Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous Glen Tapia?

Glen Tapia

Par Laurent Poulin

Ce samedi le 7 mai au T-Mobile Arena de Las Vegas, inauguré le 6 avril dernier, l’ancien champion de l’IBF des poids moyens, David Lemieux (34-3-0, 31 KO), remontera dans le ring face à Glen Tapia (23-2-0, 15 KO). Pour Lemieux, il s’agira d’un premier combat depuis sa défaite en octobre dernier contre Gennady Golovkin. Cet affrontement aura lieu en sous-carte du super combat entre Saul Alvarez et Amir Khan, et il offrira donc une grande visibilité pour Lemieux qui voudra montrer qu’il s’est remis de sa défaite. Pour Glen Tapia, ce sera un premier duel dans la catégorie des poids moyens après un parcours plutôt tumultueux chez les 154 livres.

Qui est Glen Tapia?

Apprenons à mieux connaître le boxeur américain âgé de 26 ans. Chez les amateurs, Tapia a conservé une fiche de 130 victoires contre seulement 13 défaites. Il fait son passage chez les pros à l’âge de 19 ans, le 13 décembre 2008. Après avoir accumulé six victoires, le natif du New Jersey choisit Pat Lynch comme gérant et signe un contrat avec Top Rank qui, comme Lynch, voit en lui une sorte d’Arturo Gatti, compte tenu de son style agressif et très axé sur l’attaque.

Glen Tapia et Manny PacquiaoEn 2010, Tapia participe au camp d’entraînement de Manny Pacquiao en vue de son combat face à Antonio Margarito. Il livre plusieurs bons rounds face au nouveau retraité et plusieurs experts commencent à parler de lui comme un espoir pour les années à venir.

À son 19e combat, en 2013, il triomphe du boxeur invaincu Abraham Han à la 8e ronde. Cette victoire lui permet d’affronter James Kirkland plus tard en 2013, un combat pour lequel il n’était toutefois pas prêt et durant lequel il encaisse plusieurs mauvais coups. L’arbitre ce soir-là, Steve Smoger, est d’ailleurs vertement critiqué pour s’être interposé trop tard afin de mettre fin aux hostilités.

Tapia ne se décourage cependant pas et, en sous-carte d’un combat de Manny Pacquiao en Chine, il livre une brillante performance et devient le second boxeur à arrêter Daniel Dawson avant la limite. Ce combat marque ses débuts avec Freddy Roach, et Tapia devient alors classé 2e à la WBO et 6e à l’IBF. Il est à une victoire d’un combat de championnat et tous les espoirs sont de nouveau permis pour lui.

glen-tapia-freddie-roachToutefois, le combat qu’il lui reste à disputer avant cette chance au titre, face au boxeur français Michel Soro, tourne en cauchemar. Tapia semble perdu dans le ring et mange une véritable raclée. Il déclarera après l’affrontement que, même s’il ne veut pas chercher d’excuses, l’absence de Freddy Roach l’a déstabilisé. Il en profite pour annoncer qu’il montera chez les poids moyens au courant de l’année 2016.

En mars 2016, Top Rank le largue et il signe immédiatement avec Golden Boy promotions afin d’obtenir un combat important face à David Lemieux.

Ses forces et faiblesses

Tapia est très doué offensivement, il adore la bagarre et peut lancer des coups de tous les angles. Son courage est son principal défaut, car il n’est pas du genre à déposer un genou au sol quand il est en difficulté. Il revient d’une période d’inactivité de 11 mois et, de plus, il fera ses débuts dans une nouvelle catégorie. Il est certain qu’un combat contre David Lemieux donnera lieu à un véritable feu d’artifice. Mais je ne vois pas comment Glen Tapia pourra rester sur ses pieds bien longtemps face à un cogneur aussi puissant que le Québécois.

En conclusion, je prévois une victoire dès la 2e ronde pour David Lemieux. Il lancera un message clair aux tenants des titres chez les moyens qu’il est de retour et qu’il veut une seconde chance de devenir champion.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.