Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Schiller Hyppolite vise un 10e KO samedi

Par Jean-Luc Autret

Pour la deuxième fois de sa carrière, Schiller Hyppolite (12-1-0, 9 KO) fait la finale de l’un des galas d’Eye of the Tiger Management. Après avoir présenté plusieurs cartes de boxe dans la région de Montréal et à Gatineau, l’organisation de Camille Estephan s’intalle sur le site d’Expo Québec samedi prochain pour présenter son dixième gala Fight Club.

À l’approche de son combat de championnat, en mai dernier, nous vous avons présenté l’évolution de Schiller Hyppolite depuis son unique revers chez les pros. Nous avons récidivé pour en savoir plus sur sa préparation en vue de son quatorzième combat.

Prochain défi J.J. McDonagh

Le protégé de Jean-François Bergeron est présentement classé 26e aspirant à la WBC chez les 168 livres. Son prochain rival est un Irlandais gaucher de 28 ans. J.J. McDonagh (10-2-0, 5 KO) se battra pour la première fois à l’extérieur de son pays.

Schiller Hyppolite et Guillaume CoudéMcDonagh est un grand boxeur, six pieds deux pouces; il est un styliste qui utilise bien sa portée avec son long jab et il est efficace lorsqu’il lance des combinaisons 1-2. « C’est mon adversaire le plus compliqué à vie. En plus d’être gaucher il est vraiment grand. Je suis convaincu qu’il va me donner plusieurs rounds, mais j’ai confiance que je vais finir par l’épuiser et le finir », nous a confié le Montréalais d’origine haïtienne.

Pour bien se préparer à affronter un gaucher, Hyppolite a pu mettre les gants à quatre reprises avec le Saguenéen Guillaume Coudé ainsi qu’avec le cogneur Mian Hussain. Il s’agit de son deuxième adversaire gaucher; son premier, Jermain Mackay, avait abandonné au terme du sixième round.  « Le fait de mettre les gants avec un cogneur comme Coudé, ça a forcé Schiller à doser et à bien calculer ses attaques. Ces entraînements vont l’aider face à un grand gaucher comme McDonagh », d’ajouter son entraîneur Jean-François Bergeron qui est lui-même un grand gaucher.

 Un jour à la fois

 À l’entraînement depuis le début juillet pour ce combat, Schiller Hyppolite ne cherche pas à sauter des étapes. Bien que le prochain gala de Camille Estephan soit prévu pour le 13 septembre, il se concentre à 100% sur son combat de samedi.

« Je préfère finir une journée avant de me préparer au lendemain », affirme avec philosophie le boxeur de 28 ans. Dans le même sens, son entraîneur est bien conscient des efforts déployés par son protégé dans les derniers mois. «  Depuis février, Schiller s’est battu à quatre reprises dans des huit et des dix rounds. Lui demander de remonter dans le ring pour une sixième fois en huit mois ça fait beaucoup. On verra comment ça va aller avec McDonagh, ensuite on évaluera la situation pour le 13 septembre », de conclure Bergeron.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *