Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Ce soir, quatre Québécois seront en action à l’étranger

Par Jean-Luc Autret

Ce soir, 99 % des amateurs de boxe auront leurs regards dirigés vers le ring au centre du Colisée Pepsi de Québec et, pour cause, puisque la carte offerte par le Groupe Yvon Michel est de très haut niveau. Pour en avoir plus de détails, je vous invite à lire l’analyse de ce gala préparée par mon collègue Benoit Dussault.

Vous vous demandez sûrement qu’est-ce que fera le 1 % restant ? Et bien, quatre boxeurs québécois ont l’occasion de faire valoir leur talent sur un ring à l’extérieur du Québec. Puisque nous croyons que tous les boxeurs ont le droit d’obtenir un peu de visibilité, nous avons pris contact avec chacun d’eux.

Roody Pierre-Paul en finale à Cincinnati pour le titre Gold WBC

Le Montréalais Roody Pierre-Paul (7-0-0, 4 KO) a gravi les échelons de la boxe professionnelle en s’entraînant avec Ali Nestor depuis 2010. Mais, depuis le printemps, des divergences de vues sont apparues et le gaucher de 29 ans a choisi un autre chemin. Depuis quelques mois, il suit les conseils de Sylvain Gagnon et de Douggy Berneche.

Son gérant Berneche lui a obtenu un combat en finale dans un gala à Cincinnati en Ohio. Le Lavallois sera opposé ce soir à Brandon Bennett (16-1-0, 7 KO) pour le titre WBC Gold, un de leurs nombreux titres mineurs. Son adversaire est un gaucher de 25 ans qui a subi sa première défaite à son dernier combat face à Francisco Vargas, un Mexicain qui a représenté son pays aux olympiques de 2008. Bennett s’entraîne régulièrement avec Adrien Broner, il a même été son principal partenaire d’entraînement.

Conscient d’être dans le rôle du visiteur, Pierre-Paul fera face à un boxeur n’ayant pas une grande force de frappe. Côté expérience, le Québécois ne s’est jamais battu pendant plus de huit rounds. Son rival s’est battu pour la première fois dans un dix rounds à son dernier combat en août, mais il a été dominé de bout en bout. Certains s’en souviendront car ce fut diffusé par Showtime.

Pour vous donner une idée de l’importance de ce gala, l’un des demi-finalistes a fait la finale au Centre Bell le 10 décembre 2011. Eh bien oui, le longiligne Aaron Pryor Jr, qui est resté debout devant Adonis Stevenson plus longtemps que Tavoris Cloud et Chad Dawson réunis, affrontera Kurtiss Colvin pour le titre argenté de la WBC chez les 168 livres.

3 Québécois à Mississauga en direct sur Sportsnet Ontario

Toujours ce soir, les Sylvera Louis, Reginald Franklin et Mitch Louis-Charles vont monter dans le ring du Hershey Center à Mississauga en Ontario. Cette ville en banlieue de Toronto accueille régulièrement des galas de boxe depuis de nombreuses années. Il s’agit du 13e gala en quatre ans. J’ai personnellement assisté à celui opposant Benoît Gaudet à Logan McGuiness et ce fut tout aussi bien organisé que ce que l’on fait au Québec.

La soirée est diffusée en direct sur Sportsnet, la chaîne télé de Rogers, celle-là même qui a obtenu les droits de télédiffusion de la LNH pour les douze prochaines années. Nous aurons probablement la chance de voir ces combats en reprise d’ici peu.

Sylvera Louis offre une revenge à Dillon Carman

Le boxeur et aussi copropriétaire de l’Underdog GYM, Sylvera Louis (5-2-0, 2 KO) s’est rendu à Mississauga en Ontario le 1er juin dernier. Il avait rendez-vous avec le boxeur de la place, Dillon Carman (5-2-0, 4 KO). Au cinquième round, Sly a été en mesure de s’imposer en envoyant son rival au plancher avec un crochet de droite. L’arbitre a été forcé d’arrêter le combat peu de temps après puisque Carman n’avait comme défense que sa tête qui valsait de gauche à droite. Voici sur vidéo une bonne partie du combat.

Pour ce second duel, Sylvera Louis est accompagné ce soir par le vétéran Paul Evans. Toujours avec une limite de six rounds, le Montréalais souhaite être en mesure de bloquer plus de coups que son adversaire. En cas de victoire ce soir, il est toujours intéressé à se mesurer à Didier Bence le 18 janvier prochain au Centre Bell.

Une première sortie pour Mitch Louis-Charles

Le fils d’Ali Nestor Charles, Mitch Louis-Charles (2-0-1, 1 KO) participe pour la première fois à un combat de boxe à l’extérieur du Québec. Son adversaire, Ryan Young (1-0-0, 1 KO), est plus grand que lui et il est plutôt porté sur la bagarre. Il devra se concentrer sur son plan de match pour bien performer pendant les quatre rounds.

Le jeune boxeur de 19 ans n’est pas plus nerveux que lors de ses affrontements à Montréal, bien qu’il préfère le mode de fonctionnement québecois. Pour ceux qui l’ignore, en Ontario la pesée a lieu la journée même du combat vers l’heure du dîner. Par conséquent, ça laisse moins de temps aux boxeurs pour se réhydrater.

Réginald Franklin veut venger sa défaite

Le boxeur de 28 ans s’entraîne avec Ali Nestor depuis une dizaine d’années. Passionné par les sports de combat, Réginald Franklin (1-1-1, 1 KO) a pratiqué les arts martiaux mixtes avant de devenir boxeur professionnel.

Le 14 septembre dernier, il s’est rendu au Casino Rama en Ontario pour affronter Kevin Higson. Il a été incapable de s’imposer au terme des quatre rounds. Ce soir, il souhaite venger sa seule défaite. Étant plus grand et ayant une meilleure portée que Higson, Franklin a confiance qu’il pourra l’emporter dans quelques heures.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.