Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous le champion WBO Billy Joe Saunders ?

Billy-Joe-Saunders Champion WBO

 Par Martin Fournier

Dans dix jours à la nouvelle Place Bell à Laval aura lieu un combat de championnat du monde WBO des poids moyens entre le québécois David Lemieux et le britannique, Billy Joe « Superb » Saunders, détenteur de la couronne WBO depuis décembre 2015 suite à sa victoire par décision majoritaire contre l’irlandais Andy Lee.

Pour Lemieux, il en sera à son troisième combat de championnat du monde en carrière et pourrait devenir, après les regrettés Lou Brouillard et Arturo Gatti, le seul québécois à être couronné double champion du monde. Il était devenu champion du monde le 20 juin 2015 suite à sa victoire contre le français Hassan N’Dam et avait perdu son titre la même année à sa première défense en octobre au Madison Square Garden de New York contre l’exceptionnel, Gennady Golovkin.

Apprenons à mieux connaître Billy Joe Saunders 

Billy-Joe-Saunders-in-trainingLe champion Billy Joe Saunders, gaucher de 28 ans de 1,80 m est invaincu en 25 combats chez les professionnels. Sur ses 25 victoires, il a obtenu 12 KOs. Sur l’ensemble des 163 rounds disputés en carrière, son pourcentage de KO s’établit à 48%. Sa dernière victoire par TKO remonte à juillet 2015 contre le français Yoann Bloyer au 4e round. Il est entraîné par Dominic Ingle depuis 2017 qui fut notamment l’entraîneur de l’ancien champion du monde IBF des mi-moyens, Kell Brook.

Saunders en sera à son quatrième combat de championnat du monde et qu’il a une fiche parfaite de trois victoires depuis sa conquête en décembre 2015. Depuis, il a vaincu dans une décision serrée Artur Akavov et à son dernier combat le 16 septembre dernier, il a disposé de Willie Monroe jr par décision unanime. À noter qu’il est un des 70 boxeurs anglais à avoir été champion du monde de boxe. De plus, il est associé au promoteur anglais Frank Warren.

Billy-Joe-Saunders JOChez les amateurs, au niveau senior, il a gagné en 2007 ses 49 premiers combats pour ainsi remporter les championnats du Commonwealth. Par la suite, en 2008 à 18 ans, il s’est qualifié pour les jeux olympiques de Beijing en Chine dans la catégorie des mi-moyens. Il devenait par le fait même le premier de sa communauté gypsie romaine britannique à réaliser cet exploit. Lors du tournoi olympique il a défait le turc Adem Kilicci, puis il a perdu contre le cubain Carlos Banteaux, qui remportera la médaille d’argent quelques jours plus tard

Au cours de sa carrière professionnelle, débutée en février 2009, il a détenu notamment les titres mineurs suivants chez les poids moyens: Britannique; Commonwealth; WBO international et EBU (Europe).

De O’ Sullivan à Lemieux

Depuis le début de sa carrière chez les pros, Saunders a mentionné en entrevue que le cogneur le plus redoutable qu’il a affronté était l’irlandais Gary « Spike » O’ Sullivan. Justement O’Sullivan se battra notamment contre l’américain Antoine Douglas en sous carte pour le titre mineur vacant WBO Inter-Continental des moyens. En juillet 2013, Saunders avait alors gagné par décision unanime en 12 rounds contre O’ Sullivan qui détient une fiche de 26 victoires et deux revers dont 18 victoires par KOs. Le 16 décembre, il affrontera un autre cogneur redoutable en David Lemieux. Il sera intéressant de voir comment il va composer avec la puissance du québécois.

Au niveau de ses habiletés pugilistiques, sur le plan de l’offensive, le gaucher possède un jab rapide et précis qu’il lance souvent au corps. De plus, son double jab au corps et à la tête est efficace. Il lance souvent son crochet de gauche par-dessus, de haut en bas. Il possède un bon crochet mais pas aussi puissant que celui de Lemieux évidemment. Il aime mettre de la pression sur ses adversaires. Il contrôle bien le centre du ring. Il sera intéressant de voir comment il va composer face à un cogneur aussi dangereux que Lemieux. Sa défensive et sa vitesse seront des atouts indéniables pour contrer le québécois en plus qu’il excelle en contre-attaque. Il pourrait en profiter si Lemieux manque la cible et est en déséquilibre.

Les ceintures de Billy Joe SaundersEn défensive, il se protège bien en gardant ses mains hautes. Il est constamment en mouvement en variant ses angles de déplacement ce qui complique la tâche pour ses adversaires de le toucher solidement. Il bouge bien la tête et le corps. Il est très flexible. Il esquive bien les coups et feinte beaucoup afin de déjouer ses adversaires. Pour Lemieux, il devra bien gérer ses énergies face à Saunders qui pourrait l’épuiser et le frustrer en se déplaçant constamment en le gardant à distance avec son jab. En vitesse, il est très mobile et rapide. Son jeu de pieds est excellent. 

En conclusion, je crois tout de même que la puissance de David Lemieux fera la différence dans ce duel et qu’il deviendra pour la deuxième fois en carrière champion du monde des moyens. Le fait qu’il se batte contre un gaucher pourrait rendre son crochet de gauche encore plus efficace et dangereux contre Saunders. À cet effet, l’Anglais devra se méfier constamment de cette arme fatale de Lemieux durant le combat. Néanmoins, la vitesse et l’agilité de Saunders pourrait compliquer les choses pour Lemieux durant le combat. La suite des choses pourrait être intéressante puisque le vainqueur pourrait affronter en 2018 la star mexicaine Canelo Alvarez. À suivre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils