur un ring au Québec, mais il est très bien connu sur la scène canadienne. Dans la dernière année, il s’est battu à deux reprises à Toronto et une fois à Edmonton. De plus, il a remporté quatre combats aux États-Unis en 2014-2015.

Maintenant âgé de 31 ans, Brewer a comme promoteur Lee Baxter, le même que Samuel Vargas. Pourra-t-il obtenir un combat d’importance pour grimper rapidement les échelons? Jo Jo Dan a réussi a décrocher un combat de championnat à 33 ans. Le temps commence à s’égrainer rapidement pour le champion NABA-Canada.

Steven Butler (16-0-1, 13 KO) 66e boxrec, 41e IBO, 15e IBF

annonce 7 juilletLe jeune boxeur de Rénald Boisvert continu d’être passablement actif. Après neuf combats en 2014, il accumule les défis depuis six mois en affrontant des rivaux ayant des fiches cumulatives de 52-1-0. Champion jeunesse à l’IBF depuis le mois de mars, il est maintenant l’un des aspirants mondiaux de Jermall Charlo.

Son prochain défi aura lieu le 7 juillet au Centre Claude-Robillard alors qu’il affrontera le Brésilien Robson Assis (16-2-0, 9 KO), un vétéran de 38 ans qui a fait six rounds avec le cogneur Samuel Vargas en décembre dernier. Seulement âgé de 20 ans, Steven Butler a beaucoup de temps devant lui, le futur papa n’a qu’à être sérieux et patient pour obtenir son combat de championnat du monde.

Custio Clayton (8-0-0, 7 KO) 78e boxrec, 70e IBO

custio claytonL’unique olympien de notre groupe sélect est la vedette des galas du Groupe Yvon Michel au Cabaret du Casino de Montréal. Lors de ses deux derniers combats, il a su remporter des KO au 9e et 10e round. Il s’agit de la situation idéale, il prend de l’expérience et décroche des KO.

Lors du gala Stevenson-Williams à Québec le 29 juillet, il affrontera le plus récent rival d’Errol Spence Jr, le mexicain Alejandro Barrera (28-3-0, 18 KO). Il s’agit d’un adversaire fort intéressant considérant qu’il a perdu une décision partagée face à Ramses Agaton, qui lui a fait une décision majoritaire contre Konstantin Ponomarev. La prochaine étape du boxeur de la Nouvelle-Écosse est certainement un combat pour un titre mineur, ça devrait avoir lieu avant la fin de l’année.

Brandon Cook (17-0-0, 10 KO) 64e boxrec, 46e IBO, 8e WBA

Brandon cookL’Ontarien, qui a eu 30 ans lundi, est présentement l’un des mieux placé parmi nos 8 prospects canadiens. Lui, qui a décroché les titres canadien, WBA Intercontinental puis NABA en mai dernier, a seulement fait 32 combats chez les amateurs. Notons qu’il a fait ses débuts pros face à Francis Lafrenière, lors d’une décision partagée (39-38, 38-37 et 37-38).

Appuyé par le promoteur Tyler Buxton, il est la tête d’affiche de United Boxing Promotions. Celui qui a fait 15 de ses 17 combats en Ontario pourrait affronter Steven Butler d’ici la fin de l’année. Les rumeurs veulent que le duel aurait lieu en septembre.

Phil Lo Greco (27-3-0, 15 KO), 77e boxrec, 68e IBO

Phil Lo Greco ElegeleCelui qui est surnommé « The Italian Sensation » est un membre de la grande famille d’Al Haymon. Lui qui a fait parti du Groupe Yvon Michel entre 2006 et 2008, il a perdu face à Shawn Porter (DU10), Errol Spence Jr (TKO3) et dimanche dernier contre Joseph Elegele (DU10).

Maintenant âgé de 31 ans, Lo Greco est rendu à la limite entre aspirant mondial et gatekeeper. Son plus récent combat était en finale d’un gala présenté sur Bounce TV, une chaîne américaine mineur. Pourra-t-il se relever de cette défaite? Son amitié avec Paulie Malignaggi pourrait lui faciliter la vie et lui offrir une dernière chance pour revenir dans un top 15 mondial.

Samuel Vargas (25-2-1, 13 KO), 41e boxrec, 30e IBO, 7e WBA

Samuel VargasTout comme Lo Greco, le Torontois d’origine colombienne a été vaincu par Errol Spence Jr (TKO4). Par contre, en décembre, Vargas est devenu champion NABA en vainquant Robson Assis et maintenant, il attend sa chance pour affronter Keith Thurman, le champion actuel à 147 livres.

Âgé de 27 ans, il est un cogneur redoutable. Lui qui s’est battu à six reprises au Québec, il a offert un « slugfest » incroyable avec Ahmad Cheiko, il y a quelques années. Son promoteur Lee Baxter a un beau défi devant lui pour l’amener en championnat du monde.

Mikael Zewski (27-1-0, 21 KO), 62e boxrec, 86e IBO

Mikael Zewski a Crawford-JeanLe Trifluvien attend toujours que son important promoteur Top Rank lui offre la chance de se racheter suite à sa défaite contre Konstantin Ponomarev. Bien qu’il a vaincu le vétéran Ayi Bruce en octobre, il a besoin d’affronter un adversaire de niveau pour revenir dans les tops 15 mondiaux.

Talentueux, le rapide boxeur de 27 ans a souffert d’une tendinite à son coude gauche à l’automne dernier, il est pleinement remis cette blessure maintenant. En janvier dernier, il s’est rendu à Philadelphie pour mettre les gants avec des guerriers qui l’ont sorti de sa zone de confort.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.