Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Zoom sur le gala Tapis Rouge avec Renan St-Juste

Renan a l'entrainement

Par Jean-Luc Autret

Vendredi soir aura lieu un nouveau type de gala organisé par Douggy Berneche. Au lieu de présenter sa soirée au Chapiteau Maisonneuve, il a choisi d’ouvrir son gym à tous ou presque dans un concept intimiste. Fait inusité, le gala intitulé Tapis rouge au Club de boxe de l’Est a une capacité maximum de 125 places. Par contre, il sera possible aux amateurs de le voir en direct via le web au modique coût de 10 $.

En plus de mettre en vedette Renan St-Juste, les Schiller Hyppolite, Chris Plaitis, Ibrahim Kamal, Steve Lantagne, Montasar Mechri, Michel Tsalla et David Maltais seront en action. Voici en détail l’ensemble de la carte.

Renan St-Juste VS Martin Avila

Le propriétaire du club de boxe 35 à Repentigny, Renan St-Juste (23-4-1, 15 KO) est de retour après deux défaites face à Anthony Dirrell, fin 2011, et contre Allan Green, fin 2012. Malgré ses 41 ans, St-Juste va monter sur la balance jeudi pour se battre à un poids maximum de 160 livres.

Son rival sera le Mexicain Martin Avila (14-12-0, 7 KO); on l’a vu au Québec face à David Lemieux (TKO 2e), Ali Nestor Charles (KO 8e) et en mai dernier contre Schiller Hyppolite (KO 3e). Il serait des plus surprenants que ça se rende à la limite.

Et la suite

L’histoire de la semaine implique évidemment Renan et David Lemieux. Pour ceux qui l’ignorent, lundi 98,5 a publié un article affirmant que St-Juste aimerait affronter David Lemieux après son duel de vendredi. Jusque-là, ce n’est pas tellement surprenant puisque St-Juste veut se battre dorénavant à 160 livres. Par contre, la réaction de Lemieux sur Facebook en a fait réagir plusieurs.

Rapidement effacé, Lemieux ridiculise St-Juste en écrivant qu’il a peur et qu’il couche sous ses couvertures; il ajoute qu’affronter le boxeur de Repentigny ne lui apporterait rien au niveau des classements comme financièrement. Il termine en disant que St-Juste est seulement connu à Repentigny ou à Mascouche. Vous pouvez retrouver l’intégral sur notre compte twitter.

Justement, nous nous sommes rendus à Repentigny hier pour l’entraînement public. St-Juste s’est dit pas surpris par la réaction du boxeur de 24 ans. « Ça ne m’atteint pas ce qu’il a écrit, mais je trouve anormal qu’il utilise comme excuse le fait que je ne sois pas classé. Les Alvaro Gaona, Albert Ayrapetyan et Robert Swierzbinski sont classés où ? Je n’ai rien de personnel avec David, mais j’aurais préféré qu’il dise simplement que le risque versus récompense n’est pas intéressant pour lui », nous a-t-il répondu.

Bref, Lemieux a manqué de maturité en dénigrant un boxeur d’ici qui est reconnu pour sa force de frappe. Le protégé de Marc Ramsay est maintenant de retour dans les classements mondiaux (11e WBO, 12e WBC et 15e IBF), mais outre Torres on ne peut pas dire qu’il a affronté des boxeurs réellement dangereux depuis sa défaite face à Joachim Alcine.

Schiller Hyppolite VS Daniel Urbanski

Aussi prévue pour 8 rounds, la demi-finale de la soirée impliquera Schiller Hyppolite (8-1-0, 5 KO) face au Polonais Daniel Urbanski (21-14-3, 5 KO), un Polonais de 29 ans qui a perdu par décision ses sept derniers combats. Fait notable, en 2006, il a perdu par TKO au 4e contre Gennady Golovkin. On me dit qu’il a un bon synchronisme et qu’il est capable de rouler avec les coups.

Le protégé de Jean-François Bergeron affronte ce type d’adversaire parce que son clan veut le voir en action plus longtemps que trois rounds (comme à ses trois derniers combats) et pour l’évaluer face à un boxeur qui ne tombera pas facilement. Si tout se passe bien, Hyppolite sera de retour sur le ring le 5 février dans un autre 8 rounds.

Ibrahim Kamal VS Virgile Degonzaga

Le Torontois de 28 ans est maintenant un membre de Eye of the Tiger Management. Entraîné par Mike Moffa depuis cet été, Ibrahim Kamal (8-1-0, 6 KO) a connu la défaite (TKO au 4e) à sa dernière sortie à Gatineau. Selon son entraîneur, ce revers est dû à un manque de concentration.

Très dévoué à l’entraînement, Kamal passe ses semaines à Montréal et les fins de semaine à Toronto. Pour son retour, il affrontera un Français de 26 ans, Virgile Degonzaga (9-6-1, 7 KO) qui s’est incliné par TKO au sixième contre Ghislain Maduma en juin 2011.

Chris Plaitis VS Jean Moraiti

Le poids léger de 23 ans, Chris Plaitis (4-0-1, 0 KO) a aussi connu un combat difficile à Gatineau en septembre dernier. Son verdict nul a été difficile à digérer et il souhaite être testé rapidement pour savoir jusqu’où il peut se rendre dans le monde de la boxe. Vendredi, il sera opposé à Jean Moraiti (5-4-4, 0 KO). Plaitis a déjà sa place réservée pour le 5 février.

Fait à noter, les Français Moraiti et Degonzaga se sont affrontés à deux reprises en 2013. Degonzaga a dominé le 1er combat, puis le second s’est terminé par une nulle.

Steve Lantagne VS Montasar Mechri

Chez les super-mi-moyens (154 livres), nous aurons droit aux débuts montréalais du nouveau protégé de Stéphan Larouche. Le Belge Montasar Mechri (1-0-0, 0 KO) a remporté son 1er combat à Chicoutimi en octobre dernier.

Son rival vendredi sera Steve Lantagne (1-2-0, 1 KO). Entraîné par Renan St-Juste, il a dominé Michel Tsalla en septembre 2012, mais il s’est incliné lors de deux décisions partagées contre John Alejandro Gonzalez à Chicoutimi et Michel Tsalla à Québec.

David Maltais VS Michel Tsalla

Dans la même catégorie, David Maltais fera ses débuts pros en affrontant justement Michel Tsalla (1-5-1, 0 KO). Le boxeur de 26 ans s’est battu à 51 reprises chez les amateurs; il est reconnu pour être un bagarreur. Maltais est entraîné par Raynald Lavigne de l’Académie de boxe Le Ring. Il s’agit du même entraîneur qui a formé Francis Lafrenière.

Nous avons pu apprendre que Lavigne et Berneche s’associeront pour présenter un gala à l’aréna de Vaudreuil le 31 mai prochain. Il ne manque que l’acceptation du maire de la municipalité pour que le projet soit officiel. Francis Lafrenière et David Maltais seront évidemment à l’honneur.

Quelques annulations

L’organisation d’un gala de boxe est souvent perturbée par de nombreux changements, ce fut encore le cas cette fois-ci. Initialement, c’est Arash Usmanee qui devait faire la finale, mais une autre opportunité l’a forcé à se retirer.

Le cogneur Ahmad Cheiko était sur le programme jusqu’à lundi soir, mais son promoteur du Chicago Fight Clubs n’a pas été en mesure de respecter ses engagements. Autres retraits, le Torontois Steve Rolls et Arthur Beterbiev se sont blessés la semaine dernière.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.