Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Alvarez VS Chilemba: Qui l’emportera?

Alvarez Chilemba pesée

Par Philippe Chicoine

Ce soir, le Colombien et résident montréalais, Eleider « Storm » Alvarez (18-0-0, 10 KOs) livrera un combat déterminant pour sa carrière contre le boxeur du Malawi, Isaac « Golden Boy » Chilemba (24-2-2, 10 KOs), au Centre Vidéotron. Le gagnant de ce choc obtiendra comme privilège d’avoir le statut d’aspirant obligatoire au titre WBC des mi-lourds que détient le Québécois Adonis « Superman » Stevenson. Au cours de l’année 2016, Stevenson (27-1-0, 22 KOs) pourrait se voir dans l’obligation d’effectuer à sa défense obligatoire.

L’enjeu de ce combat est également important pour les deux promoteurs impliqués (Yvon Michel de GYM et Kathy Duva de Main Events). Dans le cas d’une victoire d’Alvarez, Y. Michel aurait le champ libre (lire: sans avoir Kathy Duva dans les pattes) pour la mise sur pied d’un championnat entre deux boxeurs de son écurie (Adonis Stevenson et Eleider Alvarez). Tout comme mon collègue François Bouchard vous l’a offert hier, voici mon analyse du combat et ma prédiction.

Un moment crucial pour chacun

Alvarez, 31 ans, qui a été deux fois olympien et champion amateur, fait dorénavant partie du top 5 mondial chez les mi-lourds. Et malgré son parcours ponctué de hauts et de bas, il reste qu’il est toujours demeuré invaincu chez les pros. Complètement remis de son opération au coude gauche, l’occasion est donc rêvée pour Alvarez de faire bonne impression auprès d’Al Haymon et du réseau Showtime.

Surnommé « Storm », il a tenu à spécifier qu’il a été en camp d’entraînement pour son combat éliminatoire contre Chilemba pendant neuf semaines, et qu’il est donc en très bonne condition physique. Après une longue période où il a été importuné par une blessure au coude, Eleider a maintenant la nette impression qu’il se présentera dans l’arène dans une forme optimale. « J’ai remporté mon dernier affrontement contre un combattant invaincu (Isidro Ranoni Prieto) reconnu pour mettre rapidement ses adversaires knockouts. J’ai aussi battu un Ukrainien (Anatoliy Dudchenko) après avoir été à l’écart du ring pour quelques mois, dû à mon opération. J’ai traîné cette blessure durant cinq combats, mais les choses vont très bien maintenant. J’ai vu Chilemba à l’œuvre contre Tony Bellew. J’ai pris en note ses forces et ses faiblesses. Je vais me présenter sur le ring avec pour but de dicter l’allure du combat et non l’inverse. Je suis aussi un boxeur très technique, ce qui est aussi pour lui l’une de ses principales qualités », souligne Alvarez.

eleider Alvarez à l'entrainement

Son opposant, Chilemba, 28 ans, est né à Blantyre, au Malawi, l’une des régions les plus pauvre du monde. En 2004, il s’est installé à Johannesburg pour entamer sa carrière de boxeur, en Afrique du Sud. Au cours des dix dernières années, où il a évolué chez les pros, Issac a su relever avec brio, un à un, les défis dans la division des mi-lourds. Un peu plus tôt cette année, il a défait, au Centre Bell de Montréal, le Russe et ex-boxeur de Main Events, Vasily « The Professor » Lepikhin (17-1-0, 9 KOs), en sous-carte du combat Kovalev vs. Pascal, sur HBO.

Mais selon l’opinion générale, le plus dur challenge de sa carrière fut en 2013, lors de ses deux combats contre le prétentieux boxeur britannique Tony Bellew (25-2-1, 16 KOs). Chilemba a d’ailleurs eu l’occasion de commenter ses deux éprouvants combats. « Hum … Vous savez, le premier combat au Royaume-Uni, j’avais cru l’avoir gagné. Ce fut une énorme déception d’être sorti de ce duel avec un combat nul. Et je crois que ce fut trop tôt, trop précipité pour moi de le combattre de nouveau sur le ring contre lui après seulement quatre semaines. Le premier combat a été très demandant pour moi. Le fait d’avoir voyagé de l’Afrique du Sud, vers les États-Unis avant de retourner au Royaume-Uni, tout ça en trois ou quatre semaines a fait en sorte que j’étais à bout de force. Alors je n’étais pas à mon meilleur dans le second combat, et je crois que Bellew a mérité la victoire dans un bon showOn voulait tous deux être victorieux dans le deuxième combat, afin d’obtenir le statut d’aspirant obligatoire à la couronne de Stevenson » a déclaré Chilemba à EJ Boxing Live.

Chilemba bellew

Ma prédiction Alvarez VS Chilemba

Ce sont là deux boxeurs qui savent faire usage de leurs habiletés combat après combat :

  • Alvarez, dont son parcours amateur fait l’envie de plusieurs, a tourné pro en 2009. Son plus gros test, il l’a eu à son dernier combat versus l’Argentin Isidro Ranoni Prieto.
  • Chilemba qui est passé immédiatement chez les pros en 2005, a montré sa valeur lors de deux combats âprement disputé face à un boxeur assez dangereux qu’est Tony Bellew.

À mon avis, dans un combat compétitif, je crois qu’Eleider Alvarez (qui est avantagé au niveau de la puissance) sera en mesure de porter les meilleurs coups précédés par son jab. Cela risque de faire la différence surtout qu’Isaac Chilemba n’a pas une mâchoire à toutes épreuves, lui qui, dans la victoire, a rejoint le tapis à deux reprises au huitième round contre le Russe Maxim Vlasov. Je prévois donc une victoire d’Alvarez aux points.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.