Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Roi et maître

Par François Bouchard

Difficile d’aller se coucher immédiatement après tant d’émotions. C’est finalement ce soir qu’on aura eu la réponse : Floyd Mayweather a confirmé qu’il est, sans aucun doute, le plus grand boxeur de sa génération. Il a défait Manny Pacquiao par décision unanime dans un combat très attendu.

Beaucoup de gens espéraient voir le flamboyant scientifique recevoir une correction du Phillippin adoré du monde entier, il n’en fut rien. Bien que Manny fut en mesure d’embêter Floyd pendant quelques rounds avec quelques bonnes gauches biens placées et des attaques en combinaisons rapides, la maîtrise du ring, la défensive et la contre-attaque de Floyd Mayweather lui ont permis de remporter une décision unanime par des scores de 118-110 (un peu exagéré selon moi monsieur Moretti) et 116-112 à deux reprises. La clé du combat? Le jab et la main droite du boxeur originaire de Grand Rapids, au Michigan. Rien de plus simple.

Manny aura bien essayé et j’avoue avoir eu quelques moments d’incertitude, certes, mais pas autant que lors du premier affrontement de Mayweather contre Marcos Maidana. Cette défaite ne devrait pas trop nuire à son statut. Je crois qu’il continuera sa domination des boxeurs autres que Floyd Mayweather, bien qu’une revanche pourrait être dans les plans en septembre et permettrait à Floyd d’égaliser le record de Rocky Marciano avec 49 victoires et 0 revers. Sinon, qui pourrait être le 49e au tableau? Keith Thurman? Kell Brook? Amir Khan?

Je me considère simplement privilégié d’avoir pu assister à une telle démonstration de talent de mon vivant. Vous pouvez dire ce que vous voulez sur lui : Floyd Mayweather est roi et maître. C’est pour des moments comme ceux-là que je vis. C’est pour ça que j’aime la boxe.

Crédit photo: Steve Marcus, Reuters

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.