Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Bermane Stiverne doit attendre encore

Par Jean-Luc Autret

Le poids lourd québécois Bermane Stiverne (23-1-1, 20 KO) doit encore une fois développer un peu plus sa patience. Selon Dan Raphael d’ESPN, la WBC a accordé un délai supplémentaire de 15 jours à l’actuel champion Vitali Klitschko pour qu’il annonce s’il souhaite poursuivre sa carrière ou non.

Les retards et délais dans ce dossier pour Stiverne sont très nombreux, même qu’il a dû remporter deux combats éliminatoires, le premier en juin 2011 face à Ray Austin puis contre Chris Arreola en avril dernier.

Il y a quelques semaines, son gérant Camille Estephan s’est rendu en Thaïlande pour assister au Congrès de l’association dirigée par la famille Sulaiman. Il avait alors obtenu l’assurance que, au plus tard le 30 novembre, Vitali Klitschko annoncerait s’il accroche ses gants pour se lancer en politique.

Manifestations et campagne électorale

Présentement, la ville de Kiev, la capitale de l’Ukraine, est en proie à de violentes manifestations entre des pro-européens et les forces de l’ordre. Selon le Los Angeles Times, Klitschko s’est interposé entre les deux groupes dimanche et il a été en mesure de ramener un peu de calme.

Depuis plusieurs semaines, Klitschko est en campagne ouverte pour la Présidence de son pays qui aura lieu en 2015 . Il est impliqué en politique depuis de nombreuses années: sa première candidature remonte à 2006 et il a été élu à titre de conseiller municipal de Kiev en 2010. La pression sur l’actuel Président est présentement très élevée; l’ensemble des médias internationaux y consacrent des reportages.

Pourquoi la WBC ne prend pas ses responsabilités

Alors que Vitali Klitschko n’est pas monté sur le ring depuis septembre 2012, on peut se demander pourquoi la WBC ne lui décerne pas le titre suprême des lourds. Ce nouveau titre a déjà été remis à Floyd Mayweather lors de la plus récente convention. Pour ceux qui l’ignorent, Vitali a déjà reçu le titre « emeritus » en 2005.

Selon une confidence de la part d’une personne proche du dossier, Klitschko a besoin de son titre mondial pour favoriser son élection et la WBC lui a promis de ne pas lui retirer. Il est bien difficile à croire que Stiverne devra attendre encore de nombreux mois. En attendant une décision de l’Ukrainien ou encore de la WBC, Stiverne est déjà retourné s’entraîner aux États-Unis après avoir passé la fin de semaine à Québec.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.