Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Maduma-Hooker, à un point de la nulle

Maduma Hooker

Par Jean-Luc Autret

Le clan de Ghislain Maduma est bien déçu après l’annonce de la victoire de Maurice Hooker par décision partagée (95-93, 94-95 et 95-93). Le duel de dix rounds en ouverture du gala Golovkin-Lemieux n’a pas permis au Montréalais d’augmenter sa valeur.

Maduma HookerFace à un boxeur avantagé par sa grandeur et sa portée, Maduma a eu de la difficulté à trouver sa distance lors des deux premiers rounds. Le troisième échange est plus serré et les trois juges le donne au Québécois. Le quatrième est pénible pour Maduma alors qu’il visite le plancher suite à un crochet à la tête. Bien qu’ébranlé, il trouve le moyen de finir le round en limitant les dommages.

Le sixième est une solide domination pour le protège de Mike Moffa qui coupe la distance et qui fait mal à l’américain avec plusieurs combinaisons. Hooker est solidement dans le trouble et on sent que l’arbitre passe proche de lui décerner un compte debout. Selon la carte des juges, deux d’entre eux reconnaissent la domination de Maduma en remettant des cartes de 10-8 pour ce round. Le troisième juge fait la différence dans le combat puisque sa carte finale est de 95-94 pour Hooker, un round de deux pour Maduma aurait donné un combat nul.

Maduma HookerLes rounds 7 et 8 sont ensuite à l’avantage de Maduma mais il n’a pas l’énergie nécessaire pour mettre en danger Hooker et l’envoyer au plancher. Le détenteur du titre NABO retrouve son job au 10e round et embête Maduma au point de remporter le dernier round.

Le bilan pour Maduma du combat est en demi-teinte. Il n’a pas été assez dominant pour l’emporter en plus que le champion l’a envoyé au plancher. De plus, le dernier round d’un combat aussi important a permis à Hooker de conserver son titre. Tout n’est pas perdu pour Maduma, mais il ne peut se permettre d’autres défaites de ce type.

Ghislain MadumaToujours aussi généreux, Maduma nous a confié ses impressions après son duel. « Je suis déçu, je pensais en avoir fait assez pour l’emporter. Je m’attendais à un combat difficile tout comme lui et ça été très serré. Il a remporté les deux premiers rounds grâce à sa portée. Je me suis adapté au troisième et si ce n’est pas de ma chute au 4e, je crois que je le dominait dans cette échange. Il m’a alors bien touché et je suis allé, mais j’étais immédiatement aprEs m<Etre relevé. Au sixiEme, je croyais que l’arbitre allait arrEter le combat. Pour la suite du combat je crois que les rounds me revenait », relate Ghislain Maduma.

Comme quoi, ce combat n’apporte pas seulement du n »gatif pour Maduma. Sa bourse lui permettra devenir propriEtaire dans quelques semaines d’une maison A Bois-des-Fillion. Bien sur, il prEvoit Etre de retour rapidement, mais il va prendre le temps de dig/rer cette d/faite et il sera a Omaha samedi soir pour encourager Dierry Jean qui fera face A Terence Crawford en championnat du monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *