punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Érik Bazinyan brille à la Tohu

Erik Bazinyan vainqueur

ParJean-Luc Autret

Devant une foule d’un peu plus de 850 spectateurs à la Tohu et devant les caméras du Réseau des Sports, le Montréalais d’origine arménienne, Érik Bazinyan (12-0-0, 8 KO), a fait une entrée explosive au son de la musique de son pays d’origine et accompagné par un cracheur de feu.

Érik Bazinyan obtient un autre KOAppuyé par un foule bruyante, le jeune boxeur de 20 ans n’a fait qu’une bouchée du Hongrois Gerco Horvath (6-1-1, 3 KO) qui a accepté le défi il y a moins de deux semaines. Dès le premier round, Horvath a été pincé solidement et on l’a vu reculer tout en étant ébranlé. Sans perdre de temps, le protégé des frères Grant a fini le boulot au second round en mystifiant son rival en changeant de côté. Une gauche bien placée par Érik Bazinyan a envoyé au pays des rêves le Hongrois et le KO a été enregistré à 1:22.

Avant le combat principal, Francis Lafrenière a été longuement applaudi suite à sa prestation face à Renan St-Juste le 30 janvier dernier. Il nous a annoncé qu’il sera de retour, ici même à la Tohu, le 17 juin. Évidemment, l’ensemble des boxeurs de Rixa Promotions, Érik Bazinyan, Roody Pierre-Paul, Golden Garcia et Dwayne Durel seront aussi de la partie.

Bute tout sourire

Flavius Biea Lucian ButeDans le même sens, nous avons eu le plaisir de longuement discuter avec Lucian Bute dans la soirée. Tout sourire, Bute est évidemment très content d’avoir décroché le combat avec le champion de la WBC Badou Jack, leur duel aura lieu le 30 avril. Déjà à l’entraînement depuis de nombreuses semaines, il va peser sur l’accélérateur pendant les sept prochaines semaines en suant au gymnase des frères Grant.

Le duel Jack-Bute, ainsi que le retour de James DeGale, ne devrait pas avoir lieu au Québec. Par contre, il y a de petites chances que ça se déroule à New York. Mais comme la soirée est organisée par Mayweather Promotions, on peut mettre un petit 2 $ que Vegas ou la Californie sera le lieu choisi.

Roody Pierre-Paul l’emporte par décision

La nouvelle recrue (mais déjà fort expérimentée) de Rixa Promotions, Roody Pierre-Paul (12-3-0, 5 KO), a bien fait les choses en affrontant un vétéran du Mexique, Cecilio Santos (28-29-0, 17 KO). Tout au long des huit rounds, Santos, qui a participé à quatre combats de championnat du monde et qui a plus de 400 rounds vécus sur un ring, a été compétitif et s’est révélé un test de qualité pour le gaucher de Laval.

Roody Pierre-PaulLes trois juges ont remis des cartes identiques de 79-73, ce qui représente bien la qualité de l’opposition offerte par Santos, et ce, considérant qu’il n’y a eu aucune chute durant le combat. « Je suis bien content du résultat, sa grande expérience a su me faire sortir de mon plan de match. Il avait un jab-uppercut vraiment fatiguant qui m’a un peu déconcentré. Mes entraîneurs m’ont bien conseillé et j’ai repris le contrôle du combat. Je serai de retour le 17 juin et j’ai aussi deux autres combats de planifiés d’ici la fin de l’année. Je suis vraiment de retour et j’aimerais me battre pour un titre mineur en 2016. Dans un monde idéal, je vengerais mes deux plus récentes défaites et je pourrais aussi affronter un gars comme Steven Wilcox qui a fait aussi un bon combat hier. Il y a aussi Mick Gadbois que je serais content d’affronter, il a perdu face à Jesus, mais je ne suis pas d’accord avec la décision des juges, je considère qu’il a dominé Singwancha et qu’il méritait la victoire », de conclure celui qui a mis un terme aux carrières d’Ibrahim Kamal et de Baha Laham en 2014.

Steven Wilcox vainqueur sur Pedro Navarette

Face au veteran Mexicain Pedro Navarette (29-21-3, 18 KO), l’Ontarien Steven Wilcox (13-1-1, 8 KO) a dû rester alerte tout au long du combat. Le mercenaire a été égal à lui-même en livrant un duel acharné et en cherchant la confrontation à l’intérieur.

Maintenant âgé de 34 ans, le Mexicain n’a jamais bronché face à Wilcox. Les juges n’ont pas considéré bon lui accorder un seul échange malgré sa combativité (80-72, 80-72, 80-72). Rappelons que le Mexicain s’est battu à de nombreuses reprises au Québec dont notamment face à Joel Diaz (KO4), Mick Gadbois (DM4), Ghislain Maduma (DU10), Pier-Olivier Cote (DU8), Arash Usmanee (DU10) et Logan McGuinness (DU8).

Flavius Biea donne une leçon à Jimenez

Le Roumain Flavius Biea (10-0-0, 5 KO) a été intraitable face au Mexicain Ulises Jumenez (21-19-1, 1 KO). Le touchant régulièrement au corps, Biea a fait mal à Jumenez dès les premiers instants du combat. Après cinq chutes au plancher, l’arbitre expérimenté Marlon B Wright a arrêté le duel très inégal au quatrième round.

Shavar Henry domine Francis Charbonneau

Dans un duel intéressant chez les lourds-légers, le costaud Torontois Shavar Henry (2-1-0, 1 KO) a pris la mesure de Francis Charbonneau (2-1-0, 1 KO) en étant plus actif que le boxeur de St-Hyacinthe qui a une fiche de 3-0 en MMA. Les juges ont remis des cartes identiques de 39-37, mais pour plusieurs le duel aurait pu se terminer par un verdict nul si Charbonneau en avait donné un peu plus.

Golden Garcia enregistre son cinquième triomphe

Le poids léger Golden Garcia (5-0-0, 2 KO) se frotte au Français Romain Peker (8-11-0, 1 KO) dans un duel de six rounds, le premier de Garcia. Le protégé des frères Grant a touché son rival autant à la tête qu’au corps mais Peker a été endurant et il a encaissé les nombreux coups de Garcia. Sans surprise, les juges ont donné la victoire au Lavallois (59-55, 59-55, 60-54).

Dwayne Durel l’emporte par decision

Le Français installé à Montréal depuis quelques années, Dwayne Durel (3-0-0, 1 KO), a su être plus actif et plus précis que l’Ontarien Kyle Marsh (0-2-0), un protégé de Ryan Grant. Les trois juges remettent des cartes identiques de 40-36. Bien que Marsh ait été compétitif à tous les rounds, il n’a pas su s’imposer pour soutirer un round en particulier.

Bruno Bredicean démolit Lucnor Diserne

Le petit frère de Dario Bredicean, Bruno (3-0-0, 1 KO), âgé de 21 ans, a impressionné en démolissant progressivement le protégé de Fernand Marcotte, Lucnor Diserne (0-2-0). Dans les deux premiers rounds, le Floridien a dominé en touchant la cible efficacement et régulièrement. Au troisième échange, Bredicean a fini le travail avec une droite au menton qui a assommé le boxeur de 33 ans. Avant même que l’arbitre termine son compte, Marcotte lance la serviette. Le KO est enregistré à 1.38 du 3e round.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils