BUTLERvsCOOK_EVENKO
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

St-Juste et Lafrenière décrochent des KO

Francis Lafrenière Aubrey Morrow

Par Jean-Luc Autret

Rassemblés au Complexe Sportif Gilles Tremblay à Repentigny, une foule d’environ 800 spectateurs a assisté à une belle soirée de boxe organisée par Rixa Promotions en collaboration avec les frères Grant et Boxe Mania Promotions dirigé par Renan St-Juste. Et bonne nouvelle pour les amateurs de boxe locale, les duels implicant Francis Lafrenière, Renan St-Juste et Erik Bazinyan seront présentés en différé à RDS2 dans environ deux semaines. Le diffuseur de sports bien connu prévoit répéter l’expérience à trois autres reprises dans la prochaine année.

Lafrenière défend son titre canadien avec succès

Le boxeur de Coteau-du-Lac, Francis Lafrenière (10-5-2, 5 KO) a offert tout un spectacle à ses nombreux supporteurs en décrochant un TKO à 23 secondes de la fin du huitième round. Son rival de la Colombie-Britannique, Aubrey Morrow (8-2-2, 7 KO) est un boxeur qui lance beaucoup de coups et ce volume déployé au cours des premiers rounds lui a permis de remporter plusieurs des cinq premiers assauts. Par contre, son manque de précision jumelé à la pression constante de Lafrenière l’ont forcé progressivement à battre en retraite.

Francis Lafrenière Aubrey MorrowLe furieux duel s’est terminé par l’arrêt de l’arbitre à la fin du 8e alors que le boxeur de 28 ans n’avait plus aucune défensive. Morrow était tellement épuisé par l’énergie laissée sur le ring et par les coups encaissés qu’il est sorti du ring sur une civière et les médecins de la régie l’ont escorté à l’hôpital.

St-Juste assomme Moncrieffe

Renan St-Juste Devon Moncrieffe Le Repentignois Renan St-Juste (26-4-1, 18 KO) a toujours une force de frappe impressionnante malgré ses 43 ans. Dans un combat beaucoup moins enlevant que la finale, le gaucher a été patient et a su bien placer ses coups face au Jamaicain Devon Moncrieffe (12-6-0, 4 KO).

Particulièrement efficace au quatrième round, St-Juste a ébranlé son rival avec plusieurs gauches, mais le boxeur de 39 ans était quand même assez résistant. Comme le bon vin, le propriétaire du club 35 a laissé mûrir son rival et, au septième échange, il a été en mesure de lui faire visiter le plancher à deux reprises. Sagement, l’arbitre a mis un terme au duel à la fin du round suite à la seconde chute de Moncrieffe.

Bazinyan domine aisément René

Erik BazinyanLe protégé des frères Grant, Érik Bazinyan (10-0-0, 7 KO) est passé bien proche de ne pas se battre. Initialement, l’Arménien devait se frotter à Howard Eastman (49-13-0, 38 KO), mais le vétéran de la Guyane, qui a notamment fait la limite avec Bernard Hopkins et Artur Abraham en 2005, n’a pu rentrer au pays à cause d’un problème de passeport. Exceptionnellement, la régie a accepté de faire monter sur la pesée Roody René (1-3-1) la journée même du combat.

Dans un combat inégal, Bazinyan a démontré de la patience pour trouver les ouvertures et il a fini le travail au quatrième round alors que l’arbitre à mis un terme à ses assauts répétés. Le jeune mi-lourd de 20 ans progresse bien et il sera intéressant  de le voir face à des vétérans qui l’aideront à prendre de l’expérience.

Biea est 9 en 9

Flavius Biea Christopher HenryLe Roumain Flavius Biea (9-0-0, 4 KO) poursuit son apprentissage en décrochant une belle victoire face au vieux routier Christopher Henry (25-27-0, 18 KO). Celui-ci en était à sa septième présence en sol canadien, il s’est notamment incliné face à Joachim Alcine (DU8), Sébastien Demers (DU10), Jo Jo Dan (DU8) et Renan St-Juste (KO5). Régulièrement atteint à la tête comme au corps, Henry a choisi d’abandonner au terme du quatrième round.

Pierre-Paul remporte une décision unanime

Le poids léger Roody Pierre-Paul (11-3-0, 5 KO) a bien boxé face au Montréalais d’origine philippienne Alvin Tam (13-5-0, 3 KO). Bien que solidement ébranlé à la fin du cinquième round par un coup sur une oreille, Pierre-Paul a obtenu la faveur des trois juges unanimement (59-55, 59-55, 59-55).

Roody Pierre-Paul VS Alvin TomPar contre, ces trois cartes ne démontrent pas à quel point Tam était compétitif. Le jeune homme de 30 ans en était à un premier combat au Canada, lui qui a décroché le titre régional Asie de la WBC en décembre 2012. Il serait intéressant de le revoir face à un boxeur de 135 livres.

Concernant Pierre-Paul, on attend impatiemment un duel contre Michael Gadbois de St-Hyacinthe. En 2014, le Lavallois a mis un terme aux carrières de Baha Laham et d’Ibrahim Kamal, pourrait-il surprendre un troisième protégé de Camille Estephan?

Durel ne fait pas de cadeau à Noel

Le Français Dwayne Durel (2-0-0, 1 KO), que l’on vous a fait connaître récemment, a préféré laisser parler ses poings plutôt que de répondre par des paroles aux nombreuses insultes proférés par Luke Noel (1-5-0) via twitter.

Le résident de Campbellton s’est présenté la veille du combat avec un surplus de poids de six livres et on peut se demander qu’est-ce qu’il a bien pu manger la journée du duel. Au second échange, un coup au foie de Durel a forcé Noel à cracher son protecteur buccal et il s’est mis à vomir directement sur le ring.

Un peu décontenancé par la situation, l’arbitre a entamé un compte de huit. Puis, constatant l’impossibilité pour Noel de poursuivre le combat, le troisième homme a accordé la victoire à Durel à 1:14 du 2e round.

Après le combat, Durel nous a avoué avoir senti son gant rentré profondément dans le corps de son rival. Il va se souvenir longtemps de la fin de ce combat. Entraîné par les frères Grant, le boxeur de 25 ans espère se greffer à la carte du 28 novembre à Québec qui impliquera Lucian Bute.

Poulin doit se contenter de la nulle

Jan-Michael PoulinL’ancien champion canadien des 75 kilos de l’édition 2014, Jan-Michael Poulin (1-1-2) a beaucoup de difficulté à faire la transition en boxe professionnelle. Après avoir subi un dur KO en mai dernier, le jeune père de famille était de retour à Repentigny pour vaincre ses démons.

Dans son duel de quatre rounds face à Daniel Petion, Poulin a été incapable de s’imposer et deux des trois juges ont remis des cartes égales (38-38, 39-37, 38-38). Considérant que Petion est un cascadeur de 40 ans qui s’entraîne chez les frères Grant et qu’il n’a aucune expérience amateur, le verdict a plus le goût d’une défaite pour le boxeur de 32 ans.

Baille est expéditif

En ouverture de gala, Whitney Baille (2-0-0, 1 KO) a déchaussé Redy Hernandez avant même la fin du premier round. Tout en rapidité, le Lavallois de 29 ans a touché la cible avec une belle droite au menton et Hernandez s’est aussitôt retrouvé au pays des rêves.

Whitney Baille Redy Hernandez

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils