Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Bilan du gala Lucian Bute vs James Degale

James Degale champion IBF

Par Erik Yelemanov et François Bouchard

C’est en cette froide soirée de fin novembre que Lucian Bute a tenté de reconquérir son ancien titre de la International Boxing Federation (IBF) face à James ‘Chunky’ DeGale dans un excellent combat au nouveau Centre Vidéotron de la ville de Québec. Voici un résumé de cette soirée de boxe présentée devant une maigre foule de 8624 spectateurs  :

David Maltais vs Lucnor Diserne (poids mi-moyens)

Le nouveau protégé de Fernand Marcotte, Lucnor Dicerne (0-1-0, 0 K.O.), a fait ses débuts professionnels et ainsi inauguré le premier combat de boxe du Centre Vidéotron contre le québécois David Maltais (2-0-1, 0 K.O.). Maltais était plus compact dans ses coups et Dicerne, qu’on ne sentait pas tout à fait à l’aise dans le ring, n’a pas su assez se démarquer pour l’emporter.

Victoire de David Maltais par décision majoritaire

Vislan Dalkhaev vs Antonio Olguin (poids super-coqs)

Le protégé de Marc Ramsay et ami d’Artur Beterbiev, Vislan Dalkhaev (4-0-0, 1 K.O.), effectuait son quatrième combat professionnel contre le mexicain Antonio Olguin (9-6-1 , 4 K.O.). Olguin à tenté de mettre de la pression tout au long du combat, mais Dalkhaev avait simplement une science de boxe supérieure. Le boxeur mexicain a tout de même fait travailler Dalkhaev tout au long des six rounds du duel.

Victoire de Vislan Dalkhaev par décision unanime

Yves Ulysse Jr vs Randy Lozano (poids super-légers)

Le 10e combat professionnel de Junior Ulysse (10-0-0, 7 K.O.) a lieu contre le mexicain Randy Lozano (10-8-2, 7 K.O.). La différence de niveau entre les deux boxeurs était évidente, Ulysse utilisait son jeu de pieds supérieur et ses mains vives pour envoyer des combinaisons à la tête et au corps de Lozano. Ulysse a accentué la pression au 4e round pour finalement l’emporter au 5e round après 3 knockdowns.

Victoire de Yves Ulysse Junior par arrêt de l’arbitre.

Rénald Boisvert s’est montré critique envers son poulain, à qui il a donné une note de 6.5/10. Ceci est expliqué par le fait que Junior n’a pu effectuer beaucoup de séances de sparring à cause d’une blessure au coude. Junior nous a signalé qu’il était prêt pour un adversaire de plus grand calibre et n’a pas hésité à mentionner le nom de l’espoir américain, Amir Imam.

Bogdan Dinu vs Manuel Alberto Pucheta (poids lourds)

Le poids lourd roumain Bogdan Dinu (14-0-0, 10 K.O.)  fait son retour dans le ring face au plus petit et plus adipeux Manuel Alberto Pucheta (38-10-0, 31 K.O.). Le boxeur argentin, pourtant désavantagé physiquement, fait continuellement signe à Dinu de venir à lui. Dinu domine le combat sans difficulté grâce à ses coups puissants qui percent la garde de Pucheta. Dinu réussit à envoyer Pucheta au plancher avec une main droite au 3e round, mais ne réussit pas à le fuir.  Dinu continue à dominer et renvoie son adversaire au tapis au 6e round. Le combat est arrêté par le coin de Pucheta entre le 6e et 7e round.

Victoire de Bogdan Dinu par K.O. technique au 7e round

Oscar Rivas vs Joey Abell (poids lourds)

Oscar Rivas (19-0-0, 13 K.O.) était de retour après 5 mois hors du ring contre Joey Abell (31-9-0). Après un premier round où les boxeurs se sont étudiés, Rivas ouvre la machine au deuxième et atteint son adversaire très solidement à la tempe. Abell essaie de se protéger tant bien que mal, mais la puissance des combinaisons et la droite de Rivas ont raison de Abell, qui succombe à ses coups sur le bord des câbles.

Victoire de Rivas par K.O.

Amir Imam vs Adrian Granados (poids super-légers)

Amir Imna Adrian GranadosL’espoir américain Amir Imam (18-1-0, 15 K.O.) faisait face à Adrian Granados (17-4-2, 12 K.O.). Granados a commencé le combat agressivement en essayant de surprendre Imam, qui réussit à trouver sa distance dès le milieu du round et à envoyer son adversaire au plancher grâce à une combinaison gauche-droite.  Les rounds suivants sont remportés par Gradanos qui réussi à s’ajuster et forcer Imam à échanger à courte distance. Granados prend de plus en plus le dessus et réussit à faire mal à Imam. C’est lors d’un échange au 8e round que Granados amène Imam dans les cales et réussi à ébranler solidement ce dernier. Granados continue jusqu’à ce que l’arbitre s’interpose pendant un barrage de coups. C’est un renversement inattendu en faveur du boxeur mexicain qui à 5 défaites.

Adrian Granados l’emporte par arrêt de l’arbitre au 8e round

Custio Clayton vs Ivan Pereyra (super mi-moyens)

L’espoir du Groupe Yvon Michel, Custio Clayton (5-0-0, 3 K.O.), faisait face à Ivan Pereyra (20-6-0, 14 K.O.), qui a entre autres perdu contre Antonin Décarie. Clayton a envoyé son adversaire au tapis avec une magnifique main droite lors du son de la première cloche, chute qui n’a pas été comptée. Clayton a réussi à placer un uppercut dans la première minute du 2e round qui envoie encore son adversaire au plancher. Une seconde chute met fin au combat.

Custio Clayton l’emporte par arrêt de l’arbitre au 2e round

Sébastien Bouchard vs Giuseppe Lauri (super mi-moyens)

Sébastien Bouchard (11-1-0, 3 K.O.) affrontait Giuseppe Lauri (55-17-0, 33 K.O.) dans un combat de 6 rounds. Bouchard réussit à envoyer son adversaire sur le plancher à la fin de la première reprise. Au deuxième round, Bouchard réussit encore à envoyer son adversaire par terre, et Lauri est visiblement ébranlé. Bouchard n’a pas attendu et s’est précipité sur son adversaire qui n’avait pas réussi à reprendre ses esprits.

Sébastien Bouchard par arrêt de l’arbitre  au 2e round

Eleider Alvarez vs Isaac Chilemba (poids mi-lourds)

Alvarez Chilemba en actionEleider Alvarez (19-0-0, 10 K.O.)  se frotte Isaac Chilemba (24-3-2) pour le titre d’aspirant obligatoire à la WBC, détenu par Adonis Stevenson. Alvarez avance sur Chilemba lors du premier round et réussit à le toucher à quelques reprises. Le deuxième round voit Chilemba être un peu plus offensif, mais Alvarez réussi à porter les coups les plus percutants, et réussi même à le toucher solidement à la fin du round.  Alvarez remporte le 3e round. Chilemba commence le 4e round corps à corps et a plus de succès, mais Alvarez n’hésite pas à répliquer. Alvarez touche Chilemba solidement à quelques reprises. Les rounds suivants sont une répétition des rounds précédents, avec Alvarez qui à légèrement l’avantage dans un combat assez équilibré. Eleider a une petite baisse de régime aux rounds 9 et 10 mais réussi tout de même à gagner les deux derniers rounds.

Eleider Alvarez l’emporte par décision majoritaire pour devenir aspirant obligatoire d’Adonis Stevenson

James DeGale vs Lucian Bute

Le combat tant attendu de la soirée voit James DeGale (22-1-0, 14 K.O. ) affronter Lucian Bute (32-3-0, 25 K.O. ) pour le Championnat du monde IBF des super moyens.

Un excellent premier round, où DeGale à sauté sur Bute comme il avait prévenu. Bute ne s’est pas laissé dominé et a répliqué en étant plus agressif qu’à l’habitude. La main gauche a trouvé l’anglais à quelques reprises.

Le 2e round voit DeGale qui garde sa distance et attaque Bute avec des combinaisons agressives .

Au 3e round les boxeurs se retrouvent à mi-distance et n’hésitent pas à s’échanger des coups. DeGale est un peu plus actif et réussi donc à toucher Bute plus souvent que le contraire, mais Bute réussi tout de même à attirer l’attention de DeGale.

Le 4e round voit Bute revenir plus agressif contre DeGale qui échange avec lui. Peut-être le premier round clairement en faveur de Bute.

Bute DeGale en actionAu 5e round, DeGale saigne à cause d’une coupure au-dessus de l’oeil. Lucian est beaucoup plus confiant et continue à l’attaquer et réussi à éviter les coups de DeGale, qui le touche tout de même, mais moins.

Le 6e round est toujours serré, avec Bute qui avance sur DeGale. Les coups de Bute ont plus d’impact, mais DeGale est beaucoup plus créatif dans ses combinaisons.

Le 7e round voit DeGale reprendre du galon, en lançant de beaux coups et en atteignant Bute avec son uppercut et son direct, grâce à son style inorthodoxe.

Au 8e round, les deux boxeurs sont un peu moins actifs, mais DeGale remporte tout de même le round, car Bute est beaucoup trop prévisible dans ses attaques.

Au 9e round, Bute continue d’être l’agresseur et réussit à toucher DeGale quelquefois, mais sans toutefois l’ébranler.

Au 10e round, DeGale continue à reculer et n’ajoute pas au combat, mais à la fin du round les boxeurs s’échangent coup pour coup et l’anglais à le dessus.

La fin du 11e round voit Bute ouvrir la machine, mais DeGale continue à éviter ses gros coups.

Le 12e round est extrêmement serré, DeGale semble avoir trouvé des ouvertures et sa main gauche touche Bute solidement à quelques reprises. Bute se reprend, et attaque beaucoup DeGale, qui évite les coups sans beaucoup répliquer.

Les juges voient James DeGale gagnant avec 2 x 117-111 et 116-109. Nous avions un combat beaucoup plus serré.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.